Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Petit guide du voyageur canadien à partir du 9 août

Par Marie-Eve Shaffer
voyage-covid

Ça y est ! À partir du 9 août, vous pouvez enfin voyager à l’étranger sans devoir vous isoler à l’hôtel à votre retour, que vous soyez pleinement vacciné contre la COVID-19 ou non. Cela dit, les déplacements internationaux requièrent encore une bonne dose de préparation.

Pays ouverts ?

Avant tout, vous devez vous assurer que le pays que vous souhaitez visiter est disposé à accueillir des touristes étrangers. Il est à noter que les restrictions diffèrent d’un État à l’autre et qu’elles peuvent changer selon l’évolution de la crise sanitaire.

Le site internet Tripsguard, qui a été conçu par l’entreprise spécialisée dans la technologie Avian, et les portails des agences de voyages internationales Ulysse et Kayak tentent de colliger toutes les informations utiles sur les réouvertures des frontières et les exigences concernant les tests de dépistage et le statut vaccinal.

Par exemple, des pays exigent un résultat négatif à un test de dépistage, effectué avant le départ ou à l’arrivée à l’aéroport, pour vous autoriser à fouler leur sol. Ces tests ne sont pas offerts dans le réseau public. Vous devez vous présenter dans une clinique privée et débourser en moyenne 200 $, d’après une recherche de la Presse canadienne. Des assureurs acceptent de rembourser ces frais.

Sachez que si vous êtes pleinement vacciné, c’est-à-dire que vous avez reçu deux doses de vaccins reconnus par les autorités de santé publique canadiennes (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, COVISHIELD et Johnson & Johnson) depuis au moins 14 jours, il est possible que vous ne soyez pas considéré comme étant entièrement protégé contre la COVID-19 par certains pays. L’Union européenne, par exemple, n’accepte pas le vaccin COVISHIELD, qui a été mis au point par la firme AstraZeneca et qui est produit en Inde. Les États-Unis ont pour leur part autorisé seulement les vaccins de Pfizer-BioNTech, de Moderna et de Johnson & Johnson.

Vous avez reçu deux doses de deux vaccins différents ? Vous ne serez pas considéré comme étant entièrement vacciné par les États-Unis si on vous a injecté une dose d’AstraZeneca. Même chose pour le croisiériste Carnival. Son compétiteur Norwegian Cruise Line refuse carrément tous les voyageurs qui ont obtenu une vaccination mixte.

Le retour au Canada

Si vous devez vous plier aux exigences de l’État hôte à l’aller, vous devez aussi respecter celles du Canada à la fin de votre périple. Cela signifie que vous devez planifier votre voyage de retour dans l’application mobile ou le site internet ArriveCAN, que vous soyez pleinement vacciné ou non. Vous devez ainsi partager des informations sur votre itinéraire, vos résultats de tests de dépistage, votre statut vaccinal et votre plan de quarantaine.

Avant votre retour au pays, vous devez effectuer un test de dépistage pour la COVID-19, que vous soyez vacciné ou non. Si des enfants âgés de cinq ans et plus vous accompagnent, ils doivent aussi subir ce contrôle. Notez que les autorités canadiennes exigent un test moléculaire de dépistage, et non un test de détection des antigènes.

Le test de dépistage doit être réalisé 72 heures avant votre départ en avion. Si votre itinéraire comprend une correspondance, vous devez le passer avant votre dernière liaison. Dans le cas où vous revenez au Canada par voie terrestre, il faut le subir moins de trois jours avant votre passage à la frontière.

Si vous négligez de vous soumettre à un test de dépistage, vous pourrez rentrer au pays si vous êtes un citoyen canadien, mais vous vous exposez à une amende pouvant atteindre 5 000 $ et même à une poursuite criminelle. Il est aussi possible que vous soyez conduit dans un site fédéral de quarantaine.

Si vous êtes pleinement vacciné, vous n’aurez pas à subir un autre test de dépistage à votre arrivée, à moins que vous ayez été choisi dans le cadre de tests aléatoires. Vous devrez toutefois présenter une preuve vaccinale conforme, en format papier ou électronique.

La quarantaine

Dans le cas où vous n’avez pas reçu deux doses de vaccins reconnus par les autorités canadiennes, vous devrez vous isoler pendant 14 jours après votre arrivée. Si votre plan de quarantaine est jugé acceptable, vous pourrez vous rendre à votre domicile. Sinon, vous serez transféré dans un site fédéral de quarantaine. Dans tous les cas, vous devrez subir un autre test de dépistage le huitième jour suivant votre retour au pays.

Si vous êtes considéré comme étant pleinement vacciné au Canada, aucune quarantaine ne sera exigée de votre part. Il en est de même pour les enfants âgés de moins de 12 ans, qui devront toutefois éviter de se retrouver dans des lieux propices aux rassemblements, comme les écoles et les camps de vacances, pendant 14 jours.

>> À lire aussi : Tout ce qu’il faut savoir pour voyager avec un enfant

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par LISE MCCAFFREY
    06 Août 2021

    Mon conjoint et moi avons eu 1 vaccin astrazenica et 1 covishield donc on ne peut aller aux USA. Est-ce que nous devrons recevoir 2 nouveaux vaccins L'Europe elle n'accepte pas covishield. Quoi faire ?Merci