(4) Articles

(14) Produits

Par Martin Dionne Mise en ligne : 09 janvier 2017  |  Magazine : février 2017

Photos: Réjean Poudrette, Shutterstock

Honeywell, Sunbeam, Vicks, Crane… Quels sont les humidificateurs les plus performants parmi les 14 que nous avons évalués? Voyez les résultats de notre test.

En chauffant votre demeure par temps froid, vous réduisez le taux d’humidité intérieur et asséchez l’air ambiant, ce qui peut causer certains inconforts (peau qui démange, lèvres gercées, saignement de nez, etc.). La sécheresse de l’air peut également exacerber certains symptômes, comme ceux de l’asthme. Pour un confort optimal, il est recommandé de maintenir le taux d’humidité de votre maison entre 40 et 50 % (en hiver, le taux peut descendre à 30 %).

Utile, l’humidificateur ?

L’humidificateur a longtemps été considéré comme une solution pouvant aider à maintenir un taux d’humidité adéquat et à prévenir les désagréments liés à la sécheresse de l’air. Or, plusieurs experts estiment que cet appareil a peu d’effets bénéfiques sur la santé. Des études indiquent que la vapeur froide n’est utile que pour améliorer votre confort pendant un rhume. La vapeur chaude, quant à elle, peut vous aider à vous sentir mieux si vous avez le nez irrité ou si vous souffrez de dermatite, par exemple. Toutefois, l’appareil ne vous sera d’aucune utilité en cas de laryngite ou de bronchiolite. Et si vous souffrez d’asthme, vous devriez éviter d’utiliser un humidificateur.

Selon le Dr Pierre Lajoie, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), un humidificateur ne devrait pas être utilisé plus de quelques heures par jour, pendant un maximum de quelques jours.

Servez-vous-en pour humidifier une pièce, mais pas la maison entière. Si l’air est vraiment trop sec, songez plutôt à améliorer l’isolation ou la ventilation de votre domicile, suggèrent le Dr Lajoie ainsi que Jean-Marc Leclerc, conseiller scientifique à l’INSPQ.

Gare aux bactéries

Un test réalisé par notre homologue américain, Consumer Reports, a montré que les bactéries se multiplient plus vite dans les réservoirs de la plupart des humidificateurs que dans un robinet. Même les appareils à ultrasons et ceux à vapeur chaude (sauf un) ont rejeté des bactéries dans l’air.

En propageant des microorganismes (bactéries et moisissures) qui se développent dans leur réservoir, les humidificateurs risquent de causer des problèmes de santé, selon Jean-Marc Leclerc. De son côté, Santé Canada souligne qu’un mauvais entretien de l’appareil peut aggraver les problèmes des personnes qui souffrent d’asthme, d’allergies graves ou d’autres difficultés respiratoires. Ainsi, pas de risque à prendre : si vous utilisez un humidificateur, vous devrez l’entretenir parfaitement.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison