Avoir un spa à la maison: coûts et entretien

Par Mise en ligne : 02 mai 2009  |  Magazine : juin 2009

Êtes-vous prêt à l'entretenir... et à voir grimper votre facture d'électricité? Tout ce qu'il faut savoir avant d'acheter un spa.

Ah! le plaisir de relaxer dans un spa après une dure journée de travail! En compagnie de l’être cher, sous les étoiles, un petit verre à la main, le bonheur est total.

Beaucoup d’utilisateurs se disent satisfaits de leur achat, mais certains déchantent quand ils réalisent l’entretien requis et les coûts d’utilisation de leur nouveau spa. Pour éviter d’être déçu, mieux vaut savoir dans quoi on s’embarque! Êtes-vous prêt à entretenir votre spa... et à voir grimper votre facture d'électricité? Voici nos conseils au sujet des coûts et de l'entretien de ce «lieu de détente» tant vanté dans les publicités.

Compte tenu de la forte prolifération des bactéries en eau chaude, la surveillance et le traitement de l’eau d’un spa sont cruciaux. Sinon, vous risquez d’échanger vos microbes avec vos amis baigneurs: bonjour la gastro, la folliculite et la conjonctivite! Tout d’abord, il faut déterminer les paramètres de l’eau que vous utilisez pour remplir votre spa. En effet, le pH, l’alcalinité et la dureté de l’eau peuvent varier grandement d’une ville à l’autre. À l’aide d’un échantillon d’eau, votre détaillant peut vous aider à déterminer quels produits ajouter à chaque remplissage.

>> Tout ce qu'il faut savoir avant d'acheter un spa

Une fois ces paramètres ajustés, vous devez en faire le suivi à l’aide d’une trousse d’analyse ou de bandelettes pour maintenir les paramètres au niveau recommandé par le fabricant du spa. Plus vous utilisez votre spa souvent et pour de longues périodes, plus vous devez faire un suivi étroit et ajuster les paramètres, au besoin. Une baignade de 30 minutes en compagnie de quelques personnes peut les modifier de façon importante.

«Un spa est une machine à sabler», illustre Serge Couture, un détaillant. Sous l’effet des jets d’eau chaude, les peaux mortes, les bactéries, les crèmes et les saletés se détachent du corps et se retrouvent dans l’eau. Pour cette raison, il est recommandé de prendre une douche avant d’entrer dans le spa. Un suivi étroit des paramètres permettra aussi de prolonger la durée de vie de votre spa.

«Les risques de bris sont moins grands si on fait fonctionner le spa à l'année.»
- Nicolas Guillote, réparateur

La majorité des répondants à notre sondage utilisent leur spa l’hiver; les autres le ferment à l’automne et l’ouvrent au printemps. Il faut alors bien le préparer pour la période hivernale (vider l’eau, ajouter de l’antigel, etc.), sans quoi le gel pourrait abîmer les composantes.

Selon Nicolas Guillotte, les risques de bris sont moins grands si on fait fonctionner le spa à l’année. «C’est ce que recommandent la plupart des fabricants», dit-il. Bien sûr, les coûts augmentent par conséquent. En moyenne, les coûts d’entretien passent de 133 $ (trois saisons) à 203 $ (quatre saisons) et les coûts en électricité passent de 234 $ à 400 $.

>> À lire aussi: Acheter un spa, trois ou quatre saisons?

Le danger, en hiver, c’est que le spa tombe en panne ou qu’un disjoncteur se déclenche, entraînant ainsi le gel des composantes et de coûteuses réparations. Pour prévenir ce genre de problème, certains spas peuvent être couplés à un système de surveillance sans fil, qui vous avertit dans la maison en cas de panne (environ 100 $). Vous pouvez aussi faire ajouter à votre police d’assurance habitation un avenant pour couvrir les bris accidentels de votre spa. Un tel avenant peut coûter entre 30 et 100 $ par année.

Filtre

Une fois par semaine, il faut nettoyer le filtre à l’aide d’un jet d’eau, et une fois par mois, le faire tremper dans un produit conçu à cet effet. Vous aurez donc besoin d’un second filtre, que vous utiliserez dans votre spa quand vous nettoierez l’autre. La plupart des filtres se vendent entre 30 et 100 $. Ils ont une durée de vie d’environ un an ou deux. En général, il est recommandé de changer l’eau de votre spa aux trois mois. En effet, avec le temps, la concentration de matières dissoutes s’accroît et il peut devenir difficile de maintenir les paramètres à un niveau adéquat. Il est alors plus simple de repartir à neuf.

Désinfectants

Les trois désinfectants les plus utilisés dans les spas sont le brome, le chlore et l’hypochlorite de lithium (une forme de chlore). Le brome est surtout offert en pastilles à dissolution lente qu’on place dans un distributeur flottant, ce que plusieurs consommateurs trouvent pratique puisque le désinfectant peut durer quelques jours. Le lithium, lui, se vend sous forme de granules qu’on ajoute tous les jours. Quant au chlore, on le trouve en pastilles et en granules. Selon Jean-Pierre Lajoie, consultant et formateur dans le domaine des spas et des piscines, le brome compte plusieurs avantages par rapport au chlore pour l’utilisation dans un spa:

  • plus grande résistance aux températures élevées;
  • odeur de désinfection moins présente;
  • plus efficace en cas de variations du pH.

Toutefois, le brome revient plus cher à l’utilisation. Par ailleurs, selon M. Lajoie, l’hypochlorite de lithium se dilue mieux et dégage moins d’odeurs que les autres formes de chlore quand on le dissout. Il coûte toutefois un peu plus cher que ces dernières. On peut l’utiliser pour faire un traitement de choc hebdomadaire. Si vous optez pour le chlore, il vaut mieux utiliser du chlore non stabilisé. Celui-ci résiste moins longtemps aux rayons UV que le chlore stabilisé, mais il est plus efficace. Comme un spa n’est généralement pas exposé au soleil pendant plusieurs heures, ce choix paraît plus judicieux.

* dans la photo: Utilisation quatre saisons. Ce montant peut inclure d'autres produits et frais d'utilisation. Source: sondage de Protégez-Vous.ca, 272 répondants, février 2009

>> À lire aussi: Un spa avec chéri et...plusieurs bactéries!

Ozonateur

Plusieurs spas sont vendus avec un ozonateur, qui peut aussi être acheté en option. Le prix de l’appareil varie grandement – de 150 à 1 500 $ – selon son degré de sophistication (circulation et évacuation du gaz, etc.). L’ozone détruit une partie des matières organiques présentes dans l’eau et réduit légèrement la quantité de produits chimiques nécessaire à la désinfection. Toutefois, comme il ne détruit pas les micro-organismes pathogènes, il doit être utilisé en combinaison avec le chlore, le brome ou le lithium. 

Selon Nicolas Guillotte, propriétaire d’une entreprise d’entretien et de réparation de spas et de piscines, les ozonateurs sont dotés d’une ampoule qu’il faut changer aux deux ou trois ans (environ 100 $). Un test fait à la sortie de l’ozonateur permet de détecter la présence d’ozone et de déterminer s’il faut changer l’ampoule.

Eau de Javel

L’eau de Javel est une solution d’hypochlorite de sodium comme on en trouve chez les pisciniers, sauf que sa concentration en chlore est environ deux fois moins élevée. Certains consommateurs l’utilisent pour traiter l’eau de leur spa, car ils y voient un produit désinfectant économique. «Je déconseille ça au plus haut point, dit Joël-Éric Mignault, consultant et formateur dans le domaine des spas et des piscines. Les quantités à utiliser ne sont pas précisées parce que ce produit n’est pas homologué pour cet usage par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA). Par ailleurs, on ne sait pas si des additifs comme des parfums ou des agents antistatiques ont été ajoutés.» Mentionnons aussi que l’eau de Javel a un pH très élevé, ce qui n’est pas l’idéal dans un spa, où le pH a généralement tendance à augmenter.
 

Antitartre

Selon la dureté de votre eau, vous aurez peut-être à utiliser un antitartre. Comme son nom l’indique, ce produit diminue la formation de tartre sur les composantes de votre spa, notamment sur les jets et sur l’élément chauffant, prévenant ainsi les bris.

Appareil au sel

Très populaires dans les piscines, les appareils qui génèrent du brome ou du chlore à partir du sel par électrolyse tardent à faire leur apparition dans les spas. Seulement 3 % des répondants à notre sondage utilisent cette technologie, qui peut simplifier l’entretien d’un spa. Il suffit de mettre du chlorure ou du bromure de sodium au remplissage et d’ajuster le débit de production du chlore ou du brome, au besoin.

Bien sûr, il faut aussi continuer de contrôler tous les paramètres. Un traitement de choc hebdomadaire peut être nécessaire. Les générateurs au sel se vendent entre 600 et 2 000 $. Il faut prévoir le remplacement de la cellule d’électrolyse après de trois à sept saisons (entre 200 et 600 $). Avant d’en faire l’achat, vérifiez si l’appareil est conçu pour fonctionner dans un spa et si son ajout affectera la garantie du vôtre.

Installation du spa

La plupart des spas peuvent être installés sur une base de poussière de roche bien compactée (environ 500 $), sur une base en acier (environ 800 $) ou sur une dalle de béton (entre 1 000 et 2 000 $). Toutefois, certains fabricants imposent des restrictions à cet égard et peuvent refuser d’honorer leur garantie si vous ne respectez pas leurs instructions. Par ailleurs, votre spa doit être relié par un électricien à la boîte électrique de votre maison. Prévoyez une facture de 500 à 1 500 $.

>> À lire aussi: Conseils pour acheter une piscine et l'entretenir

Isolation

Dans la plupart des spas, l’espace entre la cuve et la jupe est entièrement rempli d’uréthane (full foam), alors que d’autres modèles sont isolés principalement sous la coque ou autour de la jupe. Quelle construction est la plus efficace? La question demeure en suspens compte tenu du peu d’études indépendantes menées à ce sujet. Toutefois, mentionnons que les spas entièrement isolés à l’uréthane peuvent être plus difficiles à réparer. Selon Nicolas Guillotte, trouver et réparer une simple fuite dans un tuyau peut prendre quatre fois plus de temps dans un spa rempli d’uréthane et peut donc coûter quatre fois plus cher. 

Selon un sondage mené auprès de nos lecteurs, 42 % des spas ont connu des bris au cours des trois dernières années. Voici un aperçu des problèmes les plus fréquents

Les pompes 

Selon Nicolas Guillotte, les bris de pompe surviennent souvent au printemps, quand on les démarre pour la première fois de la saison. «Elles figent à cause de l’humidité», dit-il. D’après lui, il vaut mieux laisser fonctionner son spa à l’année pour éviter ce genre d’ennui.
Prix: de 200 à 700 $

Les jets 

Ceux à roulements à billes se brisent plus souvent et coûtent plus cher à remplacer. Il vaut mieux opter pour un spa muni de jets directionnels. Si la dureté de votre eau est élevée, l’utilisation d’un antitartre peut aider à prévenir les bris occasionnés par l’accumulation de tartre.
Prix: de 10 à 40 $

Le chauffe-eau 

Les éléments en titane et en téflon résistent mieux aux dépôts de tartre.
Prix (élément): de 100 à 150 $

Le contrôleur électronique 

Humidité et électronique font rarement bon ménage! Malheureusement, on peut difficilement prévenir ce genre de bris.
Prix: de 200 à 600 $

Le couvercle 

Plusieurs consommateurs nous ont signalé la durée de vie limitée des couvercles. Prévoyez devoir les changer après de trois à cinq ans.
Prix: de 300 à 700 $

La garantie 

Avant d’acheter un spa, vérifiez combien de temps sont garanties les diverses composantes. En général, l’équipement électrique est garanti de deux à cinq ans, la plomberie de deux à cinq ans, la surface de la coque de trois à sept ans et la structure au moins sept ans.

Allergies et contre-indications

Certains utilisateurs de spas croient souffrir d’une allergie cutanée au brome ou au chlore. Or, selon le Dr Jean Côté, dermatologue, ce type de réaction allergique est extrêmement rare. «Personnellement, je n’en ai jamais vu, dit-il. Le gros problème, c’est que les gens restent trop longtemps dans l’eau, ce qui assèche leur peau.»

Il conseille de prendre une douche après être allé dans le spa pour se débarrasser du désinfectant, puis d’appliquer une crème hydratante. Par ailleurs, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), un organisme de santé publique américain, déconseillent l’accès aux spas aux enfants de moins de cinq ans. De plus, les femmes enceintes et les personnes qui ont des problèmes cardiaques devraient consulter leur médecin avant d’utiliser un spa, car la température peut y atteindre 40 º C (104 º F).

Photo: Réjean Poudrette

>> À lire aussi: Douche froide pour Trévi et Club Piscine

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison