Voitures à bas prix: bonne chance pour les trouver!

Par Julien Amado Mise en ligne : 02 mai 2018

Shuterstock.com

Vous avez entendu une publicité annonçant une petite voiture à 9 999 $? En réalité, il y a peu de chances qu’elle soit disponible chez le concessionnaire.

Lorsqu’on parle du prix d’une voiture dans une publicité, on mentionne toujours le prix du modèle le moins cher de la gamme. Pour pouvoir être offerts au prix le plus bas possible, les véhicules sont généralement dépourvus de la transmission automatique et de la climatisation.

Le but? Attirer les consommateurs sur place, puis les orienter vers des véhicules mieux équipés et évidemment plus chers. Le problème, c’est que, pour les clients qui veulent réellement acheter le modèle de base, il est rarement disponible.

Au cours d’une enquête réalisée avec des clients mystères dans le Grand Montréal, l’Association pour la protection des automobilistes (APA) a constaté que les modèles de base sont très rarement disponibles. Sur les 21 concessionnaires visités, seuls six disposaient du véhicule annoncé, au juste prix et avec les bonnes modalités de financement ou de location.

>> À lire aussi: Essai éclair, nous avons conduit la Tesla Model 3

Plus inquiétant encore, certains concessionnaires ont avoué ne pas être en mesure de livrer un modèle de base! «C’est une technique de vente souvent observée lors de nos enquêtes, explique George Iny, président de l’APA. Les clients viennent acheter un véhicule à bas prix, mais on leur explique que ce modèle n’est pas disponible ou qu’il faudra attendre plusieurs mois avant de le recevoir.»

Méfiez-vous des paiements à la semaine

Pour diriger les consommateurs vers des modèles plus chers, les vendeurs parlent aussi très souvent de paiements à la semaine plutôt qu’au mois afin que le montant semble plus bas.

«Nous avons eu l’exemple d’un vendeur qui proposait une augmentation de 3 $ par semaine seulement. Mais lorsque nous avons fait le vrai calcul avec un financement de 84 mois, cela augmentait le prix final de 1 092 $», ajoute George Iny.

Des frais supplémentaires

Lors de la même enquête de prix, neuf des 21 concessionnaires ont facturé des frais supplémentaires qui ne figuraient pas dans les publicités du constructeur. Le montant des frais variait de 215 à 1 700 $, selon les concessionnaires.

>> À lire aussi: Kia remplace les moteurs même après la fin de la garantie

Les frais les plus couramment facturés? Des frais d’administration, une inspection prélivraison (qui s’ajoute aux frais de transport et de préparation déjà facturés par le constructeur), des assurances pour les pneus et les jantes, ainsi que des protections antivol.

Certains concessionnaires ont même voulu vendre des verrous pour les roues aux clients mystères de l’APA alors que cet accessoire est inutile pour un modèle de base. En effet, ces verrous, qui servent à éviter le vol des jantes en alliage des modèles plus haut de gamme, ne servent à rien sur des véhicules à bas prix dotés de roues en acier bon marché.

Il est donc important d’être attentif lorsqu’on essaie de vous vendre des produits ou des services supplémentaires.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.