Hommes et femmes réagissent différemment au froid

Par Céline Montpetit Mise en ligne : 28 novembre 2016  |  Magazine : janvier 2017

Shutterstock

Les femmes sont-elles plus frileuses que les hommes ? « Il semblerait que oui », dit Daniel Gagnon, chercheur au Département de physiologie moléculaire et intégrative de l’Université de Montréal.

À la base, la température corporelle des hommes et des femmes est sensiblement la même, soit entre 36 et 37 °C. Mais « la morphologie d’un individu peut affecter sa résistance au froid. Comme les femmes sont en général plus petites et plus minces que les hommes, elles ont froid plus rapidement. Si vous placez deux dindes au four, l’une grosse et l’autre plus petite, la plus grosse prendra plus de temps à réchauffer. C’est un peu la même chose pour le froid : un plus petit corps refroidit plus rapidement qu’un gros », explique le chercheur.

Par ailleurs, des scientifiques ont voulu vérifier si la capacité à percevoir le froid pouvait varier d’une personne à l’autre. Pour ce faire, ils ont placé une plaque thermique, dont la température diminuait progressivement, sur la peau d’hommes et de femmes. « Dans la majorité des cas, les femmes ont détecté le froid bien avant les hommes », dit le professeur Gagnon. Comme quoi la réputation d’être « donc bien frileuses » qui colle aux femmes depuis des années est fondée !

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation

Commentaires 0 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.