Par Pierre Duchesneau Mise en ligne : 05 juillet 2017

shutterstock.com

Séjours personnalisés, autotours, circuits semi-autonomes, circuits sur mesure: un voyage dessiné selon vos goûts, avec ou sans guide, qui vous permet de vivre des vacances uniques. Mais dans la réalité, qu’est-ce que cela implique?

Le voyage organisé typique des années 1980 a bien changé. Si on croise toujours des autocars de vacanciers dont le défi est de découvrir une région ou un pays en un temps record, la formule s’est tout de même adaptée au gré des tendances et des préférences de voyageurs plus exigeants que jamais.

«Devant la popularité grimpante des séjours personnalisés, tant les agents que les voyagistes ont ajusté leur offre», rapportait déjà en 2014 le magazine américain Travel + Leisure. Une simple recherche sur Internet avec les mots-clés «voyage organisé sur mesure» le confirme en faisant apparaître quantité d’agences spécialisées dans ce qu’on appelle aussi les «voyages à la carte» ou «voyages privatifs».

«La clientèle principale de ce type de voyage? Les baby-boomers. On remarque une hausse de la demande pour les voyages multigénérationnels (grands-parents, enfants, petits-enfants)», indique Annie Couture, conseillère en voyages personnalisés et agente externe pour Voyages Turquoise (membre du réseau Voyages en Liberté). Elle ajoute que les nouveaux mariés à la recherche d’une lune de miel qui sort de l’ordinaire et les femmes – seules ou accompagnées d’une sœur ou d’une amie – sont aussi plus nombreux que dans le passé à opter pour ce type de séjour. 

Être maître de son voyage

Le voyage organisé sur mesure se construit en fonction des champs d’intérêt, des goûts et des besoins du client. «Bien sûr, un voyage organisé “traditionnel” peut convenir à un vacancier, mais il y aura presque toujours des détails qui lui plairont moins: pas assez de temps prévu dans une ville ou trop dans une autre, un lieu qu’il souhaite voir absent de l’itinéraire, etc. Le voyage organisé sur mesure permet beaucoup plus de flexibilité», explique Annie Couture.

On trouve plusieurs formules de voyages à la carte, ajoute cette spécialiste:

• l’autotour, populaire surtout du côté des destinations européennes; les voyageurs se déplacent de façon autonome, avec une voiture louée pour eux, ou en train, selon un itinéraire préétabli;

• le circuit semi-autonome, également répandu sur le Vieux Continent; comparable à l’autotour, il permet aux voyageurs de se déplacer seuls tout en prévoyant un accès à des guides locaux dans certaines villes ou régions;

• le circuit sur mesure avec guide accompagnateur ou chauffeur: «Ils ont la cote du côté des destinations d’Asie du Sud-Est et en Amérique latine», précise Annie Couture.

Certains voyageurs choisissent le voyage organisé sur mesure dans le but de visiter un pays plus difficile d’accès que d’autres à cause de la langue ou pour des questions de sécurité, par exemple. C’est le choix qu’a fait Katerine-Lune Rollet pour son exploration de l’Inde en solo. «Comme je n’avais pas le temps de tout lire sur ce pays pour préparer mon séjour, j’ai expliqué à mon conseiller ce que je voulais faire», raconte celle qui compte une quarantaine de voyages à son actif. «Je voulais aller dans un ashram, faire du yoga, voir la campagne… Il m’a proposé un itinéraire, des hôtels et des guides pour chacune des villes, puis il a fait toutes les réservations. Je n’avais qu’à prendre l’avion!»

>> À voir aussi sur notre site: Carte interactive des agences de voyages québécoises

D’autres aiment l’idée du voyage thématique: retraite de yoga, vignobles en Italie, cure thermale, temples en Égypte… C’est le cas de François Dompierre, qui non seulement prend part à des voyages de randonnée pédestre en petits groupes, mais en organise lui-même pour le compte de la chaîne Voyages Malavoy. «Ce genre de voyage est le moyen idéal de découvrir autant des destinations exotiques que des pays plus accessibles, comme le Portugal. Ces séjours sont en général beaucoup mieux organisés et plus intéressants que les voyages en gros groupe, conçus pour convenir à plusieurs types de voyageurs.» Ainsi, selon M. Dompierre, dans un plus petit groupe, il est plus probable que les personnes aient des champs d’intérêt communs et fassent des activités qui leur plaisent vraiment.

Quant à Marie-Sophie L’Heureux, elle s’est laissé tenter par la formule du voyage semi-autonome (et en solo) à vélo de l’agence SwissTrails, installée en Suisse. La jeune femme a organisé son périple en ligne: tous les échanges avec l’agence ont été faits par courriel. En plus d’établir l’ensemble de son circuit, les membres de l’équipe – qui se déplaçaient en voiture – étaient en mesure de l’aider en cas de pépin technique et transportaient ses bagages jusque dans les hôtels et les auberges où ils lui avaient préalablement réservé une chambre. «Chaque soir, mes sacs m’attendaient à l’accueil. Je n’avais qu’à dire mon nom, et on me tendait les clés de ma chambre», raconte-t-elle.

Tout est dans l’agence

Tenté par l’aventure? Commencez par faire des recherches sur Internet selon vos champs d’intérêt. Vous devriez trouver des agences spécialisées ou des conseillers en voyages qui proposent des forfaits semblables.

Attention: assurez-vous, dans la mesure du possible, que l’agence ou le conseiller possède un permis valide de l’Office de la protection du consommateur (OPC). «Les agences en ligne qui offrent des voyages organisés sur mesure sont pour la plupart des agences réceptives locales – c’est-à-dire situées dans le pays à visiter –, et le voyageur n’est alors pas protégé par l’OPC si le voyage ne se déroule pas comme prévu ou s’il ne reçoit pas les prestations définies au départ. Les recours sont alors plus difficiles: c’est donc à vos risques et périls», prévient Annie Couture.

>> À lire aussi sur notre site: Agence de voyages en faillite ou vol annulé: comment être remboursé?

Une fois le professionnel trouvé, prenez rendez-vous avec lui et expliquez-lui le type de séjour que vous recherchez, la formule d’hébergement qui vous convient le mieux, le prix que vous êtes prêt à payer, etc. N’hésitez pas à demander plusieurs devis avant de prendre une décision. Par ailleurs, si vous vous joignez à un petit groupe de voyageurs, «n’ayez pas peur de demander quel genre de personnes – des retraités? des jeunes? – peut se retrouver avec vous, question d’éviter les mauvaises surprises», conseille François Dompierre.

Demandez également à votre agent ou conseiller s’il s’occupera de toutes les formalités liées à ce type de voyage concernant:

  • les vols internationaux;
  • les vols internes (lorsque requis);
  • l’hébergement;
  • le transport terrestre (location de voiture, billets de train et d’autocar, etc.);
  • le guide accompagnateur ou le chauffeur;
  • le ou les guides locaux;
  • les excursions et les activités prévues.

Ce professionnel a le devoir de vous informer au sujet de l’assurance voyage – libre à vous ensuite de souscrire ou non celle qu’il vous propose. Par ailleurs, si un visa est requis dans le pays que vous souhaitez visiter, il a l’obligation de vous en informer, et pourra au besoin vous assister dans vos démarches pour l’obtenir.

Le guide accompagnateur, ce précieux allié

Fin connaisseur des mœurs locales, des meilleures adresses et des attraits touristiques les plus intéressants (et les plus susceptibles de vous plaire), le guide accompagnateur deviendra votre compagnon de voyage attitré.

«Arriver en Inde est un choc», se rappelle Katerine-Lune Rollet. «Avoir quelqu’un qui t’attend à l’aéroport, qui se promène dans la ville et qui partage ses connaissances avec toi, ça fait toute la différence!»

Mais surtout, cette personne s’adapte d’ordinaire facilement au rythme et aux goûts du voyageur qu’elle escorte. L’itinéraire pour la journée vous semble un peu trop chargé? Vous préféreriez passer l’après-midi dans un marché aux puces plutôt qu’au musée? N’hésitez pas à lui en faire part: un bon guide fait preuve de flexibilité. Advenant le cas où le changement de programme entraînerait des dépenses supplémentaires (visiter un endroit payant non prévu à l’horaire, par exemple), vous devrez alors les assumer.

«C’est moi qui gérais mes journées de vélo: il m’est arrivé de modifier certains trajets prévus au départ par mes guides. De toute façon, je pouvais les joindre en tout temps par cellulaire», se souvient Marie-Sophie L’Heureux.

Lorsque le guide n’est pas à la hauteur…

Sur place, le guide officiel de votre séjour offre un service médiocre? Si la chose s’avère plutôt rare (vu le montant élevé à débourser pour ce type de voyage), elle peut se produire... Communiquez alors sans tarder avec votre agent ou votre conseiller, conseille Annie Couture: «Il exposera la situation au fournisseur local, qui devrait alors vérifier si un autre guide est disponible. Comme il s’agit de voyages personnalisés, les fournisseurs offrent habituellement un excellent service dans ce contexte et font tout pour apporter leur aide.»

L’agence de voyages vous recommande les services de guides locaux qui se joignent à vous à la journée durant votre séjour? Si leurs services vous déçoivent, à votre retour, allez voir le personnel de votre agence et exposez-leur les faits. Peut-être votre agence réussira-t-elle à vous dédommager en déposant une plainte au fournisseur local. Si ce dernier refuse de collaborer, tentez d’en arriver à une entente directement avec l’agence – le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV) ne peut rien pour des cas semblables –, ou, subséquemment, envisagez un recours à la cour des petites créances si vous jugez que la cause en vaut la peine.

Pour toutes les bourses?

Le voyage organisé sur mesure de type autotour ou circuit semi-autonome n’est généralement pas beaucoup plus onéreux qu’un voyage organisé traditionnel. Prenons un exemple type fourni par diverses agences spécialisées: un safari de 14 jours en Tanzanie tout compris au sein d’un groupe de quatre voyageurs pourra coûter autour de 5 200 $ par personne, tandis qu’il faudra prévoir près de 4 900 $ par tête pour le même voyage (obtenue du même fournisseur) dans un groupe constitué de 15 à 25 vacanciers.

Cela dit, selon Annie Couture, conseillère en voyages personnalisés, la facture sera beaucoup plus élevée pour un voyageur solo accompagné d’un guide, notamment en raison du supplément généralement exigé pour la location d’une chambre individuelle et des frais pour le guide accompagnateur, qui ne sont pas amortis sur plusieurs touristes. Dans tous les cas, les tarifs varient selon la destination choisie, la date du voyage, le type d’hébergement et la présence d’un guide accompagnateur francophone sur place. Le conseil habituel prévaut: magasinez!

En règle générale, les pourboires destinés au guide ne sont pas inclus dans le prix du voyage organisé sur mesure. Si cette personne livre un excellent service, il est d’usage de la gratifier à la fin du séjour d’une somme un peu plus importante que pour un voyage organisé traditionnel. Le chiffre à retenir : 10. «On laisse habituellement au guide accompagnateur 10 euros par jour par personne dans les pays européens où cette devise a cours, ou alors l’équivalent de 10 $ dans les pays où le coût de la vie est moins élevé, comme ceux d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud ou d'Afrique», conclut Annie Couture.

Cet article a été réalisé grâce à un partenariat entre Protégez-Vous et l’Office de la protection du consommateur, dans le cadre de leur mission d’information et d’éducation des consommateurs.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.