Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Cannabis: attention aux intoxications accidentelles chez les enfants

Par Catherine Crépeau
bonbons-cannabis

Bonbons, muffins et autres produits comestibles contenant du cannabis présentent des risques pour les enfants, prévient Santé Canada, qui rapporte plusieurs cas d’hospitalisation pour intoxication.

L’agence fédérale affirme que, depuis la légalisation du cannabis, plusieurs jeunes enfants ont été admis aux urgences dans un état grave après avoir ingéré accidentellement des aliments ou des boissons en contenant. Ces produits avaient généralement été laissés à la portée des enfants qui les ont confondus avec des bonbons, des gâteaux ou des jus ordinaires.

Les produits comestibles à base de cannabis sont autorisés au Canada depuis octobre 2019. Des produits aussi variés que des boissons, des tisanes, des jujubes, des biscuits et des barres chocolatées sont offerts par les détaillants autorisés. Ottawa limite toutefois la quantité de tétrahydrocannabinol (THC), la substance psychoactive du cannabis, dans les produits comestibles et exige que les emballages soient à l’épreuve des enfants et non attrayants pour eux.

Québec, plus strict, interdit sur son territoire la vente de friandises, de confiseries, de desserts, incluant le chocolat, et de tout autre produit attrayant pour les mineurs. Il est toutefois toujours possible de s’en procurer sur Internet auprès de détaillants d’autres provinces.

Santé Canada recommande d’acheter des produits du cannabis uniquement auprès des détaillants autorisés, en ligne ou en magasin, puisqu’ils sont soumis à des contrôles de qualité et de sécurité, ce qui n’est pas le cas des produits vendus illégalement.

Attention aux enfants

Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à l'intoxication au cannabis en raison de leur faible poids. Un gramme de cannabis aura beaucoup plus d’effet chez un enfant de 30 kilos que sur un adulte qui en pèse 75. Aussi, le cannabis ingéré dans des aliments prend une heure ou plus avant de faire effet. Un enfant peut donc en prendre plusieurs bouchées ou en ingérer une bonne quantité avant de se sentir mal.

Si votre enfant présente des signes de somnolence, d’euphorie, d’irritabilité, qu’il ressent des nausées, vomit, respire rapidement, a une démarche chancelante et de la difficulté à parler (lorsqu’il est en âge de le faire), il faut consulter un médecin de toute urgence. Vous pouvez aussi contacter le centre antipoison de votre région pour obtenir des conseils.

Lors d’une intoxication sévère, l’enfant peut être victime de convulsions, d’insuffisance respiratoire ou sombrer dans le coma. Ces cas sont cependant très rares.

Loin de la portée des enfants

Les cas d’intoxication chez les enfants étant surtout attribués à des accidents, il est recommandé de traiter les produits du cannabis comme les médicaments et les produits toxiques et de les tenir en tout temps hors de la portée des enfants. Il est en effet facile de confondre un bonbon en gelée ou un biscuit contenant du cannabis avec un jujube ou un biscuit «ordinaire».

Les médecins recommandent également aux parents de ne pas consommer de cannabis ou d’aliments en contenant devant des enfants pour éviter qu’ils ne soient tentés d’y goûter. Et parce que leur consommation altère le jugement.

Lire l'article
Pénurie de caoutchouc : l’industrie automobile se prépare

Aux prises avec une pénurie de semi-conducteurs depuis quelques mois, l’industrie automobile voit poindre une nouvelle menace à l’horizon : la pénurie de caoutchouc naturel, qui risque fort de faire grimper le prix des pneus.

Lire l'article
Compostables et biodégradables : un casse-tête pour les consommateurs

Les produits dits compostables, biodégradables ou réutilisables semblaient la solution de remplacement pour les plastiques, mais un rapport coproduit par Éco Entreprises Québec (ÉEQ) et la firme d’experts-conseils Solinov constate que, trop souvent, ces appellations ne remplissent pas leurs promesses et rendent complexe le tri des matières recyclables et compostables.

Lire l'article
Impôts 2020 : Québec accorde un délai, mais pas Ottawa

Revenu Québec vous accorde un mois de plus pour produire sans pénalité votre déclaration de revenus pour 2020. Une clémence qui n’a pas d’écho à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui imposera des pénalités pour les déclarations de revenus livrées après le 30 avril 2021.

Lire l'article
Comment limiter l’usage de vos données Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne, les données personnelles sont une denrée recherchée. Les Facebook et Google de ce monde en ont fait leur empire. Pour eux, l’équation est simple : plus ils en savent sur vous, mieux c’est. Comment vous protéger? La réponse est double: limiter l’information partagée et limiter l’accès à cette information.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.