Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Aluminium et BBQ: danger?

Par Lise Bergeron
Cuisson papier aluminium

Cuire des aliments dans du papier d’aluminium sur le barbecue pose-t-il un risque pour la santé?

La question nous vient d’un lecteur. Sa réflexion: on sait que l’anodisation, un traitement électrochimique qui scelle les pores du métal, des poêles en aluminium limite le transfert de métal dans les aliments lors de la cuisson, mais que penser des aliments enveloppés dans du papier d’aluminium et cuits sur le barbecue?

L’aluminium est un élément naturellement abondant sur la Terre. Nous y sommes exposés quotidiennement par le biais des aliments (épices, raisins secs, thé), de l’eau traitée (les stations d’épuration sont de grandes consommatrices de sels d’aluminium), de certains médicaments (antiacides, comprimés enrobés) et cosmétiques (antisudorifiques, produits de maquillage).

L'industrie alimentaire l’utilise également comme additif (marinades, fromage fondu, œufs liquides). Les produits céréaliers (gâteaux, crêpes, muffins, biscuits, beignes, etc.) représentent la principale source d'exposition alimentaire à l'aluminium, possiblement à cause des additifs et de la levure chimique qu'ils contiennent.

Dans des limites acceptables

L'aluminium est un neurotoxique reconnu. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fixé la Dose hebdomadaire acceptable provisoire (DHAP) à 7 mg par kilo de poids corporel. Un adulte de 70 kg pourrait donc en ingérer jusqu’à 490 mg par semaine. Or, selon Santé Canada, les Canadiens en consomment environ 10 mg par jour, soit 70 mg par semaine, issus surtout des aliments.

Le ministère fédéral estime que, bien que certains experts associent ce métal à la maladie d’Alzheimer, le lien n’est pas encore clairement démontré. De plus, le corps humain absorberait une faible quantité de l’aluminium ingéré, car la quasi totalité du métal est excrétée dans les selles et l’urine.

Peu de danger

L'aluminium faisant partie de la Liste des substances d'intérêt prioritaire un peu partout dans le monde, plusieurs études scientifiques ont évalué le taux de migration de l’aluminium dans les aliments lors de la cuisson. À chaque fois, les chercheurs ont confirmé que de l’aluminium se dégage bel et bien de la papillote et se retrouve dans les aliments. Mais les mesures, notent-ils, sont bien en deçà de la DHAP.

En fait, ce n’est pas l'utilisation du papier d’aluminium qui inquiète les scientifiques, mais plutôt l’effet cumulé et à long terme des sources d’exposition dans notre environnement quotidien.En 2008, Environnement Canada et Santé Canada ont donc entrepris d’examiner l’exposition de la population à l’aluminium, toutes sources confondues. Le rapport publié en 2010 conclut que l’aluminium (chlorure, nitrate et sulfate) «ne pénètre pas dans l’environnement en une quantité ou une concentration ou dans des conditions de nature à constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine.»

Mesure de précaution

Considérant cela, le gouvernement du Canada juge donc inutile de recommander des mesures de réduction de l’exposition à ce métal. Toutefois, poursuit-il sur son site, par mesure de précaution, «on rappelle aux Canadiens d’observer les mises en garde et les modes d’emploi lorsqu’ils utilisent des produits contenant des sels d’aluminium».

Bon à savoir

La migration de l’aluminium vers les aliments dépendrait du pH, du type de récipient, du temps de cuisson, de la pureté de l’aluminium utilisé et de l’addition de sel à l’eau bouillante.

Par ailleurs, une poêle en aluminium usée ou abîmée libérera plus facilement le métal. En outre, les légumes feuillus (laitue, bok choy, chou) et les aliments acides (tomates, agrumes) s’en imprègnent davantage.

Même s’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, Santé Canada conseille tout de même de «ne pas faire cuire ou conserver longtemps des aliments dans des contenants en aluminium».

>> À lire aussi: Notre test de plus de 50 barbecues et Frire, rôtir ou bouillir... Quel est l'impact sur la teneur en nutriments?

Lire l'article
Pour camper cet été : réservez sans tarder !

Rassurez-vous, il n’est pas trop tard pour planifier vos vacances estivales. Mais si vos projets de camping correspondent à des dates, des régions et des hébergements populaires, il vaut mieux ne pas trop attendre pour réserver votre séjour.

Lire l'article
Retours, échanges et remboursements : renseignez-vous avant d’acheter en ligne

Forcés de fermer, de vendre leurs produits uniquement en ligne ou de fonctionner à effectifs réduits, les commerçants québécois ont dû revoir leurs politiques sur les échanges, les retours et les remboursements de marchandises. Assurez-vous de les consulter avant d’acheter un produit susceptible de ne pas faire l’affaire!

Lire l'article
Une action collective de 100 millions autorisée contre Québecor

La Cour supérieure du Québec a autorisé le recours contre Québecor pour avoir coupé le signal des trois chaînes de TVA Sports aux abonnés de Bell, lors des séries éliminatoires de hockey de 2019.

Lire l'article
Les «savoirs essentiels» à privilégier au primaire et au secondaire

Fermetures d’école, isolement de classe, retrait préventif, enseignement à distance… Les élèves québécois ont perdu de nombreuses heures de cours depuis la rentrée, ce qui pourrait nuire à leur réussite scolaire et à leur apprentissage. Le ministère de l’Éducation élaguera donc les programmes et déterminera les «savoirs essentiels incontournables» à acquérir d’ici juin.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par CHRISTIAN MORIN
    05 Janvier 2012

    Mais j'ai entendu dire que le jus de citron qu'on applique sur le poisson augmenterait de beaucoup la migration de l'aluminium sur les aliments. Qu'en est-il?

     19
    journalist
    Par Lise Bergeron de Protégez-Vous
    05 Janvier 2012

    En effet, les aliments acides, comme le citron et la tomate, augmentent la migration de l'aluminium vers les aliments. Surtout lorsqu'ils sont cuits.

    Si vous voulez minimiser votre apport alimentaire d'aluminium au maximum, arrosez votre poisson de citron après la cuisson.

    Rappelons que ce sont les produits céréaliers (beignes, biscuits, gâteaux, etc.) qui renferment les plus hauts taux d'aluminium.

     2
  • Par Marie-Claude Charron
    13 Juin 2013

    Quelqu'un a des solutions pour le remplacer ? Dans quoi faites vous vos papillotes ?

     11
  • Par REMI PELLETIER
    18 Avril 2013

    Votre article n'est pas dès plus rassurant... Les études ont-elles été faites par Rio Tinto ou encore les commandites-t-elles. Je redoute , étant donné leur ampleur $$$, qu'ils ne puissent pas en diriger les résultats un peu comme pour les vaccins. Comme pour les pharmaceutiques nous sommes leurs souris d'expérimentation !!!
    Rémi Pelletier

     8
  • Par Sylvain Rainville
    11 Octobre 2012

    finalement, vous ne répondez pas vraiment à la question...

     7
  • Par CEDRIC BUDRY
    18 Février 2012

    D'un côté, on nous dit qu'il est "inutile de recommander des mesures de réduction de l’exposition à ce métal." et de l'autre, on nous "conseille tout de même de «ne pas faire cuire ou conserver longtemps des aliments dans des contenants en aluminium»." ... il me semble que cela manque un peu de conviction!

    Quoiqu'il en soit au niveau toxicologique sur l'être humain (des "examens plus minutieux" seraient en cours, d'après ce qu'on peut lire sur le site de Santé Canada), quand on sait à quel point l'extraction et la production de ce métal est dommageable pour l'environnement (en plus d'être énergivore), en réduire sa consommation personnelle nous permet de faire d'une pierre deux coups:

    1.On réduit la demande domestique pour ce métal, ce qui aiderait à limiter les impacts néfastes sur l'environnement,

    2.On évite ainsi de trop s'y exposer car, sait-on jamais, une nouvelle étude pourrait tout à coup nous apprendre que les impacts sur notre santé sont pires que ce que l'on pensait ...

    Pour une fois qu'avoir une meilleure conscience environnementale nous permet également de préserver directement notre santé ...

     7