X

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application iPad

Vous avez une tablette?

Vous pouvez maintenant lire Protégez-Vous directement sur notre application Android

Bulletin et alertes Fils RSS Google+ Facebook Twitter Suivez-nous

Texte normal Texte moyen Texte grand

  • Imprimer
Fermer
Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Covoiturage interurbain

Par Catherine Mainville-M.

Mise en ligne : août 2012

 | 

Magazine : septembre 2012

Photo: Shutterstock

Que ce soit pour des trajets réguliers ou occasionnels, le covoiturage longue distance permet aux conducteurs et aux passagers de réaliser des économies et de joindre l’utile à l’agréable.
 
«Je ne me verrais plus faire Montréal-Québec toute seule, confie Annie Royer, professeure adjointe en agroéconomie à l’Université Laval. J’ai rencontré des personnes extraordinaires!» C’est pourtant pour des raisons économiques que cette résidante de Montréal a d’abord choisi le covoiturage pour se rendre à Québec toutes les semaines. «Sans passager, l’aller-­retour me coûterait 60 $ d’essence. C’est beaucoup lorsqu’on fait le trajet quatre fois par mois», juge-t-elle.

C’est aussi pour économiser que Dany Vézina, technicien senior en mécanique du bâtiment de Gatineau, prend régulièrement des passagers pour se rendre à Montréal ou à ­Boston. «Avec ma fourgonnette, je peux offrir jusqu’à cinq places, précise-t-il. Mais j’ai rarement plus de trois passagers.» Cela lui permet de payer plus de la moitié de sa facture d’essence pour l’aller-retour. Si bien qu’il prend aussi des covoitureurs lorsque sa conjointe Véronique Fortin et lui visitent leur famille à Québec. Habitués, leurs enfants, Daphné, 3 ans et demi, et Dominic, 6 ans, n’en font même plus de cas!

Avec qui faire affaire?
Le covoiturage interurbain est la spécialité de plusieurs entreprises. Par exemple, Allo Stop, la pionnière dans le domaine, s’emploie à jumeler des covoitureurs pour des trajets au Québec et en Ontario. Les services d’Amigo Express et du Réseau de covoiturage s’étendent, quant à eux, à l’échelle du Canada et des États-Unis.
 
Moyennant des frais d’abonnement annuels – par exemple 7,50 $ chez Amigo Express et 7 $ chez Allo Stop –, les conducteurs peuvent afficher leurs trajets sur le site Internet. Allo Stop exige toutefois de rencontrer tous les nouveaux membres en personne. «Ces rencontres sont importantes pour confirmer leur identité et leur expliquer nos règlements», explique la présidente, Marie-Claire Bergeron. Seuls les passagers recommandés par un membre échappent à cette procédure. Amigo Express appelle aussi ses nouveaux conducteurs pour leur souhaiter la bienvenue et pour leur expliquer les conditions d’utilisation.

La validité du permis de conduire est vérifiée par les deux services de jumelage. «C’est la seule information qu’il est possible de confirmer auprès de la Société d’assurance automobile du ­Québec», souligne Marc-Olivier Vachon, directeur général d’Amigo Express. Impossible, donc, de connaître le dossier de conduite de l’automobiliste qui s’abonne au service.

Une fois inscrit, le conducteur n’a qu’à indiquer son heure et son lieu de départ, sa destination ainsi que le nombre de places offertes. Selon le service choisi, il peut préciser si le véhicule est fumeur et s’il accepte les animaux, les gros bagages, les vélos, etc.

Service contre rétribution
Les utilisateurs d’Amigo Express sont libres quant à la contribution demandée, indique Marc-Olivier Vachon. «Lorsqu’un membre annonce un départ, le logiciel lui suggère, à titre indicatif, un montant à percevoir. Pour un trajet Montréal-Québec, par exemple, on suggère une contribution de 15 $ par passager, soit 6 ¢ du km.» C’est effectivement le montant que demande Annie Royer à ses passagers pour effectuer le trajet. «Comme j’offre trois places et que mes départs sont généralement pleins, ça me permet de payer l’essence pour l’aller-retour. Je peux appliquer la différence sur les coûts d’entretien.»

Chez Allo Stop, la contribution au conducteur est régie par l’entreprise. «Le montant est établi selon la distance parcourue, explique Marie-Claire Bergeron. Par exemple, pour un trajet Montréal-Québec, le conducteur recevra 15 $ par passager et 10 $ pour Montréal-Sherbrooke.» Bien qu’Allo Stop et Amigo Express exigent des frais supplémentaires variant de 2 à 6 $ par voyage, le trajet demeure plutôt économique pour le passager si on considère qu’il devrait débourser environ 60 $ plus taxes pour un aller-retour en autobus entre la métropole et Sherbrooke.

Les conducteurs et les passagers d’Amigo Express, du Réseau de covoiturage et de GéoTransit sont évalués par leurs partenaires de route. Les automobilistes peuvent donc choisir de ne voyager qu’avec la crème des occupants. Selon le service, les membres sont évalués quant à leur ponctualité, leur comportement général ainsi que leur conduite automobile, et quant à la condition de leur véhicule lorsque ces critères s’appliquent. Il est aussi possible de porter plainte contre les conducteurs trop téméraires.

Pour en savoir plus
Allo Stop
Amigo Express
Le Réseau de covoiturage
Covoiturage AMT

Sommaire +
Articles

Suivez ce dossier
Fermer
Suivez ce dossier par courriel

Afin de recevoir les discussions, commentaires et nouveautés en lien avec ce dossier, vous devez vous inscrire au site (gratuit) ou encore mieux vous abonner.

Si vous êtes déjà inscrit ou abonné, .

Commentaires

1

Réagissez!

Le covoiturage, une solution pratique?

Fermer
Connexion
 

L'envoi de commentaires est réservé à nos abonnés web.

Vous êtes abonné? Connectez-vous ici. Pas encore abonné? Voyez nos offres ici.

Commentaires du plus récent au plus ancien

  • 18 août 2012
    Fermer
    Participation de ANDREI MURAHOVSCHI

    Commentaires publiés : Non disponible

    Discussions publiées : Non disponible

    Par ANDREI MURAHOVSCHI
    (Participant occasionnel)

    Commentaire pertinent Je trouve ce commentaire pertinent 0 )

    Je préfère être maître de la situation et décider tout seul quoi faire quand je conduis ma voiture. Il y aussi le plaisr de conduire!
    Le covoiturage est toujours présenté comme la meilleure possibilité pour faire des économies et passer agréablement le temps dans un embouteillage, mais pourquoi pas acheter une voiture électrique ou hybride? Pourqoui pas améliorer la bande passante des routes ou de réparer les existantes de façon qu'elle permetteent plus d'usager?..

Retour à l'article


Promotion iPad