Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Encore une vague de rappels chez GM!

Par Benoîte Labrosse
Encore une vague de rappels chez GM

La série noire se poursuit pour General Motors. Le fabricant rappelle près de 1,5 million de véhicules, dont 145 700 au Canada, cette fois-ci pour des problèmes de direction électrique.

Depuis février 2014, plus de 6,3 millions de véhicules de General Motors (GM) à travers le monde ont fait l’objet d’un rappel. Annoncé le 31 mars dernier, le plus récent rappel canadien concerne 145 700 voitures «dont la direction électrique risque de faire défaut».

Cette nouvelle vague de rappels s’ajoute aux trois émis simultanément le 17 mars 2014, de même qu’aux deux annoncés en février 2014 en raison d’une défaillance du commutateur d’allumage des Cobalt, Pursuit et G5 et des HHR, Solstice, Ion et Sky. Le problème du commutateur d’allumage, qui a officiellement provoqué 34 accidents et tué 13 personnes, était connu du constructeur depuis 2004.

La pdg de GM, Mary Barra, comparaissait d’ailleurs cette semaine devant le Comité de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants, à Washington, pour expliquer le long délai de réaction de son entreprise. Déjà, GM a déclaré qu’elle s’attendait à dépenser environ 750 M$ US en réparation au cours du premier trimestre 2014. Une somme qui inclut la réserve de 300 M$ US annoncée en mars.

Une crise qui n’en finit plus
La raison du nouveau rappel? En cas de défaillance de la direction assistée, un message s’affiche sur le tableau de bord, un signal sonore avertit le conducteur et le véhicule passe en mode de direction manuelle. À la suite de quoi «le conducteur doit déployer plus d’efforts lorsque le véhicule roule à basse vitesse», explique le constructeur américain dans un communiqué. Cette anomalie pourrait augmenter le risque de collision.

Le nouveau rappel concerne les:

  • Chevrolet Malibu: tous les modèles 2004, 2005, 2008, 2009 et certains 2006;
  • Chevrolet Malibu Maxx: tous les modèles 2004, 2005 et certains 2006;
  • Chevrolet HHR: certains modèles non suralimentés 2009 et 2010;
  • Chevrolet Cobalt: certains modèles 2010;
  • Saturn AURA: certains modèles 2008 et 2009;
  • Saturn ION: tous les modèles 2004 à 2007;
  • Pontiac G6: tous les modèles 2005, 2008, 2009 et certains 2006;
  • Les pièces de rechange installées dans certains véhicules avant le 31 mai 2010 dans le cadre d’un précédent rappel qui concernait les commutateurs d’allumage. Le rappel distinct émis le 28 mars 2014 touche 132 000 véhicules vendus au Canada de 2008 à 2011, principalement des Chevrolet Cobalt (2008 à 2010), Chevrolet HHR (2008 à 2011), Pontiac Solstice (2008 à 2010), Pontiac G5 (2008 à 2010) et Saturn SKY (2008 à 2010).

Les propriétaires de ces véhicules peuvent consulter la Banque de données des rappels de la Sécurité routière de Transports Canada pour connaître les détails de l’ensemble des rappels. À noter qu’au moment de mettre cet article en ligne, les rappels annoncés le 31 mars 2014 ne s’y trouvaient pas encore.

Remplacement gratuit ou remboursement des pièces
Selon le modèle de véhicule, GM procédera gratuitement au remplacement soit du moteur de la direction assistée, soit de la colonne de direction, soit du module de commande du moteur de la direction assistée, soit d’une combinaison de ces trois éléments. Les propriétaires qui ont déjà payé pour faire réparer lesdites pièces auront droit à un remboursement.

Parallèlement, GM offrira une garantie à vie en remplaçant le moteur de direction assistée électronique aux propriétaires de 309 160 Chevrolet HHR non turbocompressés (modèles 2006 à 2008 et plusieurs 2009) et de 96 324 Saturn ION 2003, même si leurs véhicules ne sont pas touchés par le rappel annoncé le 31 mars 2014.

«Nous avions rappelé certains de ces véhicules par le passé pour le même problème et avions prolongé la garantie de certains autres, mais nous n’en avions pas fait assez», a admis Jeff Boyer, nommé vice-président, Sécurité des véhicules de GM, après les rappels de la mi-mars. D’ailleurs, les modèles Saturn ION (2004 à 2007), Chevrolet HHR (2009 et 2010) et Chevrolet Cobalt 2010 étaient déjà visés par un précédent rappel lié à leur commutateur d’allumage, «qui n’est peut-être pas conforme au couple de serrage que prescrit GM pour cette pièce». En fonction de la disponibilité des pièces de rechange, leurs propriétaires devront peut-être prévoir deux visites distinctes chez le concessionnaire.

Recours collectifs au Canada
La firme d’avocats Merchant Law Group LLP a déposé des demandes d’autorisation de recours collectif au Québec, en Ontario et en Saskatchewan en vue d’obtenir une compensation financière pour les propriétaires et les locateurs des 235 000 véhicules GM au Canada touchés par le problème de commutateurs d’allumage annoncé en février. Même chose pour le cabinet ontarien Sutts, Strosberg LLP.

Dans les deux cas, les conducteurs concernés sont invités à prendre contact avec le cabinet d’avocats par téléphone ou par courriel pour être informés de l’avancement des procédures. Fait important: si les recours collectifs sont autorisés, cela ne signifie pas que les consommateurs ont obtenu gain de cause. Cela indique plutôt que le juge considère que les arguments sont assez valables pour justifier la tenue d’un procès. Dans le cas où les recours seraient autorisés, les consommateurs touchés y seraient automatiquement inscrits.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.