Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Sent-bon, chandelles et huiles parfumées: désodorisants ou polluants?

Par Isabelle Ducas
Sent-bon, chandelles et huiles parfumées: désodorisants ou polluants?

Parfums d’intérieur, chandelles parfumées, dispositifs qui propulsent un jet à intervalles réguliers, huiles parfumées... En tentant de chasser les mauvaises odeurs de la maison, vous y introduisez peut-être des substances nocives pour la santé. Le point sur la question.

Depuis quelques années, les parfums d’intérieur ont mauvaise presse. «Des études ont démontré que, comme de nombreux produits parfumés, ils contiennent des substances chimiques, dont l’utilisation est liée à plusieurs problèmes de santé comme le cancer ou des problèmes respiratoires», explique Rick Smith, directeur d’Environmental Defence Canada, un groupe qui milite pour une meil
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.