Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

IKEA rappelle plus de 35 millions de commodes en Amérique du Nord

Par Benoîte Labrosse

Le géant suédois offre un remboursement pour ses commodes non fixées au mur, qui risquent de se renverser sur quelqu’un. Aux États-Unis, six enfants sont morts écrasés sous le poids du meuble.

IKEA, de concert avec Santé Canada et la Commission américaine de surveillance des produits de consommation (CPSC), vient de rappeler l’ensemble de ses commodes pour enfants de plus de 60 cm de hauteur et de ses commodes pour adultes de plus de 75 cm vendues en Amérique du Nord. Une centaine de modèles sont concernés – dont la populaire gamme MALM –, ce qui représente environ 6,6 millions de produits au Canada et 29 millions aux États-Unis.

L’objectif du rappel massif du 28 juin est d’éviter qu’une commode non fixée au mur se renverse et blesse quelqu’un. Ou pire, cause la mort d’un enfant, comme c’est déjà arrivé six fois aux États-Unis. Des commodes renversées ont également causé 31 blessures chez des enfants âgés de 19 mois à 10 ans. De notre côté de la frontière, quatre incidents ont été déclarés, dont deux ont entraîné de légères blessures.

>> À lire aussi: la chronique Rappels de Protégez-Vous

Il s’agit avant tout d’une mesure de précaution prise par la multinationale, qui précise que «si les clients ont fixé leur commode IKEA de manière sécuritaire au mur, [elle] ne représente aucun danger et aucune mesure supplémentaire n’est requise». Une porte-parole d’IKEA Group, Kajsa Johansson, a d’ailleurs déclaré à l’Agence France-Presse qu’«aucune des commodes [ayant causé la mort d’un enfant aux États-Unis] n’était attachée au mur d’après les informations que nous avons», et ce, même si les instructions de montage le demandent et que des attaches murales sont fournies.

Meilleure fixation ou remboursement

Plusieurs options s’offrent aux consommateurs touchés. Tout d’abord, ils «devraient immédiatement cesser d’utiliser les commodes qui ne sont pas fixées au mur et les déplacer dans un endroit auquel les enfants n’ont pas accès», avertit Santé Canada. Les meubles correctement fixés peuvent cependant demeurer en place.

Si un propriétaire craint que sa commode se renverse, il peut se rendre dans un magasin IKEA pour obtenir gratuitement une trousse de fixation murale, ou encore joindre le service à la clientèle de l’entreprise par téléphone, au 1 800 661-9807, ou en ligne pour recevoir la trousse par la poste. Les consommateurs peuvent fixer eux-mêmes les attaches, mais ils peuvent aussi prendre rendez-vous avec le service à la clientèle pour qu’un employé d’IKEA vienne le faire.

Finalement, les consommateurs qui ne souhaitent pas fixer leurs commodes rappelées peuvent les retourner au magasin afin d’obtenir un remboursement. Celui-ci sera complet pour les meubles fabriqués entre janvier 2002 et juin 2016, alors qu’un crédit partiel en magasin sera offert en échange des plus anciens. L’entreprise assure qu’«aucune preuve d’achat n’est nécessaire» pour le remboursement et qu’elle «reprendra les meubles, montés ou non».

Normes plus sévères et nouveaux produits

S’il est possible de conserver les commodes rappelées, c’est qu’elles satisfont aux obligations légales de stabilité nord-américaines. Toutefois, elles ne sont pas conformes à la norme ASTM F2057-14, un standard à application volontaire en matière de stabilité autoportante.

«En nous basant sur des avis de Santé Canada, de la CPSC et de groupes de consommateurs, nous avons décidé de respecter cette norme volontaire, explique Stephanie Kerr, responsable des communications d’entreprise d’IKEA Canada. Nous continuons de croire que la façon la plus sécuritaire d’empêcher la chute des meubles est de les fixer au mur.»

Madame Kerr précise qu’IKEA «travaille avec l’industrie et les organismes de réglementation afin de renforcer les normes actuelles ASTM pour, entre autres choses, y inclure la fixation au mur obligatoire».Protégez-Vous a tenté d’en savoir plus à ce sujet, mais Santé Canada n’a pas été en mesure de répondre à nos questions avant la publication de cet article.

En attendant un resserrement des obligations légales, «tous les produits que voient les clients en magasin et en ligne sont conformes et offerts en vente», assure le géant suédois sur son site Web. Une nouvelle gamme de commodes aux «caractéristiques de sécurité améliorées» devrait également être lancée cet automne.

«Nous avons décidé d’investir massivement dans l’innovation, le développement et les tests de produits en vue de développer des solutions innovantes pour accroître davantage la stabilité, conclut Stephanie Kerr. Le tout sera fait en collaboration avec les autorités chargées de la protection des consommateurs et les autres parties prenantes.»

Commodes MALM: deuxième rappel en moins d’un an

L’été dernier, Santé Canada a rappelé les commodes MALM ainsi que d’autres bureaux et commodes qui risquaient de se renverser, même si parmi les blessures ou incidents rapportés, aucun n’avait eu lieu au pays.

De son côté, IKEA Canada a lancé une campagne de sensibilisation afin d’inciter ses clients à fixer leurs commodes au mur. L’entreprise affirme avoir distribué plus de 45 000 trousses de fixation murale gratuites à ses clients canadiens, en plus des dispositifs visant à prévenir les chutes de meubles déjà inclus avec leurs commodes.

Aux États-Unis, où une campagne similaire a été lancée, plusieurs groupes de protection des consommateurs ont reproché à la CPSC d’avoir annoncé en juillet 2015 non pas un rappel, mais plutôt un «programme de réparation» des commodes. Selon eux, cette terminologie diminuait l’importance accordée par les consommateurs à la mise en garde. Le président de la CPSC, Elliot Kaye, a récemment admis l’erreur et a assuré que seul le terme «rappel» serait désormais utilisé.

Les autres rappels de produits IKEA au Canada en 2016

Barrières de sécurité de la gamme PATRULL et leurs rallonges (environ 24 000 produits vendus)
Aucun incident n’a été rapporté au Canada, mais 46 (dont six ayant entraîné des blessures nécessitant des soins médicaux) ont été signalés à IKEA à travers le monde. Le mécanisme de verrouillage peut s’ouvrir de façon inattendue, ce qui présente un risque de chute pour les enfants.

Barres de chocolat noir CHOKLAD MÖRK
Aucune réaction n’a été signalée au Canada, mais ces produits pourraient contenir des noix et du lait qui sont incorrectement déclarés sur l’étiquette.

Capes de chauve-souris LATTJO(749 produits vendus)
Trois incidents ont été signalés en Suède et au Canada. L’attache de la cape ne s’est pas détachée, ce qui a entraîné des blessures légères.

Baguettes de tambour LATTJO (212 produits vendus)
Aucun incident ni blessure n’a été signalé, mais l’embout en caoutchouc de la mailloche du jouet peut se détacher, ce qui présente un risque d’étouffement.

Lampadaires et lampes de table GOTHEM (1 259 produits vendus)
Aucun incident n’a été signalé au Canada, mais, ailleurs dans le monde, trois incidents ont été rapportés à IKEA: les fils endommagés ont entraîné de légères décharges électriques. Aucune blessure n’a été déclarée.

Plafonniers HYBY et LOCK(427 578 produits vendus)
Deux incidents où les plafonniers sont tombés ou ont éclaté ont été signalés à IKEA Canada et IKEA États-Unis, mais aucune blessure n’a été déclarée.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.