Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Tiko Harena
comment-choisir-poussette

Pour choisir la meilleure poussette, vous devez tenir compte du type de poussette ainsi que de différentes caractéristiques (roues et suspension, poids et dimensions, espace occupé par la poussette, rangement, etc.). Voici nos conseils pour faire le bon choix.

Quel type de poussette choisir?
Les caractéristiques et accessoires de la poussette
Acheter une poussette d'occasion: une bonne idée?
Et la sécurité ?

Quel type de poussette choisir?

• Poussette classique

classique

Le siège des poussettes classiques est fixé au cadre ; vous ne pouvez donc pas le retourner pour observer bébé quand vous marchez, comme il est possible de le faire avec les modèles transformables. Par contre, plusieurs modèles ont une fenêtre en plastique ou un filet intégré au pare-soleil permettant de voir le bébé. Sur la majorité des poussettes classiques, vous pouvez, avec l'aide d'un adaptateur, fixer une coquille (siège auto de phase 1) pour transporter votre nourrisson. Sachez que, à moins de posséder une poussette offrant la position couchée, fixer la coquille de l’auto sur la poussette représente la seule manière de transporter un nouveau-né, puisque sa tête doit être supportée. Parmi ce type de poussette, vous trouverez des modèles légers et compacts et d'autres plus volumineux avec de grands paniers de rangement.

Attention : certaines marques de coquilles et de poussettes ne sont pas compatibles entre elles et requièrent d'acheter un adaptateur permettant de les utiliser ensemble. Des fabricants vendent des « systèmes de voyage », qui incluent la poussette et la coquille assortie. Ces produits constituent une bonne affaire, puisqu’à elle seule, une coquille coûte en moyenne 350 $, tandis que le prix de l’adaptateur s’élève à 50 $ et plus.

Prix : de 250 à 900 $ environ (450 $ en moyenne, pour les produits testés).

>> Consultez notre liste des meilleures poussettes classiques

 • Poussette transformable

transformable

Avec une poussette transformable (modulaire), vous pouvez placer le siège face vers l'avant ou vers l'arrière, ou encore le remplacer par un landau ou une coquille. Les modèles de cette catégorie sont vendus à partir de 400 $, mais ils peuvent parfois dépasser 1 000 $. Certains modèles, comme notre « bon choix » City Select 2 de Baby Jogger, permettent même de nombreuses configurations afin de pouvoir transporter, par exemple, un deuxième enfant.

Les poussettes transformables sont en général plus lourdes que les classiques ; vous aurez donc plus de difficulté à les transporter. Toutefois, elles proposent une plus grande variété d’accessoires compris à l’achat (ou offerts à un coût supplémentaire).

Prix : de 350 à plus de 1 500 $ (890 $ en moyenne, pour les produits testé).

>> Consultez notre liste des meilleures poussettes transformables

• Poussette compacte et parapluie

parapluie

Généralement vendues à moins de 350 $, les poussettes compactes et  « parapluie » sont petites et légères, et elles occupent peu d’espace une fois qu’elles sont refermées. Dans la catégorie des modèles « parapluie » d’entrée de gamme, il y a néanmoins peu d’ajustements possibles. Avec certains produits plus luxueux (plus de 200 $) ainsi que certains modèles compacts, vous pourrez modifier la hauteur du repose-pied, ajuster les poignées et utiliser le pare-soleil au besoin.

Si vous prenez l’avion, certaines de ces poussettes peuvent même être acceptées comme bagage de cabine. En outre, elles conviennent bien aux parents qui habitent en ville ou aux voyageurs qui ne veulent pas s’encombrer d’une grosse poussette. Les petites roues offriront toutefois un moins bon confort à l’enfant qu’avec un autre type de poussette. 

Prix : 75 à 400 $, mais parfois jusqu'à près de 650 $.

>> Consultez notre liste des meilleures poussettes compactes et parapluies

• Poussette tout-terrain

terrain

Poussette de plus grande taille que les « classiques » et dont les roues sont cramponnées, parfois pneumatiques. La suspension ajoute au confort du bébé. Ce type de poussette adapté aux terrains difficiles a cependant un inconvénient : il est relativement lourd.

Prix : de 450 à 1 000 $ environ.

• Poussette sport

sport

Poussette qui compte trois roues (pneumatiques) de très grande taille (16 po ou plus). Vous pouvez bloquer la roue avant pour éviter qu’elle ne pivote pendant que vous courez, par exemple. Poignée allongée laissant beaucoup d’espace aux jambes. Confortable pour l’enfant, même à une bonne vitesse. Très large et longue.

Prix : de 450 à 1 000 $ environ.

Les caractéristiques et accessoires de la poussette

• Les roues et la suspension

roues

Le nombre de roues influe peu sur la facilité à manœuvrer une poussette. C’est plutôt leur taille qui importe : avec des roues de 18 ou 20 cm (7 ou 8 po) et plus à l’avant et de 23 ou 25 cm (9 ou 10 po) et plus à l’arrière, la poussette roule généralement bien sur un terrain cahoteux et procure un grand confort de conduite au parent. Avec des roues de grande taille, elle peut aussi rouler aisément dans la neige. La suspension, quant à elle, contribue au confort de l’enfant, qui ne ressentira pas toutes les déformations du terrain.

• Le poids et la dimension

poid

Le poids des poussettes classiques et transformables est généralement de 9 kg (20 lb) à près de 13 kg (28,6 lb). Cela comprend le poids du châssis, du siège, des roues et du pare-soleil. En comparaison, une poussette compacte pèse environ 8 kg (17,6 lb). Lorsque vous magasinez, tenez compte des dimensions du modèle qui vous intéresse. Les plus larges font environ 69 cm (27 po) et s’avèrent encombrants dans les allées étroites des commerces. À noter qu’une porte standard mesure environ 76 cm (30 po) de largeur. À l’opposé, les poussettes les moins larges de notre test font environ 46 cm (18 po).

• L’espace occupé par la poussette repliée

volume

Si vous avez des contraintes d’espace pour le rangement dans la maison ou dans la voiture, l’espace qu’occupe la poussette lorsqu’elle est refermée est un critère important. Certains modèles ont l’avantage de se démonter facilement (roues et siège) et de pouvoir être rangés dans un petit espace.

• Le rangement

rangement

En règle générale, l’espace de rangement va de pair avec la taille de la poussette. Assurez-vous que la poussette qui a retenu votre attention pourra contenir votre sac à couches et quelques provisions.

• Le système de voyage

voyage

Plusieurs poussettes classiques sont vendues comme des « systèmes de voyage », c’est-à-dire que les ensembles comprennent, en plus de la poussette, une coquille et sa base pour l’installer dans la voiture. Cette formule permet souvent de faire des économies, car vous n’avez pas à vous procurer une poussette et une coquille séparément. Les coquilles évaluées par Protégez-Vous ont une valeur de 330 $ en moyenne.

• Le système d’attache et le dossier

attache

Toutes les poussettes que nous avons testées possèdent un système d’attache à cinq points, semblable à celui des sièges d’auto. Pour certains modèles, vous pouvez choisir de ne boucler que trois sangles (aux hanches et à l’entrejambe) sans devoir attacher celles qui sont situées au-dessus des épaules de l’enfant.

La majorité des poussettes transformables ont un dossier qui s’incline selon des niveaux prédéfinis (par crans). Les poussettes classiques offrent quant à elles un ajustement en continu (avec des cordes ou des sangles) qui vous permet de choisir l’angle précis dans lequel vous souhaitez positionner le dossier.

Toutes les poussettes vous offrent la possibilité d’abaisser le dossier dans un angle plus ou moins grand – certaines permettent même de coucher l’enfant à un angle proche de 180 degrés.

Prenez le temps, en magasin, d’essayer le système d’attache et les ajustements du dossier, car vous aurez à les utiliser régulièrement.

• Les accessoires offerts

accessoires

Choisir une marque revient souvent à choisir une gamme d’accessoires. Sur plusieurs modèles, il est possible de fixer une coquille de marque différente de la poussette grâce à un adaptateur. Ce n’est cependant pas toujours le cas pour le landau, cet accessoire à fond plat qui permet de transporter un enfant de moins de six mois en position couchée. Les autres accessoires, comme le plateau à collation, la plateforme à roulettes pour transporter le grand frère ou la grande sœur à l’arrière de la poussette, le sac de transport et la toile imperméable, sont souvent particuliers à une marque ou à un modèle. Vérifiez bien leur prix avant de choisir la poussette.

Acheter une poussette d'occasion: une bonne idée?

Avant d’acheter une poussette d’occasion, quelques vérifications s’imposent, notamment au plan de la sécurité. Voici ce que suggère Santé Canada. Dans son document Renseignements à l’intention des acheteurs de produits usagés (2017), Santé Canada recommande de surveiller ces éléments :
 
• Le nom du fabricant, le numéro du modèle et la date de fabrication doivent accompagner la poussette et le landau. Vérifiez s’il existe un rappel pour ce produit.

• L’année de fabrication doit être postérieure à 1985, année à laquelle les exigences réglementaires ont été modifiées.

• Une poussette doit être munie d’une ceinture abdominale et d’une sangle d’entrejambe solidement fixées au siège ou au cadre.

• Une poussette doit être munie d’un dispositif de freinage en état de marche. Si le dispositif s’appuie sur les pneus pour bloquer la roue, vérifiez soigneusement son fonctionnement.

• Les freins et les mécanismes de verrouillage des modèles pliables doivent bien fonctionner, et les roues doivent être solidement fixées.

Et la sécurité ?

Les poussettes vendues au pays doivent se conformer au Règlement sur les landaus et les poussettes du gouvernement du Canada, qui fixe les normes de sécurité que les fabricants doivent respecter. Tous les produits doivent avoir un dispositif de pliage qui demande l’intervention d’une personne, ce qui empêche un déclenchement accidentel. La finition du produit doit aussi être exempte de parties coupantes ou tranchantes et d’ouvertures où le bébé pourrait se coincer un doigt, par exemple.

Le règlement indique de plus que les poussettes doivent avoir réussi des essais de stabilité, de résistance du système de freins et du système de retenue de l’enfant et de solidité des roues, notamment. Comme il s’agit d’obligations réglementaires, nous n’avons pas testé la sécurité des produits. Nous nous sommes concentrés plutôt sur les autres critères d’évaluation, comme la facilité d’utilisation et la fiabilité.

>> Pour trouver la meilleure poussette, consultez notre liste de poussettes recommandées ou utilisez notre comparateur de produits.

>> À lire aussi: notre test de sièges d’auto pour enfant

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.