Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment choisir son dentifrice

Par Dominique Forget

Colgate Total, Crest Pro-Santé, Aquafresh Extreme Clean, Arm & Hammer Sensitive... Aujourd’hui, choisir un dentifrice relève de l’exploit. Vaut-il la peine de payer 4,99 $ pour le Pro-Émail de Sensodyne, alors que le classique Crest Protection anticarie se vend 99 ¢? Devrait-on opter pour un dentifrice anticaries, antitartre, blanchissant ou désensibilisant?

Colgate Total, Crest Pro-Santé, Aquafresh Extreme Clean, Arm & Hammer Sensitive... Aujourd’hui, choisir un dentifrice relève de l’exploit. Vaut-il la peine de payer 4,99 $ pour le Pro-Émail de Sensodyne, alors que le classique Crest Protection anticarie se vend 99 ¢?

«Les fabricants se livrent une bataille féroce pour positionner leurs produits sur le marché, admet tout de go le Dr Louis Dubé, porte-parole de l’Association dentaire canadienne. Ce qu’ils mettent sur les emballages n’est pas faux, mais il faut l’interpréter avec prudence.» Hygiéniste dentaire, Christine Thibault a fait des dentifrices sa spécialité. Depuis des années, elle étudie les produits sur le marché, décortique la liste des ingrédients, appelle les fabricants pour obtenir des précisions, puis partage ses découvertes avec ses collègues de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec. À brûle-pourpoint, elle peut décliner la liste des molécules qui entrent dans la composition d’un dentifrice donné et en décrire les fonctions. Elle a classé les dentifrices en sept grandes catégories. Visite guidée. Attention: nous n'avons pas testé les dentifrices. Notre dossier vise uniquement à vous aider à faire le meilleur choix. Par ailleurs, les produits apparaissent à titre indicatif seulement et ne constituent pas des recommandations.

Plusieurs emballages arborent le logo de l’Association dentaire canadienne, mais pas tous. «Les compagnies doivent payer de coquettes sommes pour avoir le droit d’utiliser le logo, explique Christine Thibault. Certains fabricants choisissent de ne pas le faire.» Le logo indique que les dentifrices aident à prévenir la carie, l’hypersensibilité ou la gingivite ou qu’ils contribuent à blanchir la surface des dents.

>> À lire aussi: Comment choisir une brosse à dents électrique

Les dentifrices «anticaries»

Certaines bactéries de la bouche produisent des acides lorsqu’elles dégradent les sucres qui restent sur les dents après un repas. Ces acides attaquent l’émail (la couche superficielle de la dent, dure et blanche) et causent des caries. La seule action de se brosser les dents élimine en grande partie les résidus alimentaires et joue un rôle clé dans la prévention de la carie, mais l’apport de fluor assure une protection supplémentaire. Il renforce l’émail et le rend moins vulnérable. La presque totalité des dentifrices contiennent du fluor en concentration à peu près identique. Le fluor se trouve la plupart du temps sous forme de fluorure de sodium, à l’occasion sous forme de monofluorophosphate de sodium. Pour l’émail, c’est du pareil au même.

«Depuis peu, une troisième molécule a refait son apparition, note Christine Thibault. Il s’agit du fluorure stanneux (ou d’étain). Crest l’utilise dans son dentifrice Pro-Santé.» La compagnie employait déjà cette molécule dans les années 1970, mais avait découvert qu’elle tachait les dents. Cette fois, Crest l’a réintroduite en la combinant à l’hexamétaphosphate de sodium, un composé qui empêche la formation de taches et de tartre. En plus de renforcer l’émail, le fluorure stanneux aurait un effet désensibilisant sur les dents et anti-inflammatoire sur les gencives. Autre nouveauté sur le marché: le dentifrice Pro-Émail de Sensodyne. «Tous les dentifrices fluorés fortifient l’émail, mais celui-ci semble avoir un léger avantage, souligne Christine Thibault. Le fluor serait plus facilement libéré dans la bouche, selon des études réalisées par le fabricant.» Le produit est cependant trop récent pour qu’on puisse constater un impact sur la santé dentaire des patients qui l'utilisent.

Les agents anticaries: fluorure de sodium, monofluorophosphate de sodium, fluorure stanneux (ou d’étain).

Tous les dentifrices qui contiennent du fluorure de sodium, c’est-à-dire la grande majorité, préviennent la carie en renforçant l’émail des dents. Les allégations comme «Combat la carie», «Renforce l’émail», «Protection anticarie» signifient la même chose.

Ce produit dit renforcer l'émail «grâce à la formule au fluorure minéral» (photo ci-dessus). Selon notre spécialiste, le fabricant fait de la surenchère, car le fluorure minéral est tout simplement du fluorure. Son action, ici comme dans tous les dentifrices, consiste à renforcer l'émail des dents pour prévenir la carie.

La blancheur est très à la mode, et plusieurs dentifrices la mettent en évidence sur leur emballage (photo ci-dessus). Or, le mot «blanchissant» pourrait être utilisé sur tous les dentifrices, car tous contiennent des agents abrasifs qui nettoient les dents et en enlèvent les taches. De plus, en lisant les petits caractères, on se rend souvent compte que l’action blanchissante est davantage liée au fait de brosser ses dents régulièrement qu’à un ingrédient spécifique de la pâte.

Les dentifrices «blanchissants»

Avant d’investir espoir et argent dans les dentifrices blanchissants, quelques mises en garde s’imposent. «Ces dentifrices ne rendent pas les dents plus blanches qu’elles l’étaient au départ, prévient le Dr Louis Dubé. Au mieux, ils éliminent certaines taches causées par le café, le thé, le vin ou la cigarette, et ramènent les dents à leur couleur d’origine.» Les abrasifs sont les principaux ingrédients actifs dans les dentifrices blanchissants. Ils poncent légèrement la surface des dents et enlèvent les taches, un peu comme une poudre à récurer. Certains, comme le bicarbonate de soude (notamment dans les produits Arm & Hammer), sont très doux.

D’autres, comme l’oxyde d’aluminium (Colgate Platinum), sont puissants. «Le danger, avec ces derniers, c’est qu’ils peuvent user l’émail avec le temps», souligne le DDubé. Les dents deviennent plus sensibles et parfois plus jaunes, car sous l’émail se trouve la dentine, de couleur jaunâtre. Elle devient plus apparente quand l’émail s’amincit. En plus des ingrédients abrasifs, plusieurs dentifrices blanchissants contiennent du dioxyde de titane (ou anhydride titanique). «Il s’accroche à l’émail et réfléchit la lumière, donnant aux dents un aspect éclatant», dit Christine Thibault. Le hic: le pigment ne reste sur les dents que quelques heures. Le seul agent qui puisse blanchir les dents de façon significative, selon les experts, est le peroxyde d’hydrogène. Certains dentifrices en contiennent, mais Christine Thibault n’est pas impressionnée: «Le peroxyde d’hydrogène doit rester en contact avec la dent pendant au moins 20 minutes pour faire effet. Or, un brossage dure rarement plus d’une minute.»

>> À lire aussi: Blanchiment des dents: ce qu'il faut savoir avant de succomber

Les agents blanchissants: agents abrasifs (bicarbonate de soude, phosphate dicalcique déshydraté, silice et silicates, carbonate de calcium, pyrophosphates de calcium insoluble, oxyde d’aluminium [alumine], oxyde de fer), dioxyde de titane (ou anhydride titanique), peroxyde d’hydrogène.

Le produit ci-dessus dit former «une pellicule sur vos dents durant la nuit pour déloger les taches en surface et vous aider à les enlever au brossage le matin». Comment est-ce possible? Selon nos recherches, c’est l’hexamétaphosphate de sodium, un agent antitartre, qui formerait une pellicule sur les dents pour empêcher les taches de s’y former.

Le peroxyde d’hydrogène doit rester en contact avec les dents pendant au moins 20 minutes pour faire effet. Dans un dentifrice, il n’a pas le temps d’agir efficacement, car le brossage dure trop peu longtemps.

 


Les dentifrices blanchissants ne sont pas tous égaux. Certains ont une action abrasive douce, comme le Arm & Hammer (photo ci-dessus), qui contient du bicarbonate de soude, alors que d’autres sont beaucoup plus abrasifs, comme le Colgate Platinum
(photo ci-dessus), qui contient de l’oxyde d’aluminium.

Les dentifrices «tout-en-un»

Depuis quelques années, les fabricants de dentifrices misent sur des formules «tout-en-un», censées répondre à toutes nos attentes (photos ci-dessus). Colgate offre sa formule Total Santé améliorée qui prévient la carie, agit comme antitartre et détient un pouvoir abrasif suffisant pour bien poncer la dent, sans compromettre la couche d’émail. Crest, lui, a lancé sa formule Pro-Santé. Le fluorure stanneux qu’elle renferme prévient la carie et protège les dents sensibles. L’hexamétaphosphate de sodium empêche le tartre de s’attacher à la dent. Ce dentifrice contient suffisamment de silice pour poncer légèrement les dents en plus du dioxyde de titane qui leur donne un aspect plus blanc. Des solutions miracles? Pas nécessairement. À tous ceux qui ont des dents saines, sans problèmes particuliers, Christine Thibault conseille de s’en tenir à un simple dentifrice fluoré. «On évite de jeter son argent dans le tuyau de l’évier et d’être en contact avec plus de molécules que nécessaire, dit-elle. C’est seulement lorsqu’on a des complications (taches sur l’émail, gencives qui saignent, tartre abondant, dents sensibles, etc.) qu’il faut penser à se procurer un dentifrice qui renferme des ingrédients particuliers. En cas de doute, la meilleure chose à faire est de consulter son hygiéniste.»

>> À lire aussi: l'enquête de Protégez-Vous sur les dentistes

Le dentifrice ci-dessus dit offrir une protection antibactérienne pendant 12 heures. C’est le triclosan qui agirait comme agent antibactérien dans ce produit. Or, de façon générale, Santé Canada ne conseille pas l’utilisation de tels agents qui, à la longue, peuvent mener à l’émergence de superbactéries. Bien que ce lien ne soit pas établi dans ce cas précis, le triclosan devrait être réservé aux personnes qui ont des problèmes de gencives.

Le Crest Pro-Santé se vend maintenant en version «nuit» (photo ci-dessus). Qu’en pensent les professionnels? «C’est du simple marketing», répond le DLouis Dubé. La seule différence réside dans la saveur de la menthe.

Les dentifrices «désensibilisants»

Les dents deviennent sensibles à la chaleur, au froid ou à la pression lorsque la dentine est dénudée. Cela peut survenir à cause d’une carie, de brossages trop agressifs, d’une fissure de la dent ou d’ingestion d’aliments trop acides. La presque totalité des dentifrices pour dents sensibles contiennent du nitrate de potassium. Cet ingrédient engourdit le nerf de la dent, responsable de la transmission de la douleur.
Le fluorure stanneux (Crest Pro-Santé, classé dans les «tout-en-un») bloque quant à lui les canaux microscopiques qui traversent la dent, empêchant le contact entre le nerf et la source de douleur, un liquide chaud par exemple. Il faut généralement attendre quelques jours avant de ressentir les bienfaits d’un tel dentifrice. L’effet du nitrate de potassium disparaît rapidement après l’usage. Celui du fluorure stanneux persiste un peu plus longtemps.

Les agents désensibilisants: nitrate de potassium, fluorure stanneux.

Ces deux produits ci-dessus sont destinés à ceux qui ont les dents sensibles. Arm & Hammer et Aquafresh disent offrir une «puissance maximale». En fait, ils contiennent exactement la même quantité de nitrate de potassium (la substance qui désensibilise les dents) que le Sensodyne-F, soit 5 %.


Le Sensodyne Original contient un agent désensibilisant. Par contre, il protège mal contre la carie, car il ne renferme pas le précieux fluorure recommandé par les experts.

Les dentifrices «antitartre»

Le tartre se forme lorsque la plaque dentaire (une pellicule invisible qui contient des bactéries) se durcit sur la dent, formant des dépôts solides de couleur foncée. Lorsqu’il n’est pas enlevé régulièrement, il peut provoquer des maladies des gencives. Plusieurs dentifrices portent la mention «antitartre» sur leur emballage. Attention, dit Christine Thibault: «Dans une certaine mesure, tous les dentifrices aident à retarder la formation du tartre, grâce à l’action mécanique du brossage. Pour être vraiment efficace, la pâte doit contenir un agent antitartre proprement dit.»  Parmi les molécules les plus répandues et les plus efficaces, la famille des pyrophosphates (de potassium ou de sodium, par exemple) se retrouve dans plusieurs dentifrices. Il existe quelques autres agents antitartre reconnus: le tripolyphosphate de sodium (Sensodyne-F Blanchissant éclatant) ainsi que la combinaison de triclosan et gantrez (Colgate Total).

Dernier arrivé: l’hexamétaphosphate de sodium (Crest Vraiment blanc et Crest Pro-Santé), qui forme une mince pellicule sur la dent et empêche le tartre de s’y attacher. Quand utiliser ces dentifrices? Si, à chaque rendez-vous chez le dentiste, on se fait dire qu’on a beaucoup de tartre et que, pourtant, on brosse bien ses dents, c’est une bonne idée de les considérer. À noter: les agents antitartre aident à prévenir la formation de tartre, mais ne peuvent pas l’éliminer une fois qu’il est formé. Seul un détartrage professionnel peut y arriver.

Les agents antitartre:
- pyrophosphates solubles (les pyrophosphates tétrapotassique, disodique et tétrasodique qu’on trouve sur certains emballages font partie de cette famille)
- tripolyphosphate de sodium
- combinaison de triclosan et gantrez
- hexamétaphosphate de sodium

Certains dentifrices se disent antitartre, mais attention: on vous renvoie à une note qui dit «Combat le tartre avec le brossage». Les vrais dentifrices antitartre contiennent, en plus du fluorure, des ingrédients spécifiques qui empêchent la formation du tartre.

Les dentifrices pour enfants

«On leur ajoute des couleurs et des saveurs pour les rendre plus attrayants, c’est tout», dit Christine Thibault. Or, les tout-petits n’ont pas le réflexe de cracher et risquent d’avaler la pâte. «On risque alors de favoriser la fluorose, dit l’hygiéniste. Une surdose de fluor peut effectivement provoquer l’apparition de petites taches sur les dents pendant leur période de formation.» La solution? Bien doser la quantité de dentifrice qu’on applique sur la brosse à dents. Oubliez les gros «S» des publicités. «Pour un adulte, la taille d’un pois suffit. Pour les enfants de moins de six ans, celle d’un grain de riz.»

Photos de cet article: Réjean Poudrette

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Isabelle Fréchette
    17 Juillet 2014

    Pas de triclosan (car c'est cancérigène). Il y en a dans le Colgate Total, entre autres.

     5
  • Par MARC DESJARDINS
    08 Janvier 2017

    Pas aucun test sur ceux sans fluore, ni ceux avec comme le Theodent, avec du théobromine, qui est beaucoup mieux pour protéger plus rapidement la protection de l'émail avec de plus gros cristaux et qu'elle puisse se rebâtir plus vite que n'importe quel avec le produit chimique qui peut nuire à la santé (de 2 glands en particulier) .

     1