Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Reports de paiements d’auto: vérifiez les conditions

Par Daniel Rufiange
contrat-auto

À cause de la pandémie, plusieurs automobilistes sont contraints de demander des congés de paiements pour le financement de l’achat ou de la location de leur véhicule. Si beaucoup de constructeurs proposent des arrangements, il ne faut pas pour autant signer les yeux fermés.

Au début de la pandémie, les constructeurs automobiles ont annoncé des mesures afin d’aider les propriétaires de véhicules faisant face à des difficultés financières. Certains ont annoncé des reports de paiements de trois mois. La plupart invitaient leurs clients souhaitant un allègement à contacter leurs services financiers afin de conclure un arrangement. L’expression «au cas par cas» a aussi été reprise par de nombreux constructeurs.

Des frais abusifs vite retirés

M. Saint-Gelais conduit une Lincoln MKZ hybride 2018, dont le contrat de location se termine en décembre 2020. Il a contacté les services de Ford pour pouvoir reporter les paiements de sa voiture. Ces derniers s’établissent à 473 $ toutes les deux semaines. On lui a proposé une période de grâce de deux mois, ce qui représente environ 2000 $. On lui a expliqué qu’il devrait remettre sa voiture au moment prévu dans son contrat, soit à la fin du mois de décembre 2020, mais qu’il aurait à effectuer des versements supplémentaires jusqu’à la fin de février 2021. Jusque-là, M. Saint-Gelais était satisfait. Mais, il a sursauté lorsqu’on lui a expliqué que des frais de 689,85 $ allaient s’appliquer, soit l’équivalent d’environ 30 % de la somme des paiements reportés.

 

M. Saint-Gelais n’est pas le seul client de Ford qui s’est fait demander de tels frais. Un cas similaire a été rapporté par Radio-Canada. Depuis, Ford a fait marche arrière et n’exige désormais plus aucuns frais pour un report de paiements avec un contrat de location ou d’achat financé par Ford Crédit.

Volkswagen Canada a également tenté de facturer des frais à ses clients qui souhaitaient un report de paiements. Toutefois, comme Ford, l’entreprise a reculé. Pierre Thompson, directeur général de Volkswagen Crédit Canada, a confirmé à Protégez-Vous qu’il n’y avait maintenant «pas de frais pour les clients voulant reporter des paiements en raison de la COVID-19».

Des répits pas toujours intéressants

Chez Mitsubishi, on procède au cas par cas, mais il est possible d’obtenir un répit de deux mois. Cependant, l’entièreté de la somme due doit être payée au terme du contrat locatif. Si ce dernier est en 2022, ça offre un vrai répit. Si le contrat se termine en septembre 2020, ça laisse peu de temps. Le taux d’intérêt de l’entente initiale demeure le même.

Allongement de garantie et taux d’intérêt inchangés

Pour Honda et Hyundai, ce sont les taux d’intérêt stipulés au contrat qui s’appliquent. «Le taux d’intérêt du contrat, par exemple 1,9 %, s’applique», confirme Jean-François Taylor, spécialiste sénior en relations publiques des produits marketing chez Hyundai. Le constructeur coréen a même prolongé jusqu’au 30 juin la garantie des véhicules qui venait à échéance entre le 1er mars et le 31 mai.

Que doit-on vérifier avant de signer?

L’Association pour la protection des automobilistes (APA) propose sur son site internet un dossier sur le financement et la location d’auto en ces temps de pandémie. L’APA y explique notamment que dans le cadre du financement d’un véhicule, et selon la Loi sur la protection des consommateurs, «au Québec, les compagnies de financement n’ont droit qu’à des frais de crédit. Elles n’ont pas le droit de charger des “frais d’administration” ou tout autre frais».

Au sujet de la location à long terme, la loi permet de facturer les intérêts prévus au contrat pour les retards de paiements. Si ce taux n’est pas précisé dans le contrat, c’est le taux légal qui s’applique (5 %). «À la fin du congé de paiements, les compagnies peuvent ajouter un paiement qui équivaut à ces intérêts, explique George Iny, directeur de l’APA, mais, en pratique, lorsque le congé est accordé, les paiements reportés sont payés à la fin; on n’a pas vu de montants ajoutés pour les intérêts à la suite des congés de paiements reliés aux mesures de santé publique.»

De son côté, l’Office de la protection du consommateur a ajouté des informations sur les reports de paiements d’auto et conseille en tout premier lieu de contacter le commerçant si vous craignez de rencontrer des difficultés financières.

Quel impact sur la cote de crédit

L’APA recommande également de vérifier auprès de la filiale de financement du constructeur de votre voiture ou auprès de la banque si la demande d’un congé de paiements peut avoir une incidence sur votre dossier de crédit. Dans les bulletins envoyés à leurs concessionnaires – dont l’APA a pu prendre connaissance –, Mazda et Hyundai indiquent qu’elles ne signaleront pas les demandes de congés de paiements à Equifax ou à TransUnion. Par conséquent, cela n’aura pas d’impact sur la cote de crédit de leurs clients.

Vous pensez demander un congé de paiements? «Entendez-vous avec votre compagnie de financement avant d’arrêter les paiements, précise George Iny. Si vous manquez un paiement sans entente, il y aura des conséquences à votre dossier de crédit et ça pourrait compliquer vos négociations par la suite.» Si vous arrivez à vous entendre au téléphone, l’APA recommande de demander une confirmation par courriel; les services à la clientèle étant débordés, il se pourrait que la préparation des documents prenne un peu de retard.

>> À lire aussi : Assurance auto : voici à quelles réductions vous pourriez avoir droit et Quels concessionnaires offrent le meilleur service?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.