Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vers blancs sur la pelouse: comment les contrôler?

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 10 juillet 2014 Shutterstock - Pour permettre aux racines de se développer, arrosez la pelouse peu souvent, mais en profondeur.

  • Pour permettre aux racines de se développer, arrosez la pelouse peu souvent, mais en profondeur.
  • Au printemps, les larves se nourrissent des racines du gazon. Photo: Solutions Alternatives Environnement
  • Le hanneton européen pond aux alentours de la mi-juin ou de la mi-juillet. Photo: Solutions Alternatives Environnement
  • Le scarabée japonais pond vers le début juillet ou la fin juillet, parfois plus tard.
  • Les mouffettes et les ratons laveurs adorent déterrer les vers blancs pour les manger.

Ils se cachent sous le gazon, se nourrissent de racines et causent d’importants dommages à la pelouse. Nos conseils pour vous débarrasser des infâmes vers blancs.

Les vers blancs sont des larves de coléoptères comme le hanneton ou le scarabée japonais. Les œufs sont pondus en juillet dans le gazon. Au printemps suivant, les larves se nourrissent des racines du gazon, puis elles se métamorphosent en hannetons adultes et s'envolent en juin et juillet pour s'accoupler et pondre à leur tour leurs œufs.

Les premiers signes de la présence de vers sur votre terrain? Le flétrissement, le dessèchement et la décoloration du gazon malgré un arrosage adéquat. Autre indice révélateur: la présence de plaques de gazon jaunies et spongieuses que vous pouvez soulever comme un tapis.

Au printemps et à l’automne, les infestations de larves sont un véritable buffet pour les mouffettes, les ratons laveurs et les oiseaux, qui viennent trouer le sol pour s’en délecter.

>> À lire aussi: Ce qu'il faut savoir sur la mérule pleureuse

Prévenir plutôt que guérir


Plus un sol est pauvre et déséquilibré, plus il est vulnérable aux vers blancs. «Le meilleur moyen d’éviter les infestations est d’adopter des méthodes préventives visant à rendre la pelouse dense, diversifiée et en santé, et donc peu attrayante pour les hannetons», dit la biologiste et agronome Micheline Lévesque, M.Sc. Quelques conseils:

Rendez la pelouse moins alléchante. Puisque les vers blancs aiment les racines de gazon, ajoutez-y un mélange de semences variées, comme les fétuques, le ray-grass (ivraie), le pâturin et le trèfle.

Arrosez peu souvent, mais en profondeur. Cela stimule le développement des racines. Arrosez en une pluie fine qui permettra à l’eau de bien s’infiltrer.

Ne tondez pas le gazon trop court. Maintenez-le à une hauteur de 8 à 10 cm (3 ou 4 po). Cela créera une barrière à la ponte des œufs et favorisera le développement des racines.

Tondez le gazon lorsqu’il est sec. Laissez l’herbe au sol afin de stimuler l’activité biologique.

Si vous tondez le gazon humide, faites respirer la pelouse. Les tondeuses distribuent les résidus de gazon humide de façon peu uniforme. Si vous devez absolument tondre le gazon humide, ramassez-le afin de faire respirer la pelouse, compostez-le ou ajoutez-le aux plates-bandes comme couvre-sol. Même chose si vous devez couper plus de 30 % de sa longueur.

Faites la vie dure aux hannetons. Pendant la période de ponte de la mi-juin à la fin juillet (hanneton européen) ou du début juillet au début août (scarabée japonais), maintenez la hauteur du gazon entre 8 et 10 cm. Éteignez les lumières extérieures afin d’éviter d’attirer les femelles qui volent et cherchent un endroit où pondre leurs œufs. Si vous devez arroser la pelouse, faites-le en profondeur mais une seule fois par semaine.

Attirez les prédateurs naturels. Installez une cabane à oiseaux et bannissez les pesticides chimiques, qui tuent les araignées, les fourmis, les guêpes et les mouches parasites.

Optez pour des engrais 100 % naturels. N’utilisez pas d’engrais à haute teneur en azote, car ils attirent les vers blancs.

À l’automne, passez la tondeuse sur les feuilles mortes. Laissez les débris sur la pelouse pour enrichir le sol en matière organique.

Épandez une fine couche de compost. Faites-le au printemps ou à la fin de l’été. Mieux: avant de l’épandre, aérez le sol avec une carotteuse mécanique que vous pouvez louer.

>> À lire aussi: Guide d'entretien de la pelouse

Zut, mon gazon est infesté…

Une bonne partie de votre pelouse est atteinte? La biologiste et agronome Micheline Lévesque ne recommande pas pour autant de toute la remplacer. Si les ratons ou les mouffettes ont labouré la pelouse, replacez les mottes retournées et arrosez le gazon pour qu’il s’enracine de nouveau.

Si des plaques de gazon sont desséchées, retirez-les, ameublissez le sol, ajoutez du compost et bêchez pour mélanger en profondeur. Vers le mois de mai, semez du gazon contenant plusieurs types de graminées et du trèfle, maintenez le sol humide pendant environ un mois et ne le tondez pas avant qu’il atteigne 10 cm (4 po) de hauteur. Au début du mois de septembre, semez à nouveau.


Pour empêcher les hannetons de pondre à nouveau, Micheline Lévesque suggère d’installer sur la pelouse une toile agrotextile qui laisse passer la lumière et la pluie, aux alentours de la mi-juin (printemps chaud) ou de la mi-juillet (printemps frais) pour le hanneton européen. Pour le scarabée japonais, aux alentours du début juillet (printemps chaud) ou vers la fin juillet ou plus tard (printemps frais). «Mieux vaut endurer une toile pendant un mois que de refaire la pelouse chaque année, appliquer des pesticides et dépenser des montants faramineux», croit la biologiste et agronome.

En août, passez à l’offensive biologique!

En pépinières, vous trouverez des insecticides naturels renfermant des nématodes, organismes microscopiques qui tuent les vers blancs. «L’application au printemps ne tue pas les vers blancs car ils sont en fin de cycle [gros et résistants] et les températures du sol sont trop froides», dit Micheline Lévesque. Pour être efficaces, ils doivent être appliqués en août (hanneton européen) ou vers la fin d'août ou le début de septembre (scarabée japonais), soit quelques semaines après la ponte des œufs.

L'application doit être précédée et suivie d'un arrosage abondant, et le sol doit être maintenu humide pendant au moins 10 jours. Il est impératif de les appliquer lorsqu’il n’y a pas de soleil, de suivre à la lettre les instructions d’application et de maintenir une pelouse saine et diversifiée. Selon la biologiste, les nématodes ne détruiront pas tous les vers blancs, mais ils le feront suffisamment pour réduire les dommages qu’ils peuvent causer.

Attention à l’insecticide Merit


Le Merit est le nom commercial d’un insecticide systémique offert en vente libre et par des entreprises d'entretien de la pelouse. Ce pesticide contient de l’imidaclopride, un ingrédient actif banni dans plusieurs pays, notamment à cause de son effet mortel sur les abeilles, qui disparaissent progressivement un peu partout sur la planète. (MISE À JOUR: depuis mars 2019, l'imidaclopride est interdit d'utilisation sur les pelouses résidentielles au Canada, autant pour les entreprises d'entretien que pour les citoyens.)

«On parle souvent des conséquences de ce produit sur le plan agricole, mais on ne mentionne jamais que son effet est le même sur les pelouses qui ont du trèfle ou des petites fleurs [que les abeilles pourraient butiner]», déplore Micheline Lévesque. Elle souligne que l’imidaclopride reste longtemps dans le sol et se faufile jusque dans les nappes phréatiques.


Si vous décidez tout de même de l'appliquer, il faut le faire au bon moment. «La meilleure période est juin ou juillet, mais le fabricant indique qu’on peut l'appliquer de la mi-mai jusqu’à la mi-août», dit Carl Servant, porte-parole de l’Association des services en horticulture ornementale du Québec, qui regroupe les entreprises d’entretien d’espaces verts urbains (pelouses, arbres, arbustes, fleurs). Il précise que les larves meurent dès qu’elles se nourrissent des racines.

Ressources utiles

Les vers blancs – Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Ontario)
Vidéo: dépistage des vers blancs – Micheline Lévesque
Pelousedurable.com– Association des producteurs de gazon et Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale
Code de gestion des pesticides – Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

MISE À JOUR 05 juillet 2019: Deux nouveaux produits à faible impact sont désormais homologués par l'ARL et sont disponibles sur le marché (ils contiennent du bacillus thuringiensis galleria). L'un vise à lutter contre les larves et l'autre vise à lutter contre les adultes scarabées japonais.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 20 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JOSEPH KACHAMI | 13 mai 2016

    Ayant 2 jeunes enfants, j'ai refusé d'utilisé les produits comme le Merit (qui sont, soit dit en passant, interdits en Europe). J'ai trouvé une recette maison (mais avec du End All) sur le site "planete ecolo". Je l'ai testé et j'ai réussi à éradiquer une infestation!!
    Voici la recette: 250ml de END ALL, 250ml de vinaigre blanc et 250ml de savon à vaisselle au citron.
    Le tout mélangé dans un pulvérisateur à pression (40$ en quincaillerie). On Vaporise sur le gazon et voilà!!

  • Par JOSEE CHARPENTIER | 26 juin 2015

    Je n'ai plus de gazon, j'ai du thym serpolet (c'est un couvre-sol vivace et c'est merveilleux! Je n'ai plus de vers blanc, je n'ai plus besoin de tondre (plus de pétrole, ni de pollution), je n'ai plus besoin de faire arroser avec des pesticides et des engrais chimiques pour les mauvaises herbes, ce qui est mieux pour les enfants. De plus, je ne gaspille pas d'eau potable car ce couvre-sol aime le sol sec, ce qui sera un plus lorsqu'il y aura des compteurs d'eau.

  • Par DANIEL DOWNING | 18 juin 2015

    Non mais ! L’homo-sapiens nord-américain qui essai encore d'avoir des espaces inutile de pelouse comme autour des châteaux Anglais, sauf qu'ici on n'a pas encore comprit que la pelouse ça pousse pas chez nous. Mais on continu à la mettre "sous respirateur" avec l'intraveineuse, à la flatter. Avez vous pensé que les agriculteurs mettent moins d'effort par mètre carré pour produire de la nourriture. Laissez pousser le trèfle, la potentille et tout les autres couvre-sol mais pas le gazon, c'est une erreur d'urbanisme monumentale en Amérique et vous alimentez encore ce culte stupide. Je viens d'une autre planète, maintenant j'en suis sûr.

  • Par Étienne Gilbert | 18 juin 2015

    Très intéressant. Je n'avais jamais pensé que les lumières extérieures pouvaient attirer ces satanées bestioles. À partir de maintenant c'est noir total dans ma cour !!

  • Par Marc Labelle | 03 juillet 2015

    Si vous achetez des nématodes, NE les achetez surtout PAS au Centre de jardin Brossard sur Grande-Allée, parce qu'ils les vendent 46.99 $ l'unité. On peut les acheter 32.99 $ l'unité chez Botanix Faucher à La Prairie, Canadian Tire ou Home Depot notamment. Dans le cas du Centre de jardin Brossard, ça ressemble a du vol de grands chemins... pardon, de Grande-Allée.