Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

L’Halloween aura bel et bien lieu: ferez-vous la cueillette de bonbons?

Par Marie-Eve Shaffer
halloween-2

À deux semaines de l’Halloween, le gouvernement du Québec a donné le feu vert à la traditionnelle récolte de friandises. Laisserez-vous votre progéniture se promener de porte en porte le soir du 31 octobre?

«On va permettre aux enfants de passer l’Halloween», a annoncé cette semaine le premier ministre du Québec, François Legault. Il a toutefois précisé qu’aucun party privé ne pourra être organisé.

Les petits monstres pourront faire la cueillette des sucreries de maison en maison, mais ils devront demeurer à l’extérieur, avec leur bulle familiale, a exigé M. Legault. Pas question de faire la tournée du quartier avec des amis ou d’entrer chez les gens.

Québec a aussi demandé que les super héros et les clowns âgés de 10 ans et plus portent un couvre-visage pendant leur promenade nocturne. Les tout-petits de 2 ans et plus sont aussi fortement encouragés à se couvrir la bouche et le nez. Tous doivent se lavent fréquemment les mains. Les personnes qui décident de remplir les citrouilles des tout-petits devront faire de même.

Même si l’ambiance sera festive, autant les enfants que les adultes devront éviter de chanter et de crier pendant leur balade en soirée.

Une distribution à deux mètres de distance

Une distance de deux mètres devra être maintenue en tout temps entre les enfants costumés et ceux qui remplissent leur citrouille.

«Soyez ingénieux pour respecter les deux mètres autant que possible», a demandé le premier ministre. Il a évoqué la possibilité que les jeunes choisissent eux-mêmes leurs sucreries. Il a aussi lancé l’idée de construire «une glissade» pour acheminer les confiseries dans les sacs des enfants.

L’administratrice en chef de la santé publique au Canada, la Dre Theresa Tam, qui est également favorable à la traditionnelle récolte de bonbons le 31 octobre, a proposé pour sa part de distribuer des friandises préemballées à l’aide d’un bâton de hockey ou d’une perche.

Le gouvernement du Québec réclame par ailleurs que les enfants demeurent dans leur quartier pour faire la récolte annuelle. Il incite les villes à encadrer la circulation dans les rues et sur les trottoirs pour éviter que les familles se croisent.

Des villes interdisent la cueillette de bonbons

Malgré l’avis des autorités de la santé publique, des municipalités, telles que Rouyn-Noranda, Amos, La Sarre et Otterburn Park, ont décidé d’annuler la collecte annuelle de friandises. Elles ont préféré organiser des concours de décoration ou de costumes, en plus de proposer plusieurs activités à leurs citoyens, comme une chasse aux bonbons.

Plus de bienfaits que de risques

Le professeur du département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, Benoît Mâsse, est d’avis que les enfants peuvent se promener de porte en porte pour amasser des sucreries.

«Je trouve que, dans le cas d’événements extérieurs ponctuels comme l’Halloween, les bénéfices sont beaucoup plus élevés que les risques», indique-t-il dans un échange de courriels, en soulignant les effets positifs que cette tradition peut entraîner pour les plus jeunes.

D’après M. Mâsse, les risques d’infection par l’intermédiaire de gourmandises sont minimes. L’Organisation mondiale de la santé rapporte que la transmission du virus par des surfaces ou des objets n’a pas été démontrée par des études, même si elle demeure possible. Dans le doute, il suffit de laisser le sac de bonbons dans un coin pendant quelques jours.

Le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, juge que le risque entourant la cueillette de bonbons est «faible». Aux États-Unis, le Centre de contrôle et de prévention des maladies estime pour sa part que cette activité présente un «risque modéré» si la distanciation physique est respectée et que les friandises sont emballées dans de petits sacs.

Des idées pour fêter l’Halloween autrement

Voici des suggestions d’activités si vous décidez de ne pas faire la tournée des bonbons cette année:

– Organiser une chasse aux bonbons dans votre maison ou votre cour;

– Décorer une citrouille et en cuisiner la chair et les graines;

– Regarder un film d’Halloween;

– Faire un maquillage élaboré en suivant un tutoriel en ligne;

– Organiser un concours virtuel de costumes avec vos amis ou votre famille;

– Faire une promenade dans votre quartier pour admirer les décorations;

– Visiter virtuellement le Village hanté de Drummondville.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.