Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Votre Apple Watch ou votre Fitbit peuvent-elles détecter la COVID-19?

Par Frédéric Perron
apple-watch Shutterstock.com

Les montres intelligentes et les moniteurs d’activité collectent de plus en plus de données sur votre santé. Or, est-ce suffisant pour établir un diagnostic de COVID-19?

En mai 2020, le fabricant de moniteurs d’activité Fitbit a recruté des volontaires invités à participer à une étude afin de déterminer si ses produits permettent de détecter la COVID-19.

Si les résultats de cette étude sont concluants, Fitbit pourrait utiliser un algorithme qui décèlerait la maladie avant l’apparition des premiers symptômes, en se basant sur des signes précurseurs comme le rythme cardiaque, le niveau d’activité physique et le sommeil. Le fabricant enverrait une alerte à l’utilisateur qui présenterait des signes avant-coureurs de COVID-19, l’invitant à se placer en quarantaine et, si des symptômes apparaissent, à se faire tester.

Les résultats de l’étude, réalisée en collaboration avec le Scripps Research Translational Institute et le Stanford Healthcare Innovation Lab, n’ont pas encore été dévoilés. Toutefois, selon le Wall Street Journal, des résultats préliminaires démontrent que des changements à la respiration et au rythme cardiaque peuvent précéder de plusieurs jours l’apparition de symptômes de la COVID-19.

>> À lire aussi notre test de moniteurs d'activité et notre test de montres intelligentes et d'entraînement

Plusieurs études en cours

Fitbit et ses partenaires sont loin d’être les seuls à s’intéresser à la question. Par exemple, le fabricant de la bague intelligente Oura, laquelle permet notamment de prendre la température de ses utilisateurs, tente de déterminer si son produit peut détecter les signes avant-coureurs de la COVID-19.

Oura teste déjà son produit avec des joueurs et du personnel de la National Basketball League (NBA). Lorsque la bague enregistre certains signes, comme une température plus élevée qu’à l’habitude, on demande à la personne de passer un test de dépistage de la COVID-19.

Quelques doutes

Mickaël Martin, kinésiologue au Pavillon de prévention des maladies cardiaques de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, doute que les moniteurs d’activité seraient très utiles pour détecter le nouveau coronavirus.

«Les données recueillies ne sont pas nécessairement spécifiques à la COVID-19, dit-il. Une augmentation du rythme cardiaque, une baisse d’activité physique et une augmentation du sommeil peuvent être liées à la COVID-19, mais aussi à une grippe ou un cancer, par exemple.»

Cela dit, il reconnaît qu’en analysant de vastes quantités de données avec l’intelligence artificielle, des entreprises comme Fitbit pourraient arriver à repérer les signes précurseurs de la COVID-19.

Le Dr Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l’Institut de cardiologie de Montréal, n’est pas non plus convaincu que les moniteurs d’activité arriveront à bien détecter le nouveau coronavirus. «Si vous êtes fatigué, que vous faites de la température, que votre fréquence cardiaque au repos est plus élevée qu’à l’habitude et que votre saturation d’oxygène dans le sang commence à baisser, vous avez sans doute une maladie virale, explique-t-il. Mais c’est illusoire de penser que ces gadgets peuvent faire un diagnostic de COVID-19.»

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.