Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Télévision : le grand débranchement se poursuit en 2020

Par Maxime Johnson
netflix

Les Québécois se désabonnent de plus en plus des services de télévision traditionnels pour se tourner vers les services d’abonnement payants de visionnement en ligne, selon le portrait numérique des foyers québécois dressé par l’enquête NETendances 2020. Cinq chiffres pour comprendre l’ampleur du phénomène.

2 % : la différence entre la télé traditionnelle et par abonnement en ligne

Les services d’abonnement payants comme Netflix et Tou.TV sont sur le point de dépasser les services traditionnels tels Fibe TV de Bell et illico TV de Vidéotron au Québec. En 2020, 70 % des Québécois adultes possédant une connexion internet étaient abonnés à au moins un service en ligne, alors que 72 % d’entre eux étaient abonnés à au moins un service traditionnel. En 2017, la différence entre les deux était plutôt de 31 %, alors que 84 % des Québécois étaient abonnés à un service traditionnel, et 53 % à un service payant par Internet. 

+30 % : l’évolution du taux d’abonnement aux services payants depuis 2016

Depuis 2016, le taux d’abonnement à au moins un service payant par Internet est d’ailleurs passé de 40 à 70 %. Signe que la pandémie a influencé les habitudes télévisuelles des Québécois, la hausse est particulièrement marquée cette année, puisque le taux n’était qu’à 57 % en 2019. 

Les Québécois sont toutefois toujours à la traîne des Canadiens anglophones, dont 77 % seraient abonnés à un tel service, selon une étude de l’Observateur des technologies médias publiée l’été dernier.

94 % des 20-24 ans sont abonnés à un service d’abonnement payant

Sans surprise, la télé par Internet séduit particulièrement les plus jeunes, avec un taux d’abonnement de 94 % chez les 25-34 ans et de 93 % chez les 18-24 ans. Les Québécois plus âgés ne sont toutefois pas en reste, avec un taux d’abonnement à un service télé par internet de 49 % chez les 75 ans et plus.

Les proportions sont inversées pour la télé traditionnelle, mais la différence est plus petite: 54 % des 25 à 34 ans sont abonnés à un service, contre 84 % pour les 75 ans et plus.

12 % : l’impact de la scolarité sur le taux d’abonnement aux services en ligne

62 % des Québécois qui ont obtenu leur dernier diplôme au primaire ou au secondaire souscrivent à un service d’abonnement payant en ligne, contre 74 % des Québécois qui possèdent un diplôme universitaire. Cette différence de 12 % ne s’observe toutefois pas avec la télé traditionnelle, où 72 % des diplômés du primaire ou du secondaire sont abonnés à un service, contre 74 % des diplômés universitaires.

52 % des Québécois sont abonnés à Netflix

De tous les services par abonnement sur Internet, Netflix est de loin le plus populaire, avec un taux d’abonnement de 52 %. Le service est suivi par Amazon Prime Video (19 %), Club illico (16 %) et Disney+ (14 %, une proportion qui grimpe toutefois à 28 % chez les familles avec enfants). Crave TV et ICI Tou.TV Extra (la version payante de Tou.TV) affichent pour leur part un taux d’abonnement de 9 % chacun. Dans l’ensemble, les services américains sont donc beaucoup plus populaires que les services canadiens.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par ANDRE BEDARD
    21 Décembre 2020

    Je crois que la quantité de publicité que diffuse les services de télévision traditionnels ont beaucoup à voir au fait que les gens se tournent vers les services d’abonnement payants où la publicité n'est pas présente ou presque.