Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Un véhicule piraté à plus de 15 km de distance!

Par Julien Amado
Un véhicule piraté à plus de 15 km de distance!

Un nouveau cas de piratage de véhicule à distance vient d’être réalisé par le magazine américain Wired, qui n’a eu besoin que de deux ordinateurs portables pour y parvenir!

Photo: Shutterstock

Imaginez que vous montez dans votre voiture pour vous rendre au travail et que, une fois arrivé sur l’autoroute, le système de ventilation s’arrête. Puis, le volume de la radio est soudain poussé à fond. Même en appuyant sur les boutons, rien ne se passe… Tout à coup, la photo de deux pirates informatiques s’affiche sur l’écran multimédia et les essuie-glaces s’activent d’eux-mêmes tout en projetant du lave-glace sur le pare-brise.

Vous ne voyez plus bien la route, la vitesse diminue dangereusement même quand vous appuyez à fond sur l’accélérateur, car la transmission a cessé de fonctionner. Les voitures vous dépassent à plus de 100 km/h! Terrifiant, non? C’est pourtant ce qu’a vécu (volontairement) le journaliste Andy Greenberg pour les besoins d’une vidéo publiée par le magazine américain Wired.

Une faille dans le système multimédia

Il avait déjà vécu la même expérience dans une Toyota Prius et un Ford Escape en 2013, mais, à l’époque, les ordinateurs qui avaient servi à pirater les autos avaient été connectés physiquement au système informatique des voitures à l’aide d’un câble.

Pour cette nouvelle vidéo, les pirates (qui sont en réalité chercheurs en sécurité informatique) Charlie Miller et Chris Valasek ont réussi à pirater un Jeep Cherokee 2014 à distance, confortablement installés dans leur salon, à plus de 15 km de la voiture. Comment? En profitant d’une faille dans le système multimédia UConnect utilisé par les automobiles du groupe Fiat Chrysler Automobile (FCA).

Sans préciser exactement leur mode opératoire, les deux pirates expliquent avoir réussi à infiltrer le système informatique via le réseau cellulaire afin de désactiver la transmission, activer les essuie-glaces et éteindre la ventilation. Pour des raisons de sécurité, ils ont attendu qu’Andy Greenberg soit dans un stationnement avant de désactiver les freins et de faire tourner le volant.

Les modèles canadiens épargnés

Informé du piratage informatique avant la parution de l’article, le groupe Fiat Chrysler a développé une mise à jour que les propriétaires américains peuvent installer dans le système multimédia UConnect au moyen d’une clé USB ou en se rendant chez leur concessionnaire.

Bonne nouvelle pour les conducteurs canadiens: le système de connexion cellulaire est différent aux États-Unis et au Canada. «Les véhicules du groupe Fiat Chrysler vendus au Canada ne sont pas concernés par la mise à jour américaine», souligne Brad Horn, directeur produits et communications pour FCA Canada.

En réponse à l’article du magazine Wired, le groupe FCA a désapprouvé la divulgation des résultats de l’expérience qui pourrait potentiellement aider ou encourager des pirates informatiques à accéder au système informatique des véhicules.

La sécurité informatique des systèmes intégrés à bord des automobiles constitue un sujet sensible pour les constructeurs. À preuve, lorsque Protégez-Vous a publié un article à ce sujet en février 2015, les constructeurs contactés n’ont pas voulu répondre à nos questions concernant le niveau de sécurité et de cryptage de leurs systèmes multimédia.