Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Méditation: travailler en pleine conscience

Par Céline Montpetit

De grandes entreprises américaines, comme Google et Apple, offrent à leurs employés des séances de méditation de pleine conscience sur leur lieu de travail pour prévenir l’épuisement professionnel.

De quoi s’agit-il? En gros, vous devez tenter de prendre conscience de toutes vos sensations, pensées et émotions à mesure qu’elles se manifestent, sans essayer de juger si elles sont bonnes ou mauvaises. Pour en retirer des bienfaits, visez des séances de 25 minutes, indique la psychiatre Thanh-Lan Ngô, chargée du programme des maladies affectives à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. «Les 15 premières minutes procurent une relaxation, et les 10 dernières permettent de se détacher des problèmes, de les considérer dans leur ensemble», note-t-elle.

«Plusieurs études indiquent que cette forme de méditation pratiquée en milieu de travail serait efficace pour réduire le stress, l’épuisement professionnel et l’anxiété. Elle aurait aussi un effet bénéfique sur le sommeil et susciterait l’engagement des employés», explique la Dre Ngô.

Les étudiants en médecine de l’Université McGill et de l’Université de Montréal doivent obligatoirement suivre un cours de méditation de pleine conscience pour surmonter leur propre stress et mieux comprendre celui de leurs futurs patients.

Envie d’apprendre à méditer? Visionnez les vidéos animées par le Dr Hugues Cormier, professeur au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal: medecine.umontreal.ca

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.