Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment choisir un système d’alarme

Par Frédéric Perron Mise en ligne : 14 Février 2013  |  Magazine : 01 Mars 2013

Assurance habitation: tout ce qu'il faut savoir sur les exclusions

En plus des entreprises très connues comme ADT, Microtec et Reliance Protectron, plusieurs fournisseurs vendent des systèmes d’alarme et des services de télésurveillance au Québec. Tant du côté de l’équipement que des coûts initiaux et des tarifs mensuels, l’offre est variée et complexe.

Attention: certains représentants qui font du porte-à-porte mettent beaucoup de pression pour vendre leurs systèmes. Ne signez rien sans avoir bien réfléchi et sans avoir d’abord magasiné. Et si vous signez un contrat avec un vendeur itinérant, sachez que vous avez 10 jours pour l’annuler si jamais vous changez d’idée.

Dans sa forme la plus simple, un système d’alarme inclut généralement les éléments suivants:

- un panneau de contrôle qui est le cerveau du système

- un clavier qui permet d’armer et de désarmer le système

- une sirène qui se fait entendre en cas d’alarme

- un détecteur volumétrique aussi appelé détecteur de mouvements

- deux détecteurs périmétriques aussi appelés contacts de portes et fenêtres

- un détecteur de fumée

Un tel système coûte habituellement de 300 à 1 000 $. Si la maison est dotée d’un grenier, ou si le sous-sol est fini et pourvu d’un plafond suspendu, les différents éléments peuvent être reliés au panneau de contrôle avec des fils. Sinon, on peut opter pour un système avec composantes sans fil, ce qui coûte un peu plus cher; par exemple, chez ADT, le surcoût est d’environ 150 $. Les composantes sans fil sont alimentées par des piles dont la durée de vie est d’à peu près cinq ans. Les ensembles sans fil incluent souvent une télécommande qui permet d’armer et de désarmer le système quand on se trouve à proximité de la maison. Le système peut aussi être hybride, c’est-à-dire composé de certaines composantes filaires et d’autres sans fil.

«Nous arrivons presque au point d’équilibre entre le filaire et le sans fil, affirme Patrice De Luca, vice-président marketing et développement des affaires à Reliance Protectron. Installer un système filaire revient plus cher qu’avant parce que le coût de la main-d’œuvre a augmenté. Du côté du sans fil, la distance de transmission est plus grande que par le passé et la durée de vie des piles, supérieure. D’après moi, d’ici un an ou deux, ça ne vaudra plus la peine de passer des fils dans une maison.»

L’équipement supplémentaire

Selon vos besoins, vous pourriez choisir d’ajouter certains éléments au système de base, par exemple un second détecteur de mouvements au sous-sol. Voici un aperçu des composantes qu’on peut intégrer à un système d’alarme:

- près des portes-fenêtres (portes patio)

- détecteur d’eau à placer près d’une pompe ou d’un chauffe-eau par exemple

- caméra qu’on peut consulter à distance avec certains systèmes

- détecteur de monoxyde de carbone, si vous possédez un poêle à combustion lente

- détecteur de gaz naturel, si vous employez ce combustible pour le chauffage ou la cuisson

- détecteur de variations de température, pour les snowbirds qui quittent leur maison tout l’hiver

- bouton d’alarme, utile notamment pour les gens qui ont des problèmes de santé et qui veulent pouvoir alerter rapidement les services d’urgence.

Le prix de ces pièces varie de 50 à 200 $.

Système d'alarme relié à une centrale... ou pas

La plupart des entreprises de systèmes d’alarme vendent l’équipement seulement s’il est relié à leur centrale de télésurveillance pour une période de un à cinq ans, selon les ententes. À la fin de cette période, vous pouvez décider de ne plus être rattaché à la centrale, ce qui vous permet d’économiser des frais mensuels de 10 à 50 $. Ainsi, en cas d’intrusion ou de feu, la sirène se fait entendre, mais la centrale n’est pas alertée et ne peut donc pas relayer l’information à la police ou aux pompiers. Plusieurs systèmes peuvent cependant signaler une alarme sur votre cellulaire sans passer par une centrale; à vous, ensuite, de contacter les services d’urgence. Toutefois, un système qui n’est pas relié à une centrale vous expose à certains risques:

• Si vous êtes absent, les voisins peuvent tarder à appeler le 911 quand ils entendent la sirène de votre système.

• Si vous optez pour l’alerte par cellulaire, vous pourriez manquer l’appel ou vous trouver dans une zone non couverte par les réseaux.

Bref, tant qu’à posséder un système d’alarme, il vaut sans doute mieux que celui-ci soit relié à une centrale, d’autant plus que certains services coûtent seulement une dizaine de dollars par mois. Dans certaines situations, lors d’un incendie par exemple, la rapidité d’intervention après un signalement à la centrale peut limiter les dégâts et sauver des vies. Par ailleurs, la plupart des assureurs offrent des rabais sur l’assurance habitation seulement si le système est relié à une centrale.

Lien terrestre VS cellulaire

Un système d’alarme peut être relié à une centrale par ligne téléphonique terrestre ou par cellulaire. S’ils veulent empêcher le signalement d’une alarme à la centrale, les cambrioleurs peuvent couper une ligne téléphonique terrestre. Évidemment, un lien par cellulaire ne comporte pas cette faille, qu’il faut toutefois relativiser, croit Patrice De Luca: «Selon son emplacement, le fil ne peut pas toujours être coupé. De plus, les voleurs ne savent pas si le système a un transmetteur cellulaire ou pas. Quand ils aperçoivent nos autocollants, ils décident souvent d’aller voir ailleurs.»

Un lien par cellulaire peut être utile si vous n’avez pas de ligne téléphonique terrestre ou encore si vous utilisez un service de téléphonie IP non compatible avec les systèmes d’alarme, ce qui est très souvent le cas. Les ensembles domotiques qu’on peut contrôler à distance nécessitent aussi un lien cellulaire. En général, un système relié par cellulaire coûte de 200 à 500 $ de plus à l’achat. Les mensualités sont également de 5 à 10 $ plus élevées.

Si vous avez des animaux

Le poids maximal toléré par les détecteurs volumétriques avant de déclencher l’alarme varie de 18 à 45 kg (40 à 100 lb), ce qui correspond au plus à un gros labrador. Si votre animal (ou le poids cumulatif de vos animaux) s’approche de cette limite ou la dépasse, il vaut mieux laisser tomber le détecteur de mouvements et installer plutôt un nombre accru de détecteurs périmétriques, par exemple. Sinon, vos animaux risquent de déclencher l’alarme inutilement. Par ailleurs, il faut éviter de placer les détecteurs volumétriques de façon à ce qu’un chat puisse grimper et se placer devant, par exemple au-dessus d’un piano.

>> À lire aussi: Votre famille est-elle en sécurité?

Conseils pour bien magasiner

Nous vous conseillons de demander des soumissions à au moins trois entreprises avant de prendre une décision. Plusieurs fournisseurs refusent de donner des prix au téléphone et préfèrent envoyer un représentant chez vous pour qu’il procède à une évaluation. Une fois sur place, le vendeur vous met de la pression? Dites-lui que vous prendrez quelques jours pour y penser. Enfin, n’oubliez pas que si c’est un vendeur qui vous a sollicité en faisant du porte-à-porte (et non vous qui l’avez contacté), vous avez dix jours pour annuler le contrat. Voici les principales questions à poser aux vendeurs:

• Quel est le prix initial du système? Faut-il l’acheter, ou peut-on le louer? Certains fournisseurs vous permettent de louer ou d’acheter un système, alors que d’autres, comme Reliance Protectron, en font seulement la vente. On trouve aussi des formules de location avec option d’achat. «Pour les gens qui en ont les moyens, il vaut sans doute mieux acheter, ce qui est généralement plus avantageux à long terme», affirme Jean-François Champagne, directeur général de l’Association canadienne de la sécurité (CANASA). En location, le coût initial est souvent plus bas, mais les mensualités sont plus élevées.

• Quelle est la durée de la garantie? Habituellement, en cas de problème, les systèmes en location sont réparés ou remplacés sans frais. Si vous achetez, la garantie de base dure généralement un an. La plupart des fournisseurs offrent une garantie prolongée (aussi appelée «plan de service») pour un montant de 5 à 10 $ par mois. Mentionnons que plusieurs cartes de crédit or ou platine doublent la garantie du fabricant. De plus, votre système est couvert par la garantie légale de la Loi sur la protection du consommateur, selon laquelle tout bien doit fonctionner normalement pour une durée raisonnable. Ainsi, en cas de pépin, vous pourriez poursuivre le fabricant ou le fournisseur.

• Pour combien de temps dois-je m’engager? Est-ce que je devrai payer des frais en cas de résiliation? La durée des ententes varie d’un an à cinq ans. Les frais à payer en cas de résiliation diffèrent selon la formule d’achat ou de location choisie. Si on vous a offert un rabais à l’achat (ce qui est souvent le cas) et que vous résiliez votre contrat, l’entreprise vous réclamera une partie de ce rabais en fonction de là où vous en êtes rendu dans votre entente. Par exemple, si vous avez obtenu un rabais de 500 $ à l’achat avec un contrat de cinq ans, le montant à rembourser serait de 400 $ après un an, de 300 $ après deux ans, etc.

• Quels sont les frais mensuels, et que comprennent-ils? Les frais mensuels varient habituellement de 10 à 50 $. Une mensualité plus élevée peut par exemple comporter une garantie prolongée, un relais cellulaire et un paiement étalé pour l’achat du système.

Exemple de soumission pour    un système hybride* Système relié par ligne terrestreSystème relié par cellulaire
 Achat Location  Achat Location
Coût initial 795 $249 $1 129 $449 $
Mensualité (feu et vol) 22,49 $33,99 $32,44 $43,94 $
Coût après 1 an 1 065 $657 $1 518 $976 $
Coût après 3 ans 1 605 $1 473 $2 297 $2 031 $
Coût après 5 ans 2 144 $2 288 $3 075 $3 085 $
Coût après 7 ans 2 684 $3 104 $3 854 $4 140 $

*Système Microtec incluant un panneau central, un clavier avec récepteur sans fil intégré, une pile de 12 volts, une sirène, deux détecteurs périmétriques, un détecteur de mouvements (tolérance jusqu’à 45 kg) et un détecteur de fumée photoélectrique. Garantie prolongée (6 $) incluse dans la mensualité de location, en sus dans la men­sualité d’achat. La durée de l’entente est de trois ans à l’achat et de cinq ans en location.

De belles économies

La plupart des assureurs offrent à leurs clients qui ont un système d’alarme des rabais de 5 à 30 % sur les primes d’assurance habitation. Pour obtenir la réduction maximale, il faut habituellement posséder un système contre le vol et les incendies relié à une centrale. Desjardins et sa filiale La Personnelle ont conclu une entente avantageuse avec l’entreprise Chubb Edwards: si vous avez déjà un système d’alarme, vous pouvez le relier à une centrale pour seulement 12,95 $ par mois. Si vous ne possédez pas de système, vous pouvez vous procurer un ensemble de base pour environ 460 $. Dans les deux cas, il s’agit d’ententes mensuelles: vous pouvez abandonner le service quand vous le désirez.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Maison

Commentaires 35 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Réjean Vaillancourt | 21 Août 2015

    Avec un systeme Protectron, vol feu

  • Par GILLES OUELLET | 08 Novembre 2015

    Est-ce qu'il y des personnes qui ont acheté un système d'alarme de la compagnie Intégrale? Quel votre niveau de satisfaction?

  • Par patrice levesque | 09 Juillet 2014

    Moi ca me coute 150$ par année ( 12.50$/mois ) dans une petite entreprise, TechniZone inc. qui fait affaire avec une grosse centrale de surveillance ULC qui est très efficace et rapide, j'ai une protection contre le feu,vol,dégât d'eau et le gel. Et je recois les alarmes par courriel aussi. www.technizone.ca

  • Par Hélène Leblanc | 16 Décembre 2015

    Quand j'étais propriétaire, j'étais abonnée à cette compagnie. J'ai vendu et suis allée en appartement et cette protection ne m'était plus nécessaire mais j'ai eu toutes les difficultés à me débarrasser de cette compagnie: menaces d'aller en recouvrement, pression pour que je convainque l'acheteur de ma maison de reprendre mon contrat, harcèlement etc... Je n'en ai pas tenu compte et au bout d'un an, ça a fini par s'arrêter. Tout ça parce qu'une clause minuscule à la fin de mon contrat m'obligeait à vie à rester abonnée, même si le contrat avait été signé par mon mari, décédé depuis. ATTENTION LISEZ-BIEN VOTRE CONTRAT. Jamais plus je ne referai affaire avec cette compagnie

  • Par RENE COUTURE | 02 Avril 2015

    Bonjour,je voudrais donner mon opinion concernant les systèmes d'alarme,car nous avons malheureusement déjà subit 4 vols par infractions en 5 ans et nous avons étés obligés par notre compagnie d'assurance habitation de faire installé un système d'alarme dans la maison car si on auraient refuser de se faire installer un système d'alarme la compagnie d'assurance pour la maison refusait automatiquement de nous assurer,nous avons décidé alors de faire installer un système d'alarme dans notre maison,mais il y a une chose a ne pas oublier oui c'est une bonne chose à faire installé un système d'alarme dans sa maison mais se n'est pas parfait à 100%,les voleurs ont toujours un certain pourcentage de chance d'être capable de réussir à faire un vol même si la maison est équipée d'un système d'alarme car bien souvent le principale problème est que il n'y a pas assez de policiers sur les territoires des municipalités du Québec pour pouvoir se présenter sur les lieux d'un vol,surtout si les policiers ont étés appeler AVANT a se présenter sur les lieux d'un accident d'automobile sur la route !,alors si vous voulez vraiment que votre système d'alarme soit efficace il sera préférable d'ajouter une protection supplémentaire en faisant installé des caméras de surveillance qui seront camouflées dans le décor intérieur de la maison car les preuves vidéo elles sont reconnues et acceptées par la police présentement,mais il ne faut pas oublier qu'il est TRÈS IMPORTANT que vos caméras de surveillance soient camouflées dans le décor intérieur de la maison,car si vos caméras de surveillance ne sont pas camouflées dans le décor intérieur de la maison et que vous recevez de la visite indésirable des voleurs vous pouvez êtres sûr d'une chose c'est que vos caméras de surveillance elles vont passées un mauvais quart d'heure et vont se faire détruires par les voleurs ! car ils ne voudront certainement pas que vous puissiez avoir des preuves vidéo contre eux,et votre investissement sur des caméras de surveillance elle n'aura servit à rien.