Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Laitue « prélavée » : à laver de nouveau ?

Par Mathilde Roy
laver-laitue

Faut-il ou non laver les légumes feuilles, comme la laitue, le chou et les épinards, vendus dans un contenant ou un sac fermé portant une mention comme « prélavés » ou « lavés trois fois » ?

La laitue, comme tous les légumes qui poussent au ras du sol, est exposée à plusieurs sources potentielles de contamination : terre, eau, animaux ou fumier mal composté. D’importantes mises en garde contre la laitue romaine potentiellement contaminée par la bactérie E. coli sont venues nous le rappeler au cours des dernières années.

Dans ce contexte, faut-il ou non laver les légumes feuilles, comme la laitue, le chou et les épinards, vendus dans un contenant ou un sac fermé portant une mention comme « prélavés » ou « lavés trois fois » ? A priori non, répond Christian L. Jacob, président de l’Association des microbiologistes du Québec : « Comme le premier lavage fait un très bon travail, chaque lavage subséquent ne nuira pas, mais le gain sera de plus en plus faible. »

La recommandation de Santé Canada va dans le même sens : « Il n'est pas nécessaire de laver les légumes feuillus prêts à manger, emballés et prélavés avant de les manger », écrit l’agence fédérale sur son site web.

Cependant, toute verdure vendue à l’air libre, ou dans des contenants ou des sacs ouverts, doit impérativement passer sous la douchette. « Le premier lavage est extrêmement efficace ; il enlève grosso modo la moitié des résidus de pesticides, une portion des micro-organismes – s’il y en a – et toute saleté qui s'y trouverait », explique Christian L. Jacob. Un simple jet d’eau fraîche constitue encore la meilleure méthode pour nettoyer les légumes feuilles. Les produits nettoyants pour fruits et légumes ne sont pas plus efficaces, selon le microbiologiste.

Par ailleurs, le taux de contamination des aliments vendus au Canada est relativement faible, rappelle ce spécialiste : « Les bénéfices de consommer des légumes demeurent beaucoup plus élevés que le risque de contamination. »

Lire l'article
Petit guide du voyageur canadien à partir du 9 août

Ça y est ! À partir du 9 août, vous pouvez enfin voyager à l’étranger sans devoir vous isoler à l’hôtel à votre retour, que vous soyez pleinement vacciné contre la COVID-19 ou non. Cela dit, les déplacements internationaux requièrent encore une bonne dose de préparation.

Lire l'article
La grippe pourrait revenir en force cet automne

La grippe a fait une pause durant l’hiver 2020-2021, mais plusieurs experts s’attendent à ce qu’elle soit de retour pour la prochaine saison. Elle pourrait même pointer son nez à l’avance. Déjà, les virus respiratoires autres que le coronavirus sont beaucoup plus présents au Québec depuis le relâchement des mesures sanitaires.

Lire l'article
Des cas d’hépatite A liés à des mangues congelées

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a annoncé vendredi le rappel de plusieurs marques de mangues congelées qui pourraient être contaminées par le virus de l’hépatite A. Trois cas d’infection ont été signalés au Québec et en Nouvelle-Écosse.

Lire l'article
Chicane de voisinage : pensez à la médiation

Vous n’en pouvez plus de la musique que votre voisin fait jouer à tue-tête à toute heure du jour, de l’odeur nauséabonde de sa poubelle qu’il dispose tout juste sous votre fenêtre ou du va-et-vient incessant des voitures devant sa maison ? Pour éviter que la situation s’envenime tout en obtenant satisfaction, vous pourriez tenter la médiation.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par FRANCIS PROVENCHER-LEDUC
    30 Juin 2021

    Ah ben merci de ce topo !
    Je me suis souvent poser la question :)