Une nouvelle appli pour combattre l’anxiété

Par Frédéric Perron Mise en ligne : 29 janvier 2015

Soigner son anxiété avec une application pour téléphone intelligent, est-ce une bonne idée? Nous avons demandé l’avis de deux psychologues.

ALT

Photo: Pacifica

Lancée cette semaine sur les plateformes iOS et Android, l’appli Pacifica a pour objectif d’aider les gens à gérer leur stress, leur anxiété et leurs inquiétudes. Basée sur la psychothérapie cognitivo-comportementale, elle propose des exercices répartis en cinq volets: humeur, relaxation, pensées, expériences et santé.

Les volets humeur et relaxation sont toujours accessibles gratuitement. Pour avoir accès aux trois autres volets en tout temps, il faut toutefois payer 4 $ par mois, ou 30 $ par année.

Fonctionnement
L’utilisateur est notamment invité à évaluer son humeur et à spécifier comment il se sent: heureux, triste, anxieux, etc. Après quelques jours d’utilisation, l’application est en mesure de présenter sur un graphique l’évolution de l’humeur dans le temps.

Des exercices de respiration, de visualisation et de relaxation musculaire sont proposés. L’utilisateur peut aussi enregistrer vocalement ses pensées, les réécouter et les analyser avec l’aide de l’application. Il peut se fixer des objectifs à atteindre. Des conseils généraux sur la santé sont également prodigués: faire de l’exercice, dormir suffisamment, bien manger, etc.

L’opinion des psys
Les psychologues Jocelyn Morettini et Martin Pearson ont essayé l’application Pacifica pour nous.

Même sans pouvoir analyser toutes les fonctionnalités en profondeur, Jocelyn Morettini a trouvé l’appli fort intéressante. Il compte d’ailleurs la recommander à certains de ses patients. «Si un patient fait bien les exercices proposés et me permet de voir les récapitulatifs, c’est vraiment intéressant et utile», soutient-il.

D’autres applications de traitement de l’anxiété (l’application SAM, par exemple) sont offertes sur le marché, mais Pacifica est la meilleure qu’il ait vue à ce jour. Jocelyn Morettini souligne toutefois que si le niveau d’anxiété va au-delà de l’anxiété légère, l’application devrait être utilisée conjointement avec un suivi psychologique.

«Se questionner sur les interprétations négatives qu’on fait des événements, c’est très bien, explique-t-il. Toutefois, les gens qui souffrent d’un trouble anxieux ont du mal à analyser leur propre langage. C’est notamment pour cette raison qu’il vaut mieux être accompagné par un psychologue.»

Même son de cloche de la part de Martin Pearson, qui recommande le suivi par un psychologue, même s’il trouve l’application très bonne en soi.

Il déplore cependant le fait qu’elle soit offerte en anglais seulement. Selon les créateurs de Pacifica, une version française pourrait faire partie des développements à venir.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelles