Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Bien choisir votre crème solaire

Par Catherine Crépeau (scénario) / d’après un texte de Maude Tanguay / Vax films (montage)

Les écrans solaires aident à prévenir les coups de soleil ainsi que le vieillissement et le cancer de la peau. À la condition de faire un choix éclairé. Voici 5 conseils pour choisir votre crème solaire

Vérifiez le FPS

Recherchez un facteur de protection solaire (FPS) d'au moins 30 pour vous protéger contre les rayons UVB responsables des coups de soleil.

Si vous avez la peau claire ou sensible au soleil, optez pour un FPS de 45 ou 50+.

Attention : doubler le FPS ne double pas la protection. Un écran affichant un FPS de 30 bloque 97 % des rayons UVB, contre 98 % pour un écran à FPS 50.

Privilégiez les crèmes à large spectre

Les produits à large spectre protègent à la fois des rayons UVB et UVA, associés au vieillissement prématuré de la peau et au cancer.

La mention large spectre est réglementée par Santé Canada. Sur les étiquettes, cherchez des termes comme Mexoryl (XL ou SX), Helioplex, Tinosorb et avobenzone (Parsol 1789), des filtres particulièrement efficaces contre les UVA.

Voyez si l'écran résiste à l’eau et à la transpiration

Un écran résistant à l'eau et à la transpiration sera efficace plus longtemps qu’un écran normal si vous transpirez ou faites trempette.

Certains fabricants indiquent le nombre de minutes (40 ou 80) durant lequel le produit peut résister à l’eau ou à la sueur.

Voyez s'il s'agit d'un écran chimique ou physique

Il existe deux types de filtres : chimiques, qui absorbent les rayons UV, et physiques ou minéraux, qui les réfléchissent.  

Les filtres chimiques comme l’oxybenzone et l’octocrylène sont accusés de traverser la peau et d’agir comme perturbateurs endocriniens, tandis que les nanoparticules des filtres physiques sont soupçonnées de pénétrer sous la peau et de s’infiltrer dans le sang.  

Selon l’Association canadienne de dermatologie, l’exposition aux rayons UV demeure toutefois plus dommageable pour la santé que les effets négatifs hypothétiques des écrans solaires.  

Par ailleurs, les écrans minéraux sont moins susceptibles de provoquer des réactions cutanées que les écrans chimiques. 

Assurez-vous que l’écran convient aux enfants

L’Association canadienne de dermatologie n’émet pas de restrictions pour les enfants. Par précaution, des experts suggèrent de privilégier les écrans solaires avec filtres physiques ou sans oxybenzone.

Il est recommandé d'habiller les enfants et de leur mettre de l'écran solaire seulement sur les parties exposées (visage, cou, avant-bras, etc.).

Bon à savoir : le principal problème avec les écrans solaires, c’est que vous n’en appliquez pas assez. Il faut 2 à 3 c. à soupe pour couvrir le corps d’un adulte. Et il faut en remettre toutes les 2 heures.

>> À lire aussi: Une seule crème solaire pour toute la famille et Écran solaire: combien de temps peut-on l’utiliser, une fois le contenant ouvert?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.