Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Réforme de la sécurité routière: avez-vous tout retenu?

Par Julien Amado

Cellulaire au volant, alcool au volant, jeunes conducteurs, cyclistes, piétons… voici les principaux changements au code de la sécurité routière.

Après un premier durcissement des sanctions il y a trois ans, le gouvernement serre encore un peu plus la vis cette année. Depuis le 30 juin 2018, la première infraction vous coûtera de 300 à 600 $ (au lieu de 80 à 100 $) et le nombre de points d’inaptitude passe de 4 à 5.

Si vous êtes de nouveau arrêté pour la même raison dans les deux ans qui suivent la première infraction, vous serez considéré comme récidiviste. Dans ce cas, le montant de l’amende double et vous risquez également de voir votre permis immédiatement suspendu pour trois jours. Ça, c’est pour la première récidive. Mais à la deuxième et à la troisième, votre permis sera suspendu respectivement pour 7 et 30 jours.

>> À lire aussi: Dans quelles circonstances peut-on utiliser un cellulaire au volant?

Alcool au volant

Un automobiliste condamné pour ivresse au volant doit équiper son véhicule d’un antidémarreur éthylométrique à vie s’il s’agit de sa deuxième infraction. Toutefois, il pourra demander la levée de cette obligation après 10 ans, à la condition d’apporter des preuves que sa dépendance à l’alcool (ou aux drogues) ne compromet pas la conduite de son véhicule.

Apprentis conducteurs et permis probatoire

Les apprentis conducteurs (auto et moto) ne peuvent plus conduire leur véhicule entre minuit et 5 heures. L’amende prévue va de 200 à 300 $ et 4 points d’inaptitude seront inscrits au dossier.

Les apprentis conducteurs d’une moto (permis 6A) n’ont plus l’obligation d’être accompagnés.

Quant aux conducteurs de 19 ans et moins titulaires d’un permis probatoire (celui accordé les deux premières années), ils sont désormais limités quant au nombre de passagers qu’ils peuvent transporter entre minuit et 5 heures. La limitation s’applique pour les 12 mois qui suivent l’obtention du permis probatoire. Le montant de l’amende et le nombre de points d’inaptitude sont de 200 à 300 $ et de 4 points.

>> À lire aussi: L’évolution de la sécurité des autos ces 30 dernières années

Les cyclistes

Le montant des amendes pour les infractions commises par les cyclistes a augmenté et s’échelonne désormais de 80 à 100 $.

L’utilisation du cellulaire est aussi interdite. Et, contrairement aux automobilistes qui peuvent utiliser un écouteur à une oreille (il est interdit d’en porter deux), cette pratique est interdite aux cyclistes pendant qu’ils circulent.

Les cyclistes peuvent circuler sur les trottoirs si la municipalité le permet et que des panneaux spécifiques l’indiquent. Dans ce cas, ils doivent circuler à vitesse réduite et laisser la priorité aux piétons.

Les cyclistes doivent s’immobiliser à plus de 5 mètres d’un autobus scolaire lorsque les lumières clignotantes sont allumées.

Les piétons

Les piétons ont la priorité dès qu’ils manifestent leur intention de s’engager sur un passage piétonnier. Les véhicules doivent alors s’arrêter pour les laisser passer.

Il est possible de marcher sur l’accotement dans le sens inverse de la circulation s’il n’y a pas de trottoir.

Si vous souhaitez connaître la totalité des changements relatifs au code de la sécurité routière, vous pouvez les consulter en cliquant ici.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.