Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Triche de Volkswagen: les révélations continuent!

Par Julien Amado
Triche de Volkswagen: les révélations continuent!

Le groupe Volkswagen est de nouveau dans la tourmente après l’annonce d’une nouvelle triche qui concerne 800 000 véhicules supplémentaires.

ALT

Photo: Volkswagen North America

L’installation d’un logiciel capable de contourner les contrôles antipollution avait déjà fait beaucoup de mal à Volkswagen. Les mauvaises nouvelles continuent avec l’annonce par le groupe d’une triche qui concerne 800 000 véhicules dans le monde, en majorité des véhicules diesel.

Selon un communiqué publié par Volkswagen, les niveaux d’émissions de Co2 annoncés officiellement sont en deçà de la réalité. Mais cette fois aucun logiciel n’a été utilisé. C’est plutôt pendant la phase d’homologation que la tromperie aurait eu lieu. Le constructeur allemand estime que cela pourrait lui coûter 2,8 milliards de dollars supplémentaires.

Selon George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes (APA), d’autres révélations pourraient être faites par Volkswagen. «Le nouveau président du groupe Volkswagen, Matthias Müller, a affirmé qu’il souhaitait poursuivre son enquête interne et dire toute la vérité. On peut donc s’attendre à d’autres annonces dans les prochaines semaines», précise-t-il.

Un autre moteur diesel mis en cause

L’Agence de protection de l’environnement américaine (EPA) accuse Volkswagen de triche pour la seconde fois en moins de deux mois. Cette fois, ce serait le moteur V6 TDI de 3 L qui serait doté lui aussi d’un logiciel destiné à faire baisser les émissions polluantes. Selon l’EPA, les niveaux d’oxyde d’azote (gaz très polluant et dangereux pour la santé) sont neuf fois plus élevés que la normale entre le test en laboratoire et un test sur la route.

Au total, 10 000 modèles seraient concernés aux États-Unis; on ignore encore le nombre de véhicules qui pourraient être touchés au Canada. Les modèles concernés – de chez Audi, Volkswagen et Porsche, années 2014 à 2016 – sont les suivants:

• Volkswagen Touareg
• Porsche Cayenne
• Audi A6 Quattro
• Audi A7 Quattro
• Audi A8 et A8L
• Audi Q5

Volkswagen a démenti l’existence d’un logiciel caché dans son moteur 3 L TDI, mais précise dans un communiqué «collaborer entièrement avec l’EPA pour clarifier cette situation». En attendant les résultats de l’enquête, la vente des véhicules concernés a été suspendue au Canada et aux États-Unis.

Pas de danger pour les conducteurs

Depuis l’annonce de l’existence du logiciel truqueur au mois de septembre dernier, Volkswagen n’a pris aucune décision. Aucun rappel n’a été annoncé et on ignore encore comment les propriétaires seront indemnisés. Le constructeur rappelle toutefois que ses véhicules ne mettent pas les conducteurs en danger et que les propriétaires peuvent continuer à les utiliser normalement.