Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Aliments pour bébés et métaux lourds: ce que vous pouvez faire comme parents

Par Mathilde Roy
aliments-bebe

Des aliments pour bébés de marques populaires contiennent d’inquiétants niveaux de métaux lourds toxiques, révèle un récent rapport fédéral américain. Bien que Santé Canada rassure les Canadiens quant à la sécurité des produits vendus au pays, vous pouvez, comme parents, minimiser l’exposition à ces contaminants.

Ce que dit le rapport
Santé Canada se fait rassurante
Conseils aux parents

Ce que dit le rapport

Le rapport américain publié le 4 février dernier indique que le U.S. Subcommittee on Economic and Consumer Policy (sous-comité de la politique économique et des consommateurs de la Chambre des représentants) a demandé à sept des plus grands fabricants d’aliments pour bébés – céréales pour nourrissons, collations, etc. – aux États-Unis de dévoiler les résultats de leurs tests sur la présence de métaux lourds dans leurs produits.

Quatre fabricants ont accepté de donner ces informations, qui révèlent que les tests présentaient des niveaux d’arsenic, de plomb, de cadmium et de mercure «dangereusement» élevés, indique le rapport. Il s’agit des entreprises Nurture, Beech-Nut Nutrition Company, Hain Celestial Group (qui vend les produits Earth’s Best) et Gerber.

Les trois fabricants qui ne se sont pas conformés à la demande du sous-comité américain sont Campbell Soup Company (qui vend les produits Plum Organics), Sprout Organic Foods et Walmart (Parent’s Choice).  

Les métaux lourds toxiques retrouvés en fortes concentrations dans les aliments sont «dangereux pour la santé, particulièrement chez les bébés et les enfants, qui sont les plus vulnérables à leurs effets neurotoxiques», peut-on lire dans le rapport.

Le sous-comité met aussi en évidence le manque de réglementation dans ce type de produits destinés aux nourrissons et aux jeunes enfants. Il recommande des tests obligatoires du produit fini (et pas seulement de ses ingrédients), un étiquetage plus transparent, une élimination volontaire des ingrédients toxiques par les fabricants, ainsi que de nouvelles normes de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, qui établit les limites de métaux lourds toxiques dans les aliments pour bébés. Il appelle finalement à la vigilance des parents dans le choix des aliments qu’ils donnent à leurs enfants.

Santé Canada se fait rassurante

Selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), certaines des marques d’aliments pour bébés testées dans l’étude américaine sont disponibles sur le marché canadien. «Mais les lots testés pourraient être différents de ceux disponibles au Canada», affirme-t-elle par courriel.

Faut-il s’inquiéter? Santé Canada indique qu’elle a examiné le récent rapport publié par le U.S. Subcommittee on Economic and Consumer Policy, précisant qu’il ne constitue pas «une évaluation scientifique des risques».

Santé Canada et l’ACIA disent surveiller sur une base annuelle la présence de métaux lourds dans les aliments pour jeunes enfants, y compris les préparations pour nourrissons, les purées pour bébés, les céréales pour nourrissons et une variété de collations.

«D’après les données de surveillance disponibles de Santé Canada et de l’ACIA, les niveaux d’oligo-éléments, tels l’arsenic, le plomb et le cadmium, dans les aliments pour nourrissons vendus au Canada sont faibles et ne devraient pas poser de problème de sécurité», affirme Santé Canada.

Conseils aux parents

Les conclusions du récent rapport américain ne signifient pas que vous ne devriez pas donner des aliments préparés pour bébés. Vous pouvez néanmoins limiter leur consommation et les entremêler à des choix plus sains.

Pour minimiser l’exposition à l’arsenic dans l’alimentation de votre enfant, Santé Canada recommande :

- d’offrir une gamme d’aliments nutritifs ;

- de ne pas donner de boisson de riz comme principal produit de remplacement du lait aux enfants de moins de 2 ans ;

- de limiter la consommation de jus de fruits chez les enfants de moins de 2 ans ;

- si vous choisissez des céréales pour bébés enrichies de fer comme premier aliment, offrez différents types de grains.

Notre partenaire au sein de l’International Consumer Research and Testing (ICRT), le magazine américain Consumer Reports, conseille en plus de limiter les collations de type biscuits de dentition ou grignotines soufflées, qui sont plus susceptibles de renfermer des métaux lourds en haute concentration.

Consumer Reports a mené, en 2018, une vaste évaluation d’aliments pour bébés qui avait aussi révélé des niveaux alarmants de contaminants.

>> À lire aussi : Bien choisir les céréales, purées et repas pour bébés

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.