Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Essai éclair du Tesla Model X: performant, mais hors de prix!

Par Julien Amado

Protégez-Vous a pris le volant du nouveau Tesla Model X, le seul VUS 100 % électrique du marché, capable de rouler plus de 320 km sur une seule charge.

Comme pour la berline Model S (dont vous pouvez retrouver l’essai sur route ici), plusieurs versions du Model X sont disponibles. La gamme débute avec le 60D qui propose 321 km d'autonomie. Viennent ensuite le 75D qui offre 381 km d’autonomie, le 90D et ses 413 km et, finalement, le P90D – la version haut de gamme sportive – qui offre un peu moins de kilomètres par recharge (402 km), mais des performances dignes d’une voiture de sport. Contrairement à la Model S qui peut avoir deux ou quatre roues motrices, les Model X sont livrées avec la traction intégrale uniquement.

Les prix des Tesla Model X sont très élevés: le modèle 60D sans aucune option est proposé à partir de 94 600 $ (au comptant, frais de transport et de préparation inclus) et le P90D, avec toutes les options, peut grimper à plus de 200000$.

Notre modèle d’essai était un Model X P90D Édition Founder, un modèle très spécial puisqu’il n’est pas offert au grand public! Pour se le procurer, il faut déjà être propriétaire d’une Tesla et participer au programme de recommandation du constructeur.

Le principe est simple: lorsque de futurs clients commandent leur Tesla, ils peuvent utiliser le code d’un propriétaire en échange d’un rabais. Les participants qui ont obtenu dix recommandations peuvent commander un Model X Founder doté de toutes les options pour le prix de la version de base.

C’est de cette manière que Sylvain Juteau, électromobiliste convaincu et fondateur de Roulez électrique, a pu mettre la main sur ce modèle très rare.

Un air de famille

Lorsqu’on observe le Model X, on reconnaît immédiatement les lignes propres à Tesla. Si le VUS est plus gros et plus haut que la berline du même fabricant, les assemblages de carrosserie de cette version haut de gamme sont excellents, meilleurs que sur la Model S que nous avons essayée en janvier 2016.

Du côté de la finition intérieure, les matériaux sont de qualité et l’assemblage est réussi. C’est bien le moins qu’on puisse attendre d’un VUS vendu plus de 200 000 $! La finition est aussi supérieure à celle de la Model S que nous avons pu conduire. Il nous faudra toutefois prendre le volant d’un Model X moins haut de gamme avant d’émettre un avis définitif sur ce point.

Comme dans la Model S, le Model X propose une interface entièrement tactile avec un écran de 17 po au centre du tableau de bord. Il regroupe pratiquement toutes les fonctionnalités du véhicule, à part les feux de détresse et l’ouverture du coffre à gants. Son fonctionnement, très intuitif, se rapproche de celui des produits Apple. Il oblige toutefois à quitter la route des yeux pour appuyer sur les commandes.

Portes spectaculaires… mais complexes

Le Model X se distingue des autres VUS avec ses portes arrière en aile de faucon. Spectaculaires, elles impressionnent tous ceux qui les voient en action. À l’usage, cela permet d’entrer et de sortir du véhicule très facilement et d’être protégé de la pluie lorsqu’on attache les enfants, par exemple. En revanche, cela enlève la possibilité d’installer un coffre de toit. Le véhicule permet toutefois de tracter 5 000 lb, ce qui corrige en partie ce défaut.

La cinématique complexe des portes pourrait également représenter une source de problèmes puisqu’elles ne sont pas montées sur des charnières classiques. Elles sont doublement articulées et peuvent s’ouvrir plus ou moins largement en fonction des obstacles que la voiture détecte autour d’elle grâce à des capteurs de mouvement. L’hiver québécois s’avère aussi une source d’inquiétude. Les portes pourront-elles s’ouvrir si le toit est recouvert de glace? Alourdies par la neige ou la glace, vont-elles user prématurément le système d’ouverture? Il faudra attendre l’expérience des utilisateurs pour avoir la réponse à ces questions.

>> À lire aussi sur notre site: Essai des compactes Honda Civic, Hyundai Elantra, Chevrolet Cruze, Volkswagen Jetta et Mazda 3

L’habitacle, spacieux, est disponible en trois versions: cinq, six ou sept places. Le modèle que nous avons essayé est une version à six places disposées sur trois rangées de sièges. Les passagers assis à l’avant profitent d’une vue panoramique grâce à l’immense pare-brise qui remonte beaucoup plus haut que sur n’importe quel autre véhicule. L’espace réservé aux passagers de la deuxième rangée est important, tant pour la tête que pour les jambes. Les sièges de la dernière rangée offrent moins d’espace pour la tête et les jambes et réduisent le volume du coffre, mais celui-ci reste néanmoins plus grand que celui des autres VUS de la concurrence dans la même configuration. Ces deux derniers sièges conviennent davantage aux enfants, car les genoux des adultes touchent le dossier du siège devant eux.

Lorsque les sièges de la troisième rangée sont rabattus, on dispose d’un espace de rangement adéquat pour la catégorie. Comme sur la Model S, le second coffre situé sous le capot avant améliore sensiblement la capacité de chargement.

Puissance d’accélération impressionnante

L’ouverture automatique des portes nous invite à monter à bord et l’accès est aisé. On y est assis plus haut que dans une Model S. S’il est difficile de donner un avis définitif en quelques kilomètres, on peut tout de même affirmer qu’à première vue, le Model X propose une conduite invitante.

Grâce à l’option Ludicrous qui améliore encore l’accélération, notre modèle d’essai est capable de passer de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes! Grâce à ses deux moteurs électriques et à ses 532 ch disponibles, le VUS signé Tesla décolle à la moindre pression sur l’accélérateur. Depuis un départ arrêté, la puissance de l’accélération est très impressionnante. Même chose pour les reprises, où passer de 80 à 120 km/h se fait en un clin d’œil.

Du côté de la tenue de route, seul un essai comparatif poussé permettrait de voir des différences avec la Model S. Plus haut et plus lourd que la berline, le Model X n’est pas pataud et propose un comportement dynamique convaincant, surtout si on considère son gabarit et son poids. Le VUS prend très peu de roulis et propose une tenue de route sûre en toutes circonstances. Dans un usage quotidien, impossible de prendre en défaut le châssis du Model X.

Bruits de roulement

C’est plutôt au niveau sonore que la différence avec la Model S est plus marquée. Notre modèle d’essai était doté d’immenses jantes de 22 po chaussées de pneus à flancs bas (285/35R22). Des bruits de roulement se faisaient entendre et le confort serait certainement meilleur avec les jantes de 20 po des versions moins haut de gamme.

Par rapport à la Model S, la moins bonne pénétration dans l’air du Model X occasionne aussi plus de bruits à vitesse d’autoroute. Il faut tout de même préciser que l’absence de moteur à essence rend parfois les autres bruits plus audibles.

Revenu à la station de recharge, le Model X a récupéré 218 km après une heure de charge sur une borne rapide. En théorie, faire le plein d’électricité pour retrouver les 400 kilomètres d’autonomie aurait donc demandé 1 heure et 50 minutes.

Conclusion

Le Tesla Model X est un VUS intéressant, c’est aussi le seul modèle 100 % électrique de sa catégorie disponible sur le marché. L’autonomie importante est un point fort, tout comme la qualité de la tenue de route et les performances impressionnantes. Dommage que son prix très élevé, même en version de base, le réserve à une élite.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.