Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment choisir un appareil d’entraînement

Par Frédéric Perron Mise en ligne : 16 janvier 2020  |  Magazine : février 2020 Shutterstock.com

appareil-entrainement Shutterstock.com

Pour vous remettre en forme, vous hésitez entre un tapis roulant, un appareil elliptique, un vélo stationnaire ou un rameur? Voici les caractéristiques à considérer avant d’arrêter votre choix, telles que la longueur dans le cas d’un tapis et la foulée dans le cas d’un elliptique.

Le tapis roulant
L’elliptique
Le vélo d'intérieur
Le rameur

Ça y est, vous avez pris une résolution pour 2020 : décrasser vos artères et, pourquoi pas, perdre un peu de poids. Mais la perspective d’affronter le froid pour aller au gym vous démotive. Un appareil d’entraînement pourrait vous aider à tenir votre résolution dans le confort de votre foyer !

De quel type êtes-vous ?

Tous les experts interrogés s’entendent : optez pour un appareil qui correspond à une activité que vous aimez. Si vous préférez marcher ou courir, choisissez un tapis roulant. Vous aimez pédaler ? Allez-y avec un vélo d'intérieur (ou vélo stationnaire).

Considérez aussi l’espace dont vous disposez. Les tapis roulants et les elliptiques ont des dimensions au sol d’environ un mètre de large sur deux mètres de long, alors que les vélos d'exercice sont plus compacts.

Évitez de mettre l’appareil dans un endroit peu visité de votre maison, par exemple dans une pièce au sous-sol, où il risque d’accumuler la poussière. « L’appareil doit se trouver dans l’espace de vie, conseille Jacques Naubert, un ancien athlète et entraîneur personnel qui est aujourd’hui directeur des ventes commerciales pour Club Piscine Super Fitness. Il faut le voir tous les jours. Les gens l’utilisent beaucoup plus s’il se trouve dans le salon ou la chambre à coucher, par exemple. »

Voici des conseils pour bien choisir votre appareil. Les prix indiqués s'appliquent à des modèles de bonne qualité destinés aux débutants. En cas de doute quant à votre état de santé et au type d’appareil approprié pour vous, consultez un médecin ou un kinésiologue avant de faire votre achat.

Par ailleurs, méfiez-vous des produits vendus à très bas prix; ils sont souvent assortis d’une garantie très courte, de 90 jours par exemple.

L’essai en magasin : essentiel

Avant d’acheter un appareil d’entraînement, essayez-le en magasin. Assurez-vous d’y être à l’aise. Portez attention au bruit qu’il produit : est-il silencieux ou bruyant ? Songez que les sons perçus dans l’environnement déjà bruyant d’un magasin vous sembleront beaucoup plus forts dans votre salon. Y a-t-il un espace pour déposer votre bouteille d’eau, votre téléphone ou votre tablette ?

L’essai est d’autant plus important que les appareils peuvent rarement être retournés au magasin, car ils sont lourds, volumineux et parfois complexes à assembler, en particulier les tapis roulants et les elliptiques. La plupart des détaillants offrent d’ailleurs un service de livraison et d’installation pour environ 75 à 200 $.

>> À lire aussi: Faites valoir vos droits au gym (annuler votre abonnement, etc.)

Comment choisir un tapis roulant

tapis-roulant

Prix : 1 000 $ et plus

Pour qui ?
Facile à utiliser et basé sur les mouvements naturels du corps, le tapis roulant peut convenir tant aux adeptes de la marche que de la course à pied. « Cet appareil sollicite plus les articulations que le vélo stationnaire ou l’appareil elliptique, mais cet impact est bon pour maintenir la densité osseuse », souligne Yvan Campbell, kinésiologue.

Pliable ou pas ?
La plupart des tapis roulants les plus abordables, vendus moins de 2 000 $, sont pliables, c’est-à-dire que la plateforme se replie sur environ la moitié de sa longueur. Vous gagnez ainsi de l’espace quand vous ne l’utilisez pas. Sauf que « devoir plier et déplier l’appareil est un obstacle à son utilisation, même si c’est assez facile à faire », estime Nicolas Poirier, gérant du magasin Fitness Nutrition Équipement, à Laval.

La longueur
La longueur des tapis est habituellement de 50 à 63 pouces (127 à 160 cm). Selon nos confrères de Consumer Reports, un tapis court conviendra bien aux marcheurs, alors que les coureurs devraient plutôt opter pour un tapis de 60 po (152 cm) ou plus. Un tapis long sera également plus large (jusqu’à 23 po [58 cm], contre 19 po [48 cm] pour un tapis court); vous vous y sentirez donc moins à l’étroit.

La vitesse et la pente
Sur un tapis roulant, deux réglages vous permettent d’augmenter l’effort requis : celui de la vitesse et celui de l’inclinaison de la pente. La majorité des modèles peuvent atteindre une vitesse de 16 à 19 km/h, et une pente de 10 à 15 %, ce qui est amplement suffisant pour la plupart des gens.

Certains modèles plus spécialisés et plus chers (à partir d’environ 2 000 $) permettent d'avoir une pente pouvant aller jusqu’à 30 ou 40 %, ce qui peut être intéressant pour les amateurs de marche en montagne, par exemple. D’autres modèles offrent aussi la possibilité d’incliner le tapis vers l’avant pour simuler une descente.

L’amortissement
La sensation de confort que vous ressentez en marchant ou en courant sur un tapis peut être assez variable d’un modèle à l’autre. Raison de plus pour en essayer plusieurs avant de passer à la caisse ! « Bien que le choix de bons souliers de course soit très important, il faut aussi trouver un juste milieu entre un tapis trop mou ou trop dur lors de l’essai, conseille Cindy Medina Ventura, kinésiologue. Si vous ressentez de l’inconfort, vous risquez de développer des blessures musculo-squelettiques. »

Aussi, certains tapis ont des courroies « orthopédiques », plus épaisses et plus molles que sur les modèles réguliers, ce qui améliore l’adhérence. « Ça peut être une bonne option pour les gens qui font des entraînements à intervalles et des sprints, où l’adhérence est très importante », souligne Jacques Naubert. Ces appareils se détaillent à partir d’environ 3 000 $.

Types de tapis roulants à considérer selon votre profil

- Si vous prévoyez seulement marcher, un tapis pliable d’entrée de gamme devrait convenir. À partir d’environ 1 000 $.

- Si vous comptez marcher souvent et courir à l’occasion, optez pour un tapis pliable de milieu de gamme. À partir d’environ 1 500 $.

- Si vous êtes un coureur aguerri, choisissez plutôt un tapis non pliable, qui devrait être plus stable et plus durable. À partir d’environ 2 000 $.
Source : Consumer Reports.

Comment choisir un appareil elliptique

elliptique

Prix : 1 000 $ et plus

Pour qui ? 
Le mouvement de l'exerciseur elliptique se rapproche un peu de la course et de la marche en montagne. Comme cet appareil a moins d’incidence sur les articulations que le tapis roulant, il pourrait être un bon choix si vous avez des douleurs articulaires. Il est toutefois moins bénéfique pour la densité osseuse.

L’emplacement de la roue d’inertie
Cette roue, qu’on fait tourner quand on s’entraîne sur un elliptique, est située à l’avant, à l’arrière ou au centre de l’appareil. Un modèle dont la roue est à l’avant ou à l’arrière sera plus long et prendra donc plus d’espace au sol. 

Selon Cindy Medina Ventura, le mouvement ressemble plus à la course quand la roue est en arrière. Quand elle est à l'avant, il s'apparente surtout à la montée d'une pente. Ainsi, les coureurs pourraient préférer la première option, alors que les amateurs de marche en montagne préféreront la deuxième. Lorsque la roue est au centre, le mouvement est un peu entre les deux. 

La longueur de la foulée
La longueur de foulée est la distance la plus éloignée où peuvent aller les deux pédales. Cette distance est mesurée du talon de la pédale qui se trouve à l'arrière au devant de la pédale qui est en avant. Elle varie généralement de 18 à 24 po (46 à 61 cm); elle peut être fixe ou réglable. En fonction de votre grandeur, vous pourriez préférer une foulée plus ou moins longue. Ainsi, un modèle réglable pourrait être une bonne option si l’appareil est partagé entre des personnes de tailles différentes. 

D’après Jacques Naubert, la longueur de la foulée a aussi une incidence sur l’effort à fournir : « Plus la foulée est courte, moins la sollicitation musculaire est grande, explique-t-il. Plus elle est longue, plus on fait travailler les fessiers, les ischio-jambiers et les quadriceps. » 

L’entraînement basé sur la fréquence cardiaque
Certains modèles proposent des entraînements basés sur la fréquence cardiaque. Par exemple, si votre objectif est de bouger pendant 30 minutes à une fréquence cardiaque de 130 battements par minute, l’elliptique ajustera automatiquement la tension pour que votre cœur atteigne cette fréquence. 

Pour ce faire, l’appareil mesure la fréquence cardiaque à l’aide de cardiofréquencemètres intégrés aux poignées ou d’une ceinture que vous devez porter autour de la poitrine. Cette dernière offre une lecture beaucoup plus précise. Certains modèles sont livrés avec une ceinture cardiofréquencemètre; sinon, vous pouvez l’acheter séparément. Selon Jacques Naubert, les courroies vendues séparément fonctionnent par Bluetooth et sont compatibles avec la plupart des appareils d’entraînement.

Comment choisir un vélo d'intérieur

velo-intérieur

Prix : 500 $ et plus

Pour qui ? 
Comme l’elliptique, et contrairement au tapis roulant, le vélo d'intérieur limite l’impact sur les articulations. Il est toutefois moins bénéfique pour la densité osseuse. Étonnamment, cet appareil n’est pas un bon choix si vous avez des douleurs aux genoux, car « il occasionne un mouvement moins naturel que la marche, affirme Yvan Campbell. Si vous faites de l’arthrose du genou, la marche sur un tapis sera préférable ».

Vertical, horizontal ou cardiovélo ?
Les vélos d'intérieur se déclinent principalement en modèles verticaux, horizontaux et cardiovélos (spin bikes). 

En raison de leur ergonomie et de leur selle bien coussinée, les vélos verticaux et horizontaux sont plus confortables que les cardiovélos (voyez plus bas). Ils proposent plusieurs programmes d’entraînement et se détaillent à partir d’environ 700 $. Les personnes âgées ou en surpoids devraient avoir plus de facilité à s’installer sur les modèles horizontaux, puisque leur assise est plus près du sol. 

De leur côté, les cardiovélos se rapprochent des vélos traditionnels d’extérieur. Comme leur mécanique est simple et qu’ils comptent peu de composants électroniques, ils sont plutôt abordables (à partir d’environ 500 $). Plusieurs modèles ont une chaîne, comme les vélos d’extérieur. D’autres ont une courroie, ce qui permet un roulement plus doux et silencieux. Selon Nicolas Poirier, les courroies sont plus durables que les chaînes. Cela dit, plusieurs cyclistes invétérés préfèrent la chaîne, qui se rapproche plus de leur expérience à l’extérieur.

Contrairement aux autres vélos d'intérieur, plusieurs cardiovélos n’ont pas d’écran ni de programmes d’entraînement. Les modèles dotés d’un écran vous indiqueront, par exemple, le temps passé sur l’appareil, la distance parcourue, les calories dépensées et le wattage (puissance de roulement). 

À vérifier lors de l’essai
Assurez-vous que la selle est confortable et que vos genoux n’entrent pas en contact avec les poignées. Vous devez être à l’aise avec la distance qui vous sépare du guidon, car sur certains modèles elle n’est pas ajustable. « Si vous avez des douleurs au cou et que vous n’êtes pas capable de vous tenir droit parce que vous ne pouvez pas ramener le guidon vers vous, vous allez accentuer vos douleurs », explique Nicolas Poirier. Idéalement, optez pour un modèle qui permet d’ajuster le guidon et la selle dans quatre directions : vers le haut, vers le bas, vers l’avant et vers l’arrière.

Comment choisir un rameur

rameur

Très populaire dans les années 1980, le rameur revient à la mode depuis quelques années, notamment grâce à son utilisation dans le CrossFit. Cet appareil a l’avantage de faire travailler les principaux groupes musculaires. Sur les rameurs, la résistance est habituellement à air, à eau ou magnétique. Selon Jacques Naubert de Club Piscine Super Fitness, les résistances à air et à eau sont très semblables; pour les augmenter, il suffit de ramer plus vite et plus fort. Les résistances à air sont toutefois plus bruyantes. Sur les modèles magnétiques, des réglages permettent d’ajuster la résistance. Pour un bon rameur, prévoyez payer au moins 800 $. 

Durée de vie et garanties

Selon les experts consultés, les appareils d’entraînement ont une durée de vie d’environ 10 à 20 ans. Les garanties varient selon les modèles, mais aussi selon les composants. Par exemple, le moteur d’un tapis roulant est souvent garanti 10 ans, 25 ans, ou même à vie, alors que les autres pièces le sont de 1 à 10 ans. « Sur un tapis roulant, ce qui brise le plus, ce n’est pas le moteur, mais bien les composants électroniques », souligne Jacques Naubert, directeur des ventes commerciales pour Club Piscine Super Fitness. Si vous hésitez entre deux modèles, prenez celui qui offre la garantie la plus longue sur les pièces. 

>> À lire aussi: Évaluation de 12 chaînes YouTube d’entraînement et de yoga

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Loisirs et famille

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par BRUNO GUILLEMETTE | 02 février 2020

    Vous avez oublié de mentionner que le meilleur conseil pour l'achat d'un appareil d'entraînement, c'est de ne pas en acheter! Il finira irrémédiablement comme sèche-linge et fournira plutôt des heures de culpabilisation inutiles! On pense qu'avoir un tel appareil chez soi nous motivera, mais c'est rarement le cas. Il doit y avoir des études sur l'efficacité de ces appareils...