Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Quel gadget antimoustiques choisir pour la terrasse ?

Par Amélie Cléroux
chasse-moustique-terrasse-2 Photos: Jetsadaphoto/Shutterstock.com, Réjean Poudrette, Ungava

Spirale à brûler, bougie à la citronnelle, diffuseur Thermacell, appareil à ultrasons: nous vous aidons à choisir les produits à utiliser pour garder les maringouins à distance de votre terrasse ou de votre emplacement de camping lors des belles soirées d’été.

Vous recevez votre famille ou des amis sur la terrasse et l’idée de vous badigeonner de chasse-moustiques ne vous plaît pas trop ? Les produits antimoustiques d’ambiance – que vous trouverez dans des magasins d’articles de plein air, des pharmacies ou des quincailleries – promettent de vous épargner cette corvée en créant une sorte de bulle protectrice. Or lesquels fonctionnent vraiment?

« Seuls les répulsifs ambiants qui libèrent des substances actives reconnues pour leur efficacité ont une chance de tenir les moustiques éloignés », soulignent nos confrères du magazine français Que Choisir, qui ont testé plusieurs de ces solutions en 2019.

À l’opposé, les produits qui émettent des ultrasons ou de la lumière à diode électroluminescente (DEL), censés repousser les insectes, ne sont pas efficaces, selon Santé Canada et l’équipe de Que Choisir. « Les ultrasons, ça ne marche pas, qu’il s’agisse d’un appareil à brancher, d’un dispositif portatif à poser sur soi ou d’une appli », tranche le magazine, tests à l’appui.

Et qu’en est-il des pièges à moustiques à installer sur votre terrain ? Ils peuvent se révéler efficaces pour tuer des moustiques, mais pas pour les empêcher de vous piquer. Pire : « Ces pièges – notamment ceux à lumière qui électrocutent les bestioles – attirent les indésirables piqueurs, mais aussi tous les insectes, dont des pollinisateurs », explique Julia Mlynarek, entomologiste à l’Insectarium de Montréal. Pour cette raison, ils sont à éviter, selon elle.

Il y a de l’insecticide dans l’air…

Dans les gadgets antimoustiques, les substances actives reconnues comme efficaces sont des insecticides pyréthrinoïdes de synthèse (perméthrine, alléthrine, métofluthrine, etc.), qui sont diffusés sous forme de vapeur dans l’air, comme l’explique Jacques Boisvert, professeur retraité à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Ces derniers sont des produits neurotoxiques qui affectent les insectes et peuvent les tuer, quels qu’ils soient. « Leur rôle secondaire est d’agir comme répulsif », ajoute le spécialiste des insectes piqueurs. Néanmoins, Santé Canada juge que les concentrations d’insecticide utilisées et réglementées sont sécuritaires pour les humains. Évidemment, suivez toujours le mode d’emploi avec attention.

antimoustiques-diffuseurs

Diffuseurs (ou lanternes)

Ces produits ont recours à une source de chaleur pour activer l’insecticide – souvent de l’alléthrine ou de la métofluthrine –, ce qui a pour effet de former une zone invisible de plusieurs mètres autour du diffuseur après quelques minutes.

Plusieurs appareils fonctionnent à l’aide d’une cartouche de carburant (habituellement du butane), mais il existe aussi des modèles à batterie au lithium-ion ou qui se branchent directement sur une bonbonne de carburant (pour le camping, par exemple).

D’autres encore sont alimentés par une simple bougie, par exemple les petites lanternes de marque OFF!. Cependant, le marché est dominé par la populaire marque Thermacell, dont les produits sont jugés efficaces notamment par Wirecutter, appartenant au New York Times. Ce site spécialisé recommande d’ailleurs un modèle à batterie rechargeable, en particulier pour sa facilité d’utilisation.

Efficacité : « C’est efficace… à condition qu’il ne vente pas ! Même des vents très légers diminuent fortement l’efficacité de ce type de protection, tout en n’étant pas assez forts pour éloigner les moustiques », détaille Jacques Boisvert. Le « nuage » d’insecticide tend à se déplacer selon l’intensité du vent; ainsi, la protection risque d’être inégale sur une terrasse.

Et qu’en pensent les utilisateurs? Samuel Charest et sa conjointe se servent d’un produit de marque Thermacell (à carburant) dans leur cour en proie aux invasions de moustiques, à Carignan, en Montérégie. Ils en sont très satisfaits : absence d’odeur, bon périmètre de protection pour un groupe autour d’une table, etc. « Le désavantage que je vois avec les Thermacell, c’est surtout le coût. Si tu l’utilises souvent, ça peut vite te coûter cher de recharges ! » fait savoir l’amateur de plein air.

Durée : le filtre ou le « tapis » d’insecticide, qui est inséré dans l’appareil, doit être changé après quelques heures, tout comme la cartouche de carburant. La durée exacte dépend du produit; un modèle à batterie pourrait devoir être chargé au bout de 5 à 6 heures, par exemple.

Sécurité : ce type de produit est à utiliser à l’extérieur seulement. Évitez d’inhaler directement la vapeur qu’il dégage et ne permettez pas aux enfants de manipuler les recharges d’insecticide.

Prix : un appareil Thermacell se vend entre 35 et 70 $ environ (selon le modèle), ce qui comprend le carburant (ou un câble de recharge) et des filtres ou tapis d’insecticide suffisants pour environ 12 heures. Quant au prix des recharges, il varie selon les modèles et leur autonomie, mais il va généralement de 20 à 30 $ pour 40 à 48 heures d’efficacité.

antimoustiques-cartouches - Cartouche de carburant et tapis d’insecticide à insérer dans l’appareil de marque Thermacell. Ils devront être changés au bout d’un certain nombre d’heures.
antimoustiques-spirales

Spirales à brûler

Ces spirales contiennent un insecticide; l’alléthrine, par exemple. Vous allumez l’embout de la spirale, vous éteignez la flamme en soufflant dessus, puis vous laissez brûler tranquillement le produit, qui diffuse l’insecticide tout en créant une barrière de fumée.

Efficacité : le spécialiste des insectes piqueurs Jacques Boisvert les considère comme efficaces et salue leur petit prix. Pour une bonne protection, il faut toutefois vous trouver à proximité immédiate du produit, selon nos confrères français de Que Choisir. Et, bien sûr, comme c’est le cas avec les diffuseurs, une simple brise affectera leur efficacité. « Un des problèmes avec ces spirales, c’est l’odeur et la fumée désagréables qu’elles dégagent », ajoute Samuel Charest, qui les a essayées chez lui.

Durée : les fabricants indiquent qu’elles peuvent brûler de 5 à 8 heures environ.

Sécurité : à utiliser à l’extérieur seulement. Ne respirez pas directement la fumée et ne laissez pas les jeunes enfants manipuler ces produits.

Prix : entre 4 et 10 $ environ pour une boîte de 10.

Que penser des bougies et flambeaux à la citronnelle?

Un truc qui ne date pas d’hier : vous disposez sur votre table d’extérieur des bougies qui diffusent de la citronnelle en brûlant. Il existe aussi des flambeaux à l’huile de citronnelle, à installer tout autour de votre terrasse.

L’équipe de Que Choisir conclut toutefois que ces produits ne sont pas efficaces pour éviter les piqûres. Jacques Boisvert tient le même discours : « C’est plutôt la fumée qui peut éloigner les moustiques dans ce cas », nuance-t-il. Verdict : à utiliser – à l’extérieur seulement – beaucoup plus pour l’ambiance qu’ils créent que pour leur réel potentiel antimoustiques!

5 trucs de pro pour se protéger des maringouins

 

Il n’y a pas que les produits antimoustiques qui peuvent vous aider à contrôler la présence de ces embêtantes bestioles. Voici quelques trucs « maison » :

 

• Les spécialistes Jacques Boisvert et Julia Mlynarek ont tous deux recours à une astuce simple mais efficace : l’emploi d’un ventilateur sur pied ! Disposez un ou plusieurs de ces appareils sur votre terrasse et actionnez-les. Cela devrait ralentir l’ardeur des insectes indésirables, voire carrément leur barrer le chemin.

 

• « Une puissante lumière à distance d’où vous vous trouvez pourrait agir comme un piège en attirant les moustiques et en les détournant des gens », suggère également Julia Mlynarek.

 

• En camping ou à la maison, si cela est permis, approchez-vous du feu de bois; cela agira tel un répulsif à moustiques.

 

• Éliminez les milieux propices à la prolifération de moustiques sur votre terrain, comme les points d’eau stagnante. Nettoyez bien vos gouttières et bains d’oiseaux, et assurez-vous que votre terrain est bien drainé.

 

• Gardez en tête que les moustiques sont plus actifs à l'aube et au crépuscule, surtout pendant les mois de juin et juillet; vous pouvez donc prévoir vos activités pour éviter ces périodes.

>> À lire aussi : Comment choisir un antimoustiques pour le corps?

 

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.