Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Achat d’une propriété : aider votre enfant sans vous mettre dans le pétrin

Par Martine Letarte
aide-achat-propriete Shutterstock.com

Alors que les prix du marché de l’immobilier ont bondi ces dernières années, de plus en plus de parents veulent donner un coup de pouce financier à leur enfant pour leur permettre d’acquérir une première propriété. Mais encore doivent-ils en avoir les moyens et choisir une stratégie qui réduit les risques de complications.

Lorsque le fils aîné de Danielle a voulu acheter une propriété, il ne se qualifiait pas pour le prêt hypothécaire puisque, comme entrepreneur, ses revenus n’étaient pas stables. Elle est donc devenue coemprunteuse avec lui. Puis son deuxième fils lui a demandé de l’aide pour recueillir la mise de fonds nécessaire afin d’acheter une maison avec sa conjointe. Elle leur a prêté une somme d’
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par GUILLAUME P.
    13 Avril 2022

    Dans l'exemple du don, c'est plus facile de faire le calcul lorsqu'il y a une bonne appréciation de la valeur.
    Mais dans la situation d'une séparation et d'une vente qui doit être rapide, qu'en serait-il si la valeur de la vente est moindre ou la même que lors de l'achat? Par exemple, une maison payée $400 000 avec 10% de mise de fond (donc $40 000), et une hypothèque de $360 000. Si on doit revendre rapidement un an plus tard pour $380 000, et qu’il ne reste rien après avoir payé la commission de l'agent ($20 000) et remboursé le solde $340 000 de l'hypothèque. Est-ce dire que celui qui a fourni la mise de fond de $40 000 a tout perdu? Ou celui qui n’a rien fourni au départ devrait rembourser $20 000 à l’autre? Il n’a sûrement pas plus d’argent qu’il y a un an et s’il y a séparation, la bonne entente ne règne pas toujours. C’est pourquoi il faut déterminer à l’avance (lors de l’achat) comment sera réglée une telle situation et le faire avec un document notarié.

  • Par DENIS CHABOT
    06 Avril 2022

    Bravo! Excellent article bien fouillé qui met l'accent sur la documentation des prêts ou dons d'argent.
    Quand ça va bien, il n'y a jamais de problèmes mais les contrats sont utiles quand ça va mal et que les parties n'avaient pas compris leur entente de la même façon. Ça peut briser des familles...