Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Tesla incitée à rappeler certains modèles pour des défauts d’écrans tactiles

Par Gabrielle Brassard-Lecours
tesla-model-s

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) aux États-Unis suggère au constructeur de voitures électriques Tesla de rappeler certains de ses modèles pour des défauts liés aux écrans tactiles.

Les voitures faisant l’objet de la requête émise par la NHTSA le 13 janvier 2020 sont la Tesla Model S 2012 à 2018 et la Tesla Model X 2016 à 2018.

Les défauts concerneraient le système d’infodivertissement (MCU) de ces modèles, dont le cycle de vie est limité. Dans son rapport, la NHTSA précise que le système risque de ne plus fonctionner correctement si on y ajoute trop de programmes, sa mémoire étant limitée. Si l’écran s’éteint, la caméra donnant la vue arrière n’est plus disponible, augmentant le risque d’accident. Ce problème pourrait aussi affecter l’assistant à la conduite appelé Autopilot chez Tesla.

Un danger exagéré?

«Les Tesla possèdent deux ordinateurs distincts, un pour la conduite et l’autre pour le système de divertissement. Le processeur mémoire qui fait défaut est responsable de ce dernier. Donc, même s’il y a une faute, le système de divertissement redémarre automatiquement, ce qui fait qu’il y a un écran noir pendant quelques secondes. Aucune fonction essentielle de conduite n’est affectée», affirme Simon-Pierre Rioux, président de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ).

Il ajoute que ce problème est lié au fait qu’initialement, l’ordinateur de divertissement des véhicules concernés par l’enquête américaine avait des fonctions de base (radio, musique, cartographie), mais qu’on y a depuis ajouté Netflix, YouTube, des jeux vidéos, etc., pour divertir les gens lorsqu’ils sont stationnés. «Il peut arriver que les demandes en affichage de graphisme dépassent la capacité de la mémoire, et le système redémarre en s’éteignant momentanément», explique Simon-Pierre Rioux.

Il conclut en disant que les modèles Tesla les plus populaires sur le marché, les Model 3 et Y, «ne sont pas affectés puisqu’on a amélioré l’ordinateur de divertissement afin de répondre à ces nouveaux besoins en puissance» et que «Tesla remplace gratuitement toutes les puces qui ne sont pas assez puissantes sur les modèles S et X».

Pas de rappel canadien

L’homologue canadien de la NHTSA, Transports Canada, est bien au fait de l’enquête nationale américaine, mais abonde dans le sens de l’AVÉQ.

«Il est à noter qu’aucun rappel de sécurité n’a encore été émis pour ce problème aux États-Unis ni au Canada. Il s’agit plutôt d’une demande que nos homologues américains ont envoyée à Tesla afin de partager les principaux résultats de leur enquête, et dans laquelle ils suggèrent fortement à Tesla de corriger ce problème avec un rappel de sécurité», affirment les experts de Transports Canada consultés à ce sujet.

L’instance gouvernementale explique également «qu’en vertu de la Loi sur la sécurité automobile, les constructeurs sont tenus d’aviser Transports Canada de tout défaut de conception ou de fabrication d’un véhicule portant atteinte à la sécurité. Les constructeurs sont également tenus d’aviser les consommateurs en publiant un avis de rappel de sécurité. Si un problème de sécurité touchant les véhicules sur le marché canadien est identifié, un rappel sera alors émis par le constructeur et celui-ci communiquera directement avec les propriétaires des véhicules. Si un rappel est émis, il sera aussi affiché sur le site internet de Transports Canada.».

Réponse avant la fin du mois

Tesla a jusqu’au 27 janvier pour répondre à la demande de la NHTSA, ce qui impliquerait pour le constructeur automobile de rappeler 158 000 véhicules. Le président de l’AVÉQ ne croit pas que Tesla répondra de façon positive à la demande du régulateur américain, mais offrira plutôt aux propriétaires des véhicules concernés de remplacer la puce alimentant le système d’infodivertissement pour la mettre à jour. «Avec cet appel de la NHTSA, les propriétaires de ces modèles sont au courant qu’ils peuvent faire optimiser gratuitement leur système auprès de Tesla», affirme Simon-Pierre Rioux.

Transports Canada, pour sa part, encourage les propriétaires ou les conducteurs à contacter la ligne directe pour les plaintes de défauts et les rappels de Transports Canada lorsque ceux-ci croient que leur véhicule est affecté par un problème de sécurité.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.