Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

VPH : vacciner ou non?

Par Sarah R. Champagne

Au Québec, 10 ans de vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) n’ont pas effacé les doutes quant à sa sécurité et à son utilité à protéger les femmes contre le cancer du col de l’utérus. Tour d’horizon des études scientifiques et des critiques envers les vaccins Gardasil, Gardasil 9 et Cervarix.

Comme de nombreux parents, Christine Thérien a froncé les sourcils devant le formulaire de consentement qu’elle devait signer pour que sa fille de neuf ans se fasse vacciner contre le virus du papillome humain (VPH). Son enfant lui paraissait un peu jeune pour recevoir une telle protection. Mais craignant d’avoir des remords si sa fille développait un jour le cancer du col de l’utérus, elle a finalement consenti au vaccin.D’autres parents
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

Lire l'article
COVID-19 : les consignes à connaître pour un temps des fêtes en santé

Le variant Omicron a eu raison de l’esprit des fêtes. À quelques jours du réveillon, de nouvelles restrictions sont imposées dans l’espoir de freiner la prolifération inquiétante de la COVID-19 et de réduire la pression sur le système de la santé. Et d’autres pourront s’ajouter.

Lire l'article
5 questions sur les tests antigéniques rapides

Les tests antigéniques rapides, qui servent à dépister la COVID-19 en l’espace de 15 minutes, sont maintenant accessibles à la population. Ils sont considérés comme un outil parmi tant d’autres pour freiner la propagation du virus. Mais encore faut-il les utiliser à bon escient.

Lire l'article
Qui a consulté votre dossier médical en ligne?

Lancé en 2018, le Carnet santé Québec vous permet de consulter vos informations médicales en ligne pour faire le suivi de votre santé. Depuis peu, vous pouvez aussi savoir quels professionnels de la santé ont consulté votre dossier médical virtuel et ainsi intervenir si vous soupçonnez que vos données personnelles ont été lues sans raison valable.

Lire l'article
Votre épicerie vous coûtera 1 000 $ de plus en 2022

Les prix des aliments, qui ont augmenté de 3,9 % en 2021 au Canada, devraient monter de 5 à 7 % l’an prochain. Une famille de quatre personnes devra donc payer 966 $ de plus pour se nourrir, selon le Rapport annuel des prix alimentaires 2022, publié le 9 décembre.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par MICHELE BOISCLAIR
    26 Août 2018

    Ce sujet revient régulièrement, et je me questionne toujours de l’indépendance des personnes qui en font la promotion..... je suis une grand-maman, ex infirmière qui croit en la prévention, mais pas seulement par la vaccination, mais par de bonnes habitudes de vie, de l’éducation sexuelle, et du respect des un et des autres ..... je ne ferais pas vacciner ma fille ni ma petite fille.... quand on laisse entendre que l’âge de 9 ans est celle qui donne le plus de résultat quant à son inocuité, je pense plus tôt que c,est que la dose à donner sera moins grande donc moins dispendieuse... et combien d’années après doit on faire le rappel? Je penche plus sur la réaction de la Dr Genevieve Rail, qui pose selon moi la bonne question sur la non nécessité de vacciner des enfants en bonne santé etc...pourquoi ne pas investir dans la réelle prévention comme l’éducation, de vraies mesures contre la pollution, etc....Il ne faut pas oublier que pour les adolescentes cela procure une fausse sécurité quant aux ITS (infections transmises sexuellement) et nous savons très bien que le condom donne de bons résultats et qu’il faut que les jeunes actifs sexuellement le porte!!! Demandons à nos politiciens de cesser de se cacher sous une fausse prévention en ne parlant que de vaccins.....

     20
    Par JACINTHE DANEAU
    14 Février 2019

    Le condom ne protège pas complètement contre ce type d'infection. Étant donné que c'est l'ITS la plus répandue actuellement, je trouve le vaccin pertinent.

     2