Par Julien Amado Mise en ligne : 06 avril 2016

Un nouveau test démontre que plusieurs constructeurs négligent un équipement élémentaire dans leurs autos: la qualité des phares! Parmi 31 véhicules évalués, un seul obtient une bonne note.

ALT

Photo: Shutterstock

Systèmes de détection des angles morts et de prévention de collisions, avertisseur de sortie de voie, alerte de circulation transversale… De nombreux systèmes sont déployés par les constructeurs pour améliorer la sécurité des automobilistes.

Pour la conduite nocturne, l’équipement de sécurité le plus important est la qualité de l’éclairage. Or, cet élément est visiblement négligé par les fabricants, révèle une nouvelle étude publiée par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS), organisme indépendant qui regroupe des assureurs américains. Pour arriver à ce constat, l’organisme a testé 31 véhicules compacts, intermédiaires et multisegments. Résultat? Un seul véhicule obtient la meilleure note possible!


La Toyota Prius se distingue

Comme pour les tests de collision de l’IIHS publiés dans le Guide Autos neuves de Protégez-Vous, la qualité de l’éclairage est notée selon quatre cotes: «bonne», «acceptable», «médiocre» et «mauvaise».

Les tests ont été réalisés avec les feux de croisement (les phares de jour) et les feux de route (communément appelés «les hautes») en ligne droite et dans différents types de virages. L’éblouissement des véhicules venant en sens inverse a aussi été pris en compte. À noter que les voitures qui éclairent correctement, mais qui éblouissent trop les autres conducteurs, sont systématiquement reléguées dans la catégorie «médiocre».

La Toyota Prius V est la seule à obtenir la cote «bonne». Derrière elle, on retrouve 11 modèles ayant reçu la note «acceptable». Plus inquiétant: 19 véhicules reçoivent la cote «médiocre» ou «mauvaise», ce qui représente plus de 60 % des modèles essayés!

Organisation à but non lucratif, l’IIHS est un lanceur d’alerte qui utilise ses données pour faire progresser la sécurité. En regardant quelques années en arrière, on constate que les résultats publiés par l’IIHS font réagir les constructeurs et les obligent à améliorer leurs véhicules. Par exemple, en 2014, la Honda Fit avait obtenu la cote «mauvaise» lors d'un test de collision frontale. L'année suivante, le constructeur a modifié la structure de l’automobile, ce qui la place désormais parmi les petites voitures les plus sécuritaires du marché. 

Bonne Acceptable Médiocre Mauvaise
Toyota Prius V Audi A3 Acura TLX Buick Verano

Honda Accord (4 portes) Audi A4 Cadillac ATS

Infiniti Q50 BMW Série 2 Chevrolet Malibu

Lexus ES BMW Série 3 Chevrolet Malibu Limited (flotte d’entreprise)

Lexus IS Chrysler 200 Hyundai Sonata

Mazda 6 Ford Fusion Kia Optima

Nissan Maxima Lincoln MKZ Mercedes-Benz Classe C

Subaru Outback (construites après novembre 2015) Subaru Legacy Mercedes-Benz CLA

Volkswagen CC Toyota Camry Nissan Altima

Volkswagen Jetta
Volkswagen Passat

Volvo S60

Que faire?

Si votre véhicule a obtenu la cote «médiocre» ou «mauvaise» et que vous n’êtes pas satisfait de la qualité d'éclairage des phares, contactez votre garagiste ou votre concessionnaire. Dans certains cas, il pourra vous proposer des solutions pour améliorer le système d’éclairage, par exemple un ajustement ou de nouvelles ampoules.

À noter: selon la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), il est interdit de modifier la couleur des phares, de les recouvrir d’une pellicule qui diminue leur intensité ou de les remplacer par des éléments à DEL lorsque le bloc optique n’a pas été conçu pour recevoir ce type d'ampoules.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.