Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Un toutou spécial pour apaiser les petits anxieux?

Par Amélie Cléroux
fdmt20-1054-HiRes

Selon les fabricants, les peluches lourdes réconforteraient votre enfant et pourraient même améliorer sa concentration, réduire son stress et calmer ses excès d’énergie. Dans le contexte actuel de la pandémie, qui est source d’anxiété pour plusieurs, vous songez peut-être à offrir un tel toutou en cadeau. Voici ce que vous devez savoir.

Quand la pression soulage
Comment s’en servir?
Pas une solution miracle
Les mises en garde
Le cas des couvertures lestées

À la garderie, quand un des « cocos » se sent anxieux ou triste, il peut aller dans le « coin doux » et poser sur ses cuisses, ou enlacer, un complice en peluche un peu spécial. En effet, ce toutou, qui pèse 1 kg, a pour mission principale d’apaiser les tout-petits.

« Ce sont de précieux alliés », raconte Sabrina Garon, directrice d’un centre de la petite enfance (CPE) dans le Centre-du-Québec. Lors de la sieste, par exemple, les éducatrices proposent à certains enfants d’installer l’une des peluches sur leur dos. D’autres tout-petits le demandent eux-mêmes.

« Ça réconforte les enfants, un peu comme le ferait la main bienveillante de l’éducatrice, explique Sabrina Garon. Ou alors, ça leur permet de se calmer et de s’assoupir plus facilement. »

Quand la pression soulage

Ces peluches lourdes – bien connues des enseignants, des éducateurs et des spécialistes qui œuvrent auprès des enfants – font partie des outils qui procurent une stimulation sensorielle, dans ce cas-ci une pression profonde lorsqu’elles sont posées sur les jambes, le dos, les épaules ou la poitrine, par exemple. Cette pression est reconnue par les professionnels pour favoriser l’apaisement chez certaines personnes.

Ces objets « thérapeutiques » gagnent aussi en popularité dans les foyers. En magasin ou en ligne, vous verrez par exemple des animaux en peluche d’un poids de 1 à 2,5 kg commercialisés par fdmt (les produits de marque manimo) et Peluches et compagnie, deux entreprises québécoises. Selon le poids et le modèle, la peluche vous coûtera entre 45 et 65 $ environ.

Dans le contexte actuel de la pandémie, l’idée d’offrir du réconfort en cadeau peut certes être tentante. Mais votre présent sera-t-il apprécié?

« Ça dépend de l’enfant, répond Natasha Rouleau, ergothérapeute et professeure à l’École de réadaptation de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Certains y trouveront du réconfort et apprécieront le poids sur leur corps, tandis que d’autres seront indifférents ou n’aimeront pas cela du tout. »

Et attention : « L’usage de la peluche doit toujours être offert, jamais imposé », souligne l’experte. L’objet doit être associé au réconfort, manipulé avec douceur, et pas dans un élan de colère ou perçu comme une punition.

fdmt20-6983-HiRes

Comment s’en servir?

Présentez-le à l’enfant comme un toutou spécial, auprès de qui il peut chercher du réconfort lorsqu’il ressent certaines émotions, conseille Natasha Rouleau. Expliquez-lui ce que l’objet pesant sur son corps peut lui apporter. Puis, « demandez-lui s’il le trouve doux, s’il aime le flatter, s’il aime l’avoir sur lui », propose-t-elle. L’enfant doit en avoir envie.

Lors d’un épisode d’anxiété – par exemple si l’enfant est agité ou triste parce qu’il est pris dans un tourbillon de pensées négatives –, toute stratégie qui vise à le ramener dans le concret, le réel, est intéressante, selon la psychologue Diane Dulude, qui travaille avec les enfants, les adolescents et les familles. Toutefois, cette stratégie doit surtout favoriser la communication avec l’enfant, et non pas la désengager. En d’autres mots, la peluche ne remplace pas le parent ou une personne proche du petit. 

« Il faut faire le lien avec ce qui se passe, amener l’enfant à avoir une certaine introspection sur ses émotions, indique-t-elle. Pourquoi se sentait-il ainsi ? »

Par exemple, au moment où l’enfant va chercher sa peluche, vous pouvez lui signifier que vous êtes présent pour l’accompagner. S’il ne veut pas en parler tout de suite, attendez un meilleur moment, quand il sera apaisé, par exemple.

Selon l’âge de l’enfant, le côté ludique de la peluche peut faciliter cet échange : « Et ton toutou, je me demande ce qu’il en pense? », propose la psychologue, qui se spécialise notamment dans le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H).

Avec le temps, votre enfant ira lui-même vers sa peluche quand il en aura besoin, soutient Natasha Rouleau. Plus l’enfant vieillit, plus il est à même de s’autoréguler, soit de déterminer ce qui lui fait du bien, d’après l’ergothérapeute.

Pas une solution miracle

Si les peluches lourdes peuvent apaiser, il s’agit d’un moyen parmi d’autres, s’entendent les expertes, comme peuvent le faire la musique, le dessin, des exercices de respiration, une peluche ordinaire, un sac chaud (comme un « Sac Magique », une marque canadienne), etc. De plus, « l’enfant doit comprendre que la peluche comme telle n’est pas la solution de qui il dépend, c’est un outil », souligne Diane Dulude.

Par ailleurs, ces peluches peuvent-elles favoriser la concentration, comme l’allèguent certaines entreprises? « Ça dépend de chaque enfant, répète Natasha Rouleau. Si le toutou sur ses jambes l’aide à se calmer et à travailler, alors oui, ça peut être utile. Mais pour un autre, au contraire, ça pourrait être une distraction! »

Des nuances s’imposent aussi en ce qui concerne l’effet de ces peluches sur les enfants agités et les excès d’énergie. « Si l’enfant a besoin de bouger, l’objet lourd ne remplacera pas le jeu, une marche ou une autre activité », avertit l’ergothérapeute.

Dans certaines situations, c’est plutôt un geste relationnel, comme un bon vieux câlin, qui fera le plus de bien à un enfant, indiquent également les expertes interrogées.

Les mises en garde

Manimo, la marque de peluches lourdes de fdmt, donne quelques consignes d’utilisation sur son site internet :

  • les produits s’adressent aux enfants de trois ans et plus;
  • un ratio ne dépassant pas 10 à 12 % du poids de l’enfant doit être respecté;
  • leur utilisation devrait se faire sous la supervision d’un adulte;
  • les séances devraient durer de 15 à 20 minutes.

Ces recommandations sont basées sur celles entourant l’utilisation des vestes et couvertures lestées lors de certaines interventions thérapeutiques, explique Natasha Rouleau, qui a collaboré à la rédaction d’un rapport sur le sujet publié en 2010 par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

« Dans le cas d’une peluche, il faut surtout que l’enfant décide de l’utiliser et puisse très facilement s’en dégager par lui-même », résume-t-elle. Si votre enfant s’endort en enlaçant sa peluche, qu’il peut aisément repousser, il n’y a normalement pas de danger qu’il puisse s’étouffer.

Toutefois, « un toutou qui pèse 10 % du poids de l’enfant, ça demeure beaucoup », relève l’ergothérapeute et professeure. Une peluche de 1 kg pourrait être confortable même pour un enfant de 20 kg ou plus, par exemple. Par ailleurs, nuance l’experte, certains modèles sont moins appropriés pour les plus jeunes sans une supervision, comme une peluche en forme de serpent qui pourrait s’enrouler autour de leur cou.

Le cas des couvertures lestées

 

Outre les peluches, il existe également des couvertures composées de matériaux lourds (généralement des petites billes de verre) et qui sont conçues pour procurer une sensation réconfortante et améliorer la qualité du sommeil.

 

Ces accessoires sont en vente libre dans les magasins ou en ligne, à 100 $ ou plus généralement. La majorité des modèles, dont le poids peut varier de 2,5 à 10 kg, sont offerts aux adultes, mais certains, qui arborent des dessins colorés et pèsent 2 ou 3 kg environ, sont plutôt destinés aux enfants.

 

Obtenez toutefois l’avis d’un professionnel avant de donner une telle couverture à un enfant, indique Natasha Rouleau. Ces accessoires doivent être utilisées avec plus de prudence que les peluches, puisqu’un enfant peut facilement s’enrouler dedans. Leur utilisation n’est d’ailleurs pas recommandée sans la supervision d’un professionnel.

 

« Si votre enfant ou adolescent aime dormir en se sentant bien enveloppé, une couette dense et moelleuse, mais ‘’normale’’, peut très bien faire l’affaire », conclut l’ergothérapeute. Et ce conseil s’applique aussi à vous!

Photos : courtoisie fdmt

Lire l'article
Comment bien choisir un tire-lait

Avec la naissance de bébé, il se peut que vous ayez besoin d’acheter un tire-lait. Manuel ou électrique? Simple ou double? Plusieurs modèles offrant diverses options existent, et à différents coûts. Voici ce que vous devez savoir avant d’arrêter votre choix.

Lire l'article
Guide d'achat
Guide d’achat : boutons d’alerte

Nous avons sélectionné 8 fournisseurs de boutons d’alerte, offrant deux à trois types de boutons chacun (le bouton de base, le bouton avec détecteur de chute et le bouton GPS) susceptibles de bien répondre à vos besoins. Parmi les fournisseurs sélectionnés, vous trouverez Telus, Philips Lifeline, Protection CSL, SecurMedic et bien d’autres.

Lire l'article
Tout ce qu’il faut savoir pour vieillir à la maison

La pandémie de COVID-19 a poussé bon nombre de personnes à vouloir couler leurs vieux jours à la maison. Une perspective qui ne va pas sans une bonne planification. Vous vous demandez par quel bout commencer? Voici les options qui vous permettront de profiter le plus longtemps possible de la quiétude de votre demeure.

Lire l'article
Comment remplacer des ingrédients dans une recette

Pas d’œuf, de sucre, de beurre, de babeurre, de farine ou de bicarbonate de soude pour cuisiner le mets qui vous fait envie ? Dans la plupart des recettes, il est heureusement possible de remplacer un ingrédient – même de base – sans affecter le résultat final. À condition de bien choisir l’aliment substitut!

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.