Les pièces de collection de la Monnaie royale canadienne valent-elles le coût?

Par Nathalie Côté Mise en ligne : 20 avril 2017

Vous souhaitez acheter des pièces de collection émises par la Monnaie royale canadienne ? Voici ce que vous devriez savoir avant de vous en procurer.

L’an dernier, la Monnaie royale canadienne (MRC) a produit 250 nouvelles pièces commémoratives. La plupart d’entre elles se vendent plus cher que leur valeur nominale. Pour respectivement 99,95 $ et 109,95 $, vous pouvez par exemple vous procurer une pièce de 20 $ à l’effigie de la 40e saison des Blue Jays de Toronto, ou une autre qui souligne la visite royale de Kate et William. La MRC propose aussi des modèles – conçus dans d’autres pays – représentant des personnages, comme Mickey Mouse, la Reine des neiges ou des héros de Star Wars. Vous pouvez acheter toutes ces pièces directement sur le site de la MRC, dans des boutiques spécialisées ou dans les bureaux de poste.

>> À lire aussi sur notre site: 6 choses à faire avec votre remboursement d'impôt

Si vous songez à offrir de telles pièces en cadeau dans l’espoir qu’elles vaudront plus cher dans quelques années, vous pourriez être déçu. En effet, il est très difficile de prévoir les fluctuations de la valeur d’une pièce ! Directeur général pour le Québec de l’Association royale de numismatique du Canada et propriétaire de la boutique La monnaie d’échange d’hier à aujourd’hui, à Longueuil, Jean Ledoux s’est déjà trompé malgré son expérience dans le domaine. « La première fois que la MRC a produit des pièces en bronze, j’étais certain qu’elles allaient être populaires et j’en ai acheté une vingtaine, raconte-t-il. Mais cela n’a pas vraiment marché auprès des collectionneurs : je n’ai pas fait le profit que j’espérais. »

Mettre toutes les chances de votre côté

Jean Ledoux conseille de choisir les premières pièces d’une série sur un même thème, car elles tendent généralement à prendre plus de valeur que les suivantes. « [C’est le cas], par exemple, de la pièce Tulipe et coccinelle (en verre vénitien), tirée à 5 000 exemplaires en 2011 et qui se vendait 139,95 $, explique-t-il. Actuellement, certaines valent jusqu’à 1 200 $. » Les autres pièces de la série, que la MRC a frappées à 10 000 exemplaires (en 2012 et en 2013), valent aujourd’hui environ 250 $.

Les modèles à faible tirage (5 000 et moins) sont plus susceptibles de prendre de la valeur que ceux qui sont produits en plus grande quantité, tout comme les pièces en argent. « Quant à la valeur sur le marché des pièces en or, elle varie en fonction du prix de celui-ci », précise Jean Ledoux.

Des publications spécialisées pour numismates, comme le catalogue Charlton, sont susceptibles de vous aider à déterminer la valeur d’une pièce. Le prix de cette dernière peut toutefois différer sur le marché et être plus élevé si la demande pour le modèle est forte.

Jean Ledoux met d’ailleurs les collectionneurs en garde contre « l’effet mode ». « Si la MRC offrait des pièces à l’effigie des Pokémon, elle briserait peut-être des records de ventes, avance-t-il. Mais dans quelques années, y aurait-il encore de l’intérêt ? »

198,7 millions de dollars
Montant recueilli par la Monnaie royale canadienne (MRC) en 2015 pour la vente de pièces de collection.
Source : MRC.

Pour l’argent… ou le plaisir ?

Comme une simple empreinte digitale peut faire perdre beaucoup de valeur à une pièce, il est préférable de conserver ces produits de collection dans leur emballage d’origine. Si vous souhaitez les exposer dans un présentoir, par exemple, « enfilez des gants de coton et tenez-les par les côtés », recommande Jean Ledoux.

Un enfant risquera de vouloir manipuler les pièces : pensez-y donc à deux fois si vous souhaitez lui en offrir en cadeau. Et mieux vaut opter pour une collection qu’il aime et qui l’intéresse vraiment, plutôt que pour des modèles qui prendront peut-être de la valeur dans quelques années.

Même si elles ont une valeur nominale, les pièces de collection ne sont pas destinées au paiement. "Le fait de les accepter est laissé à l'entière discrétion des commerces et des institutions financières", précise la Monnaie royale canadienne.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.