Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les contrats de l’au-delà…

Par Protégez-Vous en partenariat avec la Chambre des notaires et Éducaloi

Vous êtes-vous déjà demandé quel type de contrat vous lie à un cimetière? Et combien coûte cette occupation à long terme… unique en son genre?

Il s’agit généralement d’un type de contrat qui se rapproche d’un bail à très long terme et qui comprend le droit de déposer son cercueil ou son urne ainsi qu’une obligation d’entretien pour le cimetière.

La durée des «concessions» proposées par les cimetières varie, mais elle est généralement de 25 à 100 ans (le maximum prévu par la loi). Il est toutefois généralement possible de renouveler la concession lorsqu’elle arrive à sa fin. 

Lorsqu’une concession n’est pas renouvelée et qu’elle expire, le cimetière fait des démarches pour retrouver les descendants de la personne enterrée à cet endroit. Il consulte son registre permanent des défunts et de leurs familles et, au besoin, publie des avis dans les journaux ou le feuillet paroissial.

Après un certain temps, le cimetière peut s’adresser à la Cour du Québec afin de reprendre l’emplacement pour pouvoir y enterrer quelqu’un d’autre.

Ce qui fait varier le coût...

Pour une concession dans un cimetière (de 500 $ à 5000 $, mais environ 2500 $ en moyenne)

  • Durée de la concession
  • Construction ou non d'une fondation pour le monument funéraire
  • Caractère plus lu moins recherché ou prestigieux de l'emplacement
  • Frais d'entretien liés à la nature du monument et du terrain

Niche pour une urne dans un columbarium (de 350 $ à 5000 $, mais environ 1200 $ en moyenne)

  • Durée de la concession
  • Aménagement du columbarium ou du mausolée
  • Aspect, taille, accessibilité et emplacement de la niche

>> À lire aussi: Tous nos articles à propos des testaments et successions

Cet article est extrait de notre guide pratique «Succession» réalisé en partenariat avec la Chambre des notaires et Éducaloi et disponible dans notre boutique.

Lire l'article
Cas vécu : une voiture « démonstrateur » est-elle neuve ?

Un couple a poursuivi avec succès son concessionnaire après avoir découvert que la voiture neuve qu’il venait d’acheter avait été utilisée à des fins de démonstration.

Lire l'article
Contrer le vol de vélos

Tout cycliste connaît les risques de se faire voler sa monture. Ce n’est pas une légende urbaine. À Montréal seulement, plusieurs milliers de vélos disparaissent chaque année. La plateforme Garage 529 permettra-t-elle de ralentir le fléau ? Portrait de la situation et astuces de prévention.

Lire l'article
Maisons neuves : des entrepreneurs haussent indument les prix

À quelques semaines, voire à quelques jours d’emménager dans leur propriété toute neuve, des consommateurs reçoivent un avis de l’entrepreneur leur demandant une somme d’argent supplémentaire pour couvrir la hausse des coûts de construction, sans que le contrat n’autorise une telle augmentation. Est-ce légal? Ont-ils des recours?

Lire l'article
Bris des transmissions automatiques Nissan : l’action collective de l’APA est autorisée

La Cour supérieure vient d’autoriser une importante action collective contre Nissan Canada qui vise la majorité des véhicules 2010-2019 livrés avec une transmission automatique à variation continue. La liste des modèles s’avère la plus complète parmi les nombreuses actions collectives canadiennes et américaines intentées contre Nissan pour ses transmissions problématiques.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.