Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Rouler avec de l’essence super: 2,1 milliards de dollars gaspillés!

Par Julien Amado
Julien Amado

Mettre de l’essence super dans un véhicule conçu pour rouler avec du carburant ordinaire coûte plus cher et n’améliore ni la performance ni la consommation.

L’Association américaine des automobilistes (AAA) a récemment dévoilé une étude qui analyse et chiffre le coût d’achat du carburant super lorsqu’on l’utilise dans une auto qui n’en a pas besoin. En se basant sur les données récoltées lors d’un sondage, elle a estimé que 272 millions de pleins d’essence ont inutilement été faits avec de l’essence super en 2015.

Les Américains qui achètent du carburant super alors que leur véhicule ne l’exige pas dépensent donc inutilement 2,1 milliards de dollars américains chaque année. Une somme colossale, d’autant plus que 70 % des véhicules qui roulent chez nos voisins du Sud sont conçus pour rouler avec du carburant ordinaire.

Super performances? Pas vraiment!

Outre l’aspect financier, l’étude de l’AAA visait également à vérifier l’impact de l’utilisation du carburant super dans un moteur qui a été développé pour rouler avec de l’essence ordinaire.

Des tests poussés ont donc été réalisés sur un banc d’essai dynamique. Après avoir testé trois motorisations différentes (4 cyl., V6 et V8), l’AAA est arrivée à la conclusion que le carburant super n’améliore pas la puissance du moteur, ne réduit pas la consommation et ne diminue pas les émissions polluantes.

>> À lire aussi: les guides Autos d'occasion et Autos neuves de Protégez-Vous

Carburant super: conseillé ou exigé?

Il faut savoir que, dans le monde de l’automobile, il existe trois recommandations pour le carburant: essence ordinaire recommandée, essence super conseillée et essence super exigée.

Lorsque le carburant super est exigé, cela signifie que le moteur a besoin de ce type de carburant pour fonctionner normalement. Il faut donc suivre la recommandation du constructeur.

Dans le cas d’une utilisation conseillée, vous pouvez décider d’utiliser du super ou du régulier en fonction de vos besoins. «Si l’essence super est conseillée, mais pas obligatoire, rouler à l’essence ordinaire suffit pour une conduite quotidienne. Vous pouvez utiliser du carburant super si vous avez besoin de toute la puissance du moteur, par exemple pour rouler en montagne ou pour tracter», explique Jesse Caron, expert automobile de CAA Québec.

Grâce à son ordinateur intégré, le véhicule peut automatiquement reconnaître l’essence et diminuer légèrement la puissance du moteur si on utilise du régulier. «Si on prend l’exemple du Mazda CX-9 récemment arrivé sur le marché, la différence de puissance entre essence ordinaire et essence super est inférieure à 10 %», précise Jesse Caron.

Nos conseils pour votre auto

Pour faire des économies et ne pas augmenter votre budget carburant inutilement, mieux vaut utiliser de l’essence ordinaire lorsque votre moteur requiert ce type de carburant. Dans le cas où le super est conseillé, utilisez-le uniquement lorsque vous avez besoin de toute la puissance de votre moteur.

Une exception à la règle: peu importe le type de carburant recommandé pour le moteur de votre auto, le super peut s’avérer avantageux si vous remisez votre auto pour l’hiver. «Certains pétroliers vendent du carburant super sans éthanol, qui se dégrade moins lorsqu’on remise une auto pour plusieurs mois, explique George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes (APA). De fait, l’éthanol contenu dans l’essence ordinaire est corrosif et peut poser des problèmes au redémarrage.»

Quant à savoir si le carburant super peut réduire l’encrassement du moteur, George Iny souligne que la question n’est pas tranchée. «Les agents nettoyants contenus dans les carburants super sont censés diminuer l’encrassement, mais ce ne sont que des hypothèses, soutient le président de l’APA. En effet, les détergents contenus dans l’essence varient en fonction des pétroliers et tous les moteurs ne sont pas égaux au niveau de l’encrassement. Il est donc difficile d’émettre une recommandation précise sur ce point.»

À titre informatif, au Québec, l’essence super se vend environ 15 % de plus que l’essence ordinaire.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.