Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les iPhone pourraient interférer avec les appareils cardiaques

Par Catherine Crépeau
iphone-12

Les aimants qui permettent de recharger plus rapidement la nouvelle génération de iPhone sont suffisamment puissants pour interférer avec les cardiostimulateurs (pacemakers) et les défibrillateurs, prévenait récemment le fabricant Apple.

Les cardiostimulateurs et les défibrillateurs peuvent contenir des capteurs qui réagissent aux aimants qui s’en approchent, a précisé Apple. En fait, ils sont conçus pour pouvoir être désactivés temporairement par un aimant en cas de dysfonctionnement ou si le patient chez qui ils sont implantés doit subir une intervention.

Or, les aimants utilisés dans la série iPhone 12 sont plus puissants que ceux des anciens téléphones pour accélérer la recharge. Ils auraient donc plus de potentiel pour interférer avec les cardiostimulateurs et les défibrillateurs et provoquer leur arrêt.

Apple recommande de maintenir une distance d’au moins 15 cm entre le téléphone et l’appareil cardiaque, voire 30 cm si le téléphone est rechargé sans fil.

Dans le cas d’un défibrillateur qui aurait été accidentellement « éteint » par un téléphone glissé dans une poche de chemise placée trop près du cœur, l’appareil risquerait de ne pas intervenir si le cœur s’emballait de manière dangereuse.

Aucun cas où un iPhone 12 a été capable d’interagir lorsqu’il a été mis en contact direct avec un défibrillateur n’a été rapporté dans la littérature médicale.

D’autres types de téléphones peuvent interférer avec les cardiostimulateurs et les défibrillateurs, en fonction de la grosseur de l’aimant qu’ils contiennent. Plus il est gros, plus grande est la possibilité d’interférence. Des appareils comme les cuisinières à induction peuvent également interférer avec les cardiostimulateurs.

Les médecins et les manufacturiers de téléphones ou d’appareils médicaux sont au fait de ce risque pratiquement depuis le premier jour, mais la puissance de l’aimant dont sont munis les iPhone 12 vient rappeler aux patients d’être prudents.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.