Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Sucre: le grand coupable?

Par Anick Perreault-Labelle et Lise Bergeron
Sucre le grand coupable

Cassonade, fructose, sirop de maïs, mélasse… Pour un nombre grandissant de scientifiques, le sucre ajouté à une foule d’aliments transformés nous rendrait malades.

C’est notamment l’avis de Robert H. Lustig, un professeur en pédiatrie à l’Université de Californie, à San Francisco, qui a publié un article incendiaire à ce sujet dans la très respectée revue Nature en février2012. Pour lui, le sucre - quelque soit le nom qu'on lui donne - est aussi toxique que l’alcool et serait responsable de la montée en flèche de l’obésité, du diab&egrav
Accédez à cet article gratuitement. Il suffit de vous inscrire à nos infolettres.
N'ayez plus aucune limite

Pour lire cet article et obtenir un accès illimité à tout le site ...

à partir de 3,75 $*
Bénéficiez de lecture supplémentaire

Il vous suffit de vous inscrire à nos infolettres.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par SERGE CAMPEAU
    02 Avril 2016

    Au risque de vous décevoir, si on remonte suffisamment, nos ancêtres étaient parfaitement minces. La normalité est la minceur absolue, ou la corpulence musculaire, avec absence totale de gras sur le ventre.
    L'obésité est un problème de civilisation moderne qui a pris la majorité de son ampleur depuis l'apparition du sucre et de toutes les cochonneries raffinées depuis 120 ans.

     14
  • Par SERGE CAMPEAU
    02 Avril 2016

    Vous êtes complètement à côté de la traque.
    C'est à cause de cette attitude d'insouciance généralisée que les coûts de santé explosent. Si vous êtes si confiant, êtes-vous prêt à mettre le ciseau dans votre carte soleil? En tout cas, moi je ne suis pas intéressé à payer des impôts élevés pour soigner les gens comme vous.
    Évidemment, si vous avez fumé pendant 40 ans avant de vous raisonner, au départ vous n'avez pas beaucoup de crédibilité.
    Soit dit en passant, les diététiciens ne sont pas des référence fiable, complètement biaisés par l'industrie alimentaire au même titre que les médecins par l'industrie pharmaceutique.

     13
  • Par SERGE CAMPEAU
    17 Mars 2014

    Ça fait environ depuis un an qu'on entend les scientifiques se réveiller. Enfin!
    Pour ma part, j'ai éliminé 90% de ma consommation de sucre il y plus d'une douzaine d'années. Si tout le monde se raisonnait à faire la même chose, nos frais de santé collectifs diminueraient radicalement et on pourrait rembourser la dette dans un temps raisonnable.
    C'est sans compter le manque de concentration et de productivité de tous ces accro du sucre en hypoglycémie.

     10
  • Par JACQUES PAGE
    02 Avril 2016

    Il y a de cela 15 ans, j'ai réduit considérablement la quantité de sucre que j'ingérais. J'ai perdu 15 Kilos (31 livres) que je n'ai jamais retrouvés. Mon taux de cholestérol a baissé au point ou j'ai pu mettre fin à la médication, mon dos s'est mieux porté et ma tension artérielle a baissé significativement. Je ne donnerai pas ici toutes les améliorations que j'ai constatées mais disons qu'elles ont été nombreuses et durables.
    Le sucre est VRAIMENT à consommer avec grande MODÉRATION!

     9
  • Par camylle emond
    24 Août 2012

    Bonjour! depuis ke G arreter de fumer , le sucre a pris le dessus G fumer 40 ans !!et jamais G été malade !!depuis 3 ans ke G arreter de fumer ,,le sucre es mon rayon de soleil ,,mais G aucun symtomes , je trouve ke les chercheurs en mettre pas mal a mon gout !!nos encetre était preske tous obese ,,et yon pas eu une + mauvaise vie ke nous ..tu viens au monde et puis tu meurs C comme ¨ca ke le monde voie leur vie ,,allors arreter de dicter le monde ,,ma niece es diététitienne et elle mange du sucre autant kel en na envie,le corps sabitue a ( TOUT )) et la mort suit !!!

     6
    Par Pierre Martel
    27 Octobre 2013

    Vous devriez porter attention à votre français, lui, il est fort mal en point...

     2