Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

Par Julien Amado
Clés d’auto intelligentes: pas pour les conducteurs distraits!

Depuis l’arrivée des clés de contact intelligentes et des boutons qui démarrent l’auto, le risque de quitter sa voiture sans avoir coupé le moteur est plus grand qu’avant.

C’est en tout cas ce que croit un groupe de consommateurs américains qui a déposé une demande d’autorisation de recours collectif contre certains constructeurs automobiles dont les clés intelligentes ne seraient pas suffisamment sécuritaires.


Avec une clé de contact «standard», il faut introduire physiquement la clé dans le démarreur, et le moteur s’éteint automatiquement lorsqu’on la retire pour sortir du véhicule. Mais, avec l’arrivée des clés de contact intelligentes, il suffit d’appuyer sur le bouton de démarrage/arrêt pour lancer le moteur, sans avoir à y insérer la clé. Problème: sortir du véhicule avec la clé intelligente dans les poches n’empêchera pas le moteur de tourner.

Selon les plaignants américains, cet aspect représente un danger non négligeable pour les automobilistes distraits qui pourraient stationner l’auto dans leur garage fermé et quitter les lieux en oubliant d’éteindre le moteur. Or, celui-ci ne se coupera pas automatiquement.

Le cas des voitures hybrides

Dans une voiture à essence, couper son moteur avant de sortir de son auto tombe sous le sens. Mais, pour les voitures hybrides, la situation est différente puisque, lorsque le moteur électrique est en marche, l’auto n’émet aucun bruit. Or, la majorité des automobilistes associent de façon instinctive «bruit» avec «moteur en marche», et «silence» avec «moteur éteint».

En arrivant chez lui sans que le moteur fasse de bruit, le conducteur pourrait sortir de l’auto en oubliant de couper le contact (à moins bien sûr qu’une alarme se fasse entendre). Lorsque la batterie n’aurait plus d’énergie, le moteur à essence se mettrait automatiquement en marche, ce qui pourrait représenter un danger. Certaines Chevrolet Volt ont d’ailleurs fait l’objet d’un rappel pour cette raison.

Le NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), l’équivalent américain de Transports Canada, a pris connaissance de ce problème, mais n’a encore rien imposé aux constructeurs.

Première solution envisagée: obliger les constructeurs à programmer les autos (qu’elles soient hybrides ou non) pour qu’elles émettent une alarme lorsqu’on les quitte et que le moteur est toujours en marche. Certains constructeurs (qui n’ont pas été identifiés) s’y opposent parce qu’ils considèrent que ce bruit pourrait déranger les occupants.

Deuxième solution envisagée: programmer la voiture pour que le moteur s’arrête automatiquement après un certain temps. Selon George Iny, président de l’Association pour la protection des automobilistes, cette solution pourrait régler le problème. «Les démarreurs à distance qui sont installés par certains automobilistes sont déjà programmés pour couper le moteur après un certain temps, dit-il. Même s’il n’y a pas de norme, les constructeurs devraient intégrer cette programmation dans leurs véhicules.»

D’après les tests menés par nos confrères du magazine américain Consumer Reports, certains constructeurs ont déjà équipé leurs voitures d’un avertisseur sonore si le conducteur quitte le véhicule avec le moteur en marche.

Les tests réalisés sur les autos de leur flotte révèlent que Ford, General Motors, Honda, Hyundai, Mazda, Mitsubishi, Nissan et Toyota intègrent une alerte sonore dans leurs véhicules, alors que Chrysler, Land Rover, Mercedes-Benz, Volkswagen et Volvo n’en intègrent aucune.