Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(5) Articles

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Chaînes d’entraînement en français

Par Clémence Lamarche (chargée de projet) et Frédéric Perron (journaliste) Mise en ligne : 13 janvier 2020  |  Magazine : février 2020

Évaluation de trois chaînes d'entraînement en français sur YouTube: Bodytime, Sissy Mua et Georgia Horackova.

Bodytime

Note globale : 74 %

Nombre d’abonnés: 1,02 million

Public cible : hommes et femmes, de niveau intermédiaire ou avancé, qui veulent augmenter leur masse musculaire. La plupart des vidéos nécessitent de l’équipement qu’on trouve dans les salles de musculation.

L’avis de nos experts

Cette chaîne se démarque par sa communauté très active. Les instructeurs répondent régulièrement aux questions posées dans les commentaires; les abonnés se répondent également entre eux.

La qualité audio-vidéo des premières capsules de cette chaîne créée en 2012 laisse à désirer, «mais les vidéos plus récentes sont de meilleure qualité», observe Marikosa Lafontaine-Boyer.

Selon nos experts, les explications données par les instructeurs sont souvent trop sommaires, ce qui peut augmenter le risque de blessures. Ces derniers peuvent par exemple suggérer un nombre de répétitions à faire, mais ne pas indiquer comment choisir les charges ni le nombre de répétitions à effectuer en fonction des objectifs recherchés. Pour cette raison, Marikosa Lafontaine-Boyer conseille cette chaîne uniquement aux personnes qui connaissent les bases de l'entraînement musculaire et qui savent comment exécuter les mouvements de façon sécuritaire.

Sissy Mua

Note globale : 73 %

Nombre d’abonnés: 1,3 million

Public cible : femmes, de niveau intermédiaire ou avancé, dont l’objectif principal est de développer leur endurance musculaire et de raffermir leur corps. 

L’avis de nos experts

Nos spécialistes ont bien aimé Sissy Mua, l’instructrice qui anime cette chaîne. «Elle est sympathique et parle très clairement, avec un vocabulaire facile à comprendre», souligne André Borin. Ses exercices nécessitent peu d’équipement; dans la plupart des cas, un tapis au sol suffit.

Selon Cindy Medina Ventura, kinésiologue au centre WowMoms World à Laval, les instructions données par la professeure sont plutôt bonnes, mais des rappels importants manquent parfois en cours d’exercice. «Par exemple, dans une capsule sur le renforcement des abdominaux et des fessiers, elle devrait mentionner de rentrer le ventre quand on fait la planche pour engager tous les muscles abdominaux», remarque-t-elle.

D’après Marikosa Lafontaine-Boyer, les affirmations liées à certaines séances d’entraînement ne sont pas réalistes. Sissy Mua propose par exemple une capsule de huit minutes de «cardio brûle-graisses». Or, cette durée d’entraînement est nettement insuffisante pour «brûler des graisses». 

Georgia Horackova

Note globale de 69 %

Nombre d’abonnés: 790 000

Public cible : femmes, de niveau intermédiaire, qui veulent développer leur endurance musculaire.

L’avis de nos experts

Cette chaîne traite de divers aspects du bien-être (entraînement, yoga, méditation, développement personnel, etc.), mais ses vidéos les plus populaires portent sur le raffermissent du ventre, des fesses et des jambes. 

«L’instructrice est sympathique, articule bien, motive les gens et explique clairement les exercices, affirme André Borin. Par contre, elle manque de connaissances en biomécanique, en anatomie, en physiologie humaine et en kinésiologie.» Résultat : les mouvements sont souvent mal expliqués et mal réalisés.

Selon Cindy Medina Ventura, certaines affirmations de Georgia Horackova sont d’ailleurs fausses. «Par exemple, dans une de ses vidéos, elle mentionne que les exercices proposés pulvérisent le gras du ventre. Or, ces derniers développent les muscles, mais ne brûlent pas automatiquement le gras», explique la kinésiologue.

Marikosa Lafontaine-Boyer est du même avis. «C’est l'un des mythes les plus répandus, dit-elle. Les exercices de musculation renforcent les muscles ciblés. L'énergie consommée pour accomplir un entraînement ne peut l’être à un endroit spécifique.»

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.