Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Le chaga est-il réellement un champignon médicinal?

Par Mise en ligne : 08 août 2016  |  Magazine : septembre 2016

Shutterstock

Shutterstock

La popularité du chaga (ou Inonotus obliquus) est grandissante, surtout dans les magasins de produits naturels où on le vend aux gens qui désirent l'utiliser sous forme d'infusion. Derrière sa rebutante apparence, ce champignon offre-t-il réellement des bienfaits à ceux qui le consomment?

Avez-vous déjà essayé la tisane de chaga? Ce champignon qui pousse sur les bouleaux est utilisé comme ingrédient médicinal depuis des siècles en Chine, au Japon et en Sibérie, notamment pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Au Canada, le marché du chaga prend d’assaut le Web et les magasins d’aliments naturels, où le produit est vendu en poudre et en morceaux, à consommer sous forme de décoctions ou en capsules.

>> À lire aussi: Le kombucha, une tasse de thé... vivant!

Le chaga est présenté comme une panacée, et les entreprises qui le vendent sur Internet lui prêtent mille et une vertus: «puissant antioxydant, anti-inflammatoire, utile pour traiter les troubles gastro-intestinaux». Il aiderait même à «prévenir l’apparition de métastases»!

La nutritionniste Catherine Lefebvre s’insurge contre toutes ces allégations «qui viennent miner la crédibilité des entreprises qui en font la promotion. Le chaga est possiblement une bonne source d’antioxydants, comme le sont bien d’autres champignons. Mais les études portant sur ses effets anticancéreux ou ses bienfaits sur la santé digestive sont rares et les échantillons trop peu nombreux pour être significatifs », explique-t-elle.

Judith Noël Gagnon, biologiste et directrice de la Mycoboutique, dit le vendre d’abord pour son bon goût et son arôme, qui rappelle celui du sirop d’érable.

Du côté de Santé Canada, le chaga est classifié comme produit de santé naturel. L’organisme gouvernemental suggère toutefois aux femmes enceintes ou qui allaitent de consulter un professionnel de la santé avant de le consommer.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Nouvelle