Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Quelle est la différence entre l'antisudorifique et le déodorant ?

Par Mise en ligne : 11 juillet 2019

Shutterstock.com

antisudorifique Shutterstock.com

C'est l'été, vous suez à grosses gouttes et vous ne savez pas à quel produit faire confiance pour limiter les effets déplaisants du facteur humidex. Au fait, connaissez-vous la différence entre antisudorifique, antitranspirant, déodorant et désodorisant?

Eh oui, il y a des différences entre l'antisudorifique et le déodorant! Dans une récente enquête sur le sujet, le magazine français Que Choisir rappelle que les deux catégories de produits sont «bien distinctes, tant par leur composition que par leur mode d’action».

Un antisudorifique, appelé «antitranspirant» en France, se compose notamment de sels d’aluminium pour resserrer les pores de la peau, un mécanisme qui «bloque, au moins en partie, la transpiration, et empêche la formation des odeurs de sueur», soulignent nos collègues français qui sont, tout comme Protégez-Vous, membres de l’International Consumer Research and Testing (ICRT).

Les sels d’aluminium font l’objet de critiques depuis de nombreuses années en raison des risques qu’ils présenteraient pour la santé humaine, par exemple en ce qui concerne le cancer du sein et la maladie d’Alzheimer. «Rien ne prouve que l’utilisation d’antisudorifiques [à base de sels d’aluminium] augmente le risque de cancer du sein», peut-on lire sur le site de la Société canadienne du cancer.

Pour sa part, la Société Alzheimer du Canada indique que «les études n’ont pas fourni de preuves assez solides pour affirmer que l’aluminium constitue un facteur de risque quant au développement des troubles cognitifs».

Quant au fameux «déo»...

À l’inverse d’un antisudorifique, un déodorant (parfois appelé à tort «désodorisant») ne bloque pas la production de sueur. «Il a pour seule fonction d’en masquer l’odeur», précise Que Choisir. Ce produit ne contient donc pas de sels d’aluminium et mise plutôt sur l’absorption des odeurs de transpiration (grâce à des agents antibactériens et/ou à des parfums).

Une chose est sûre: que vous choisissiez un déodorant ou un antisudorifique, préférez des produits qui s’appliquent avec une bille (formule «roll-on») ou en bâton. Selon Que Choisir, ils sont préférables aux formules en vaporisateur, qui contiennent des gaz facilement inflammables et émettent des composés organiques volatils (COV).

>> À lire aussi: Les traitements pour contrôler la perte de cheveux au féminin

 

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle