Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 29 mars 2012

Les motocyclistes paieront moins cher leur renouvellement d’immatriculation ce printemps… sauf quelques-uns pour qui la somme à débourser sera cinq fois plus élevée que l’an dernier.

Photo: iStockphoto

Notre lecteur Éric Ouellet a eu toute une surprise lorsqu’il a reçu, il y a quelques semaines, l’avis de renouvellement de l’immatriculation de sa motocyclette. Et pour cause: la somme annuelle qu’il doit payer à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a grimpé de 99 $… à 546 $! La raison de cette hausse? Sa moto Yamaha Seca de l’année-modèle 1982 est soudainement passée du statut de «véhicule antique» à celui de simple motocyclette «régulière», ce qui a fait quintupler le coût de son immatriculation.


Les motos fabriquées il y a plus de 25 ans étaient auparavant considérées comme des véhicules routiers à circulation restreinte. Le coût d’immatriculation de ces motos de type «véhicules antiques» est moins élevé que celui des modèles ordinaires, mais en contrepartie, elles peuvent circuler uniquement dans les zones où la limite de vitesse est de 70 km/h ou moins.

Trop de motos à circulation restreinte

Or, les règles ont changé cette année, et seules les motocyclettes fabriquées en 1980 ou avant (et donc âgées de 32 ans ou plus) font dorénavant partie de la catégorie des véhicules à circulation restreinte. Comme on se base maintenant sur une année de référence plutôt que sur l’âge du bolide, la Yamaha Seca 1982 de notre lecteur n’est tout simplement plus assez vieille pour être considérée comme un véhicule antique!

La porte-parole de la SAAQ, Audrey Chaput, explique que cette modification fait suite à des changements de tarification survenus en 2008. «Le nombre de motocyclettes dans la catégorie des véhicules antiques avait beaucoup trop augmenté», fait-elle remarquer. La SAAQ a donc revu certains critères afin que les motos soient classées de façon réaliste. Parenthèse ici: l’année de référence est fixée à 1980 et les coûts n’augmenteront pas d’année en année; la SAAQ revoit ses tarifications tous les trois ans, c’est donc à ce moment qu’elle pourrait réévaluer les dispositions relatives aux véhicules à circulation restreinte.

Nouveaux tarifs d’immatriculation

Cela dit, la majorité des motocyclistes ont de quoi se réjouir, puisque le coût du renouvellement d’immatriculation a légèrement diminué par rapport à l’an dernier. Le prix a baissé de 245 à 239 $ pour les modèles à cylindrée de 125 cm3 (ou 125 cc) et moins, de 378 à 344 $ pour les modèles de 126 à 400 cm3, et de 634 à 546 $ pour les motocyclettes «régulières» à cylindrée de 401 cm3 et plus, telles que les Harley-Davidson.

La baisse est encore plus importante pour les propriétaires de motos à risque (les modèles sport où le conducteur est presque couché sur le bolide), dont le coût d’immatriculation a chuté de 1 426 à 1 094 $. En revanche, les propriétaires de cyclomoteurs (scooters) voient leurs frais augmenter de 233 à 240 $. Du côté des automobilistes, les frais passent pour la plupart de 263 à 270 $.

Pour en savoir plus

Coût du renouvellement de l’immatriculation – Cyclomoteurs et motocyclettes
Coût du renouvellement de l’immatriculation – Véhicules routiers à circulation restreinte (plaque C)
Coût du renouvellement de l’immatriculation – Automobiles

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.