Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vitamine D2 ou D3?

Par Lise Bergeron Mise en ligne : 13 Septembre 2012  |  Magazine : Octobre 2012

Photo: Shutterstock

Tous les experts s’entendent: dès l’arrivée de l’automne, les gens qui vivent sous nos latitudes doivent augmenter leur apport en vitamine D, et ce, jusqu’au printemps. Santé Canada recommande une dose nutritionnelle (qui provient des aliments) à 600 UI par jour pour les personnes de 9 à 70 ans. Le ministère fédéral conseille aussi aux adultes de plus de 50 ans d’y ajouter un supplément de 400 UI par jour. Certains spécialistes recommandent plutôt la prise quotidienne de 1 000 à 2 000 UI pour tous. L’important est de ne pas dépasser l’apport maximal tolérable de 4 000 UI pour éviter d’éventuels effets indésirables.

La vitamine D se présente sous deux formes: la D2, qui est tirée des végétaux, et la D3, d’origine animale. Les deux formes sont transformées par le foie et les reins et se retrouvent en partie stockées dans l’organisme et en partie utilisées par le corps. Mais sont-elles aussi performantes l’une que l’autre?

Jusqu’à présent, les opinions divergeaient, mais une méta-analyse publiée au printemps 2012 dans l’American Journal of Clinical Nutrition tranche enfin: la vitamine D3 serait plus efficace, parce que mieux métabolisée, que la D2 pour augmenter le taux sanguin de vitamine D.

Les chercheurs indiquent toutefois que d’autres études sont requises pour établir les résultats selon le sexe, l’âge et l’origine ethnique des individus.

Vous êtes végétalien? L’Association végétarienne de Montréal recommande quant à elle de prendre 2 000 UI de vitamine D2 par jour pour combler vos besoins.

À lire sur Protégez-Vous.ca
Vitamine D: en manquez-vous? - Novembre 2011

Lire l'article
COVID-19 : les consignes à connaître pour un temps des fêtes en santé

Le variant Omicron a eu raison de l’esprit des fêtes. À quelques jours du réveillon, de nouvelles restrictions sont imposées dans l’espoir de freiner la prolifération inquiétante de la COVID-19 et de réduire la pression sur le système de la santé. Et d’autres pourront s’ajouter.

Lire l'article
5 questions sur les tests antigéniques rapides

Les tests antigéniques rapides, qui servent à dépister la COVID-19 en l’espace de 15 minutes, sont maintenant accessibles à la population. Ils sont considérés comme un outil parmi tant d’autres pour freiner la propagation du virus. Mais encore faut-il les utiliser à bon escient.

Lire l'article
Qui a consulté votre dossier médical en ligne?

Lancé en 2018, le Carnet santé Québec vous permet de consulter vos informations médicales en ligne pour faire le suivi de votre santé. Depuis peu, vous pouvez aussi savoir quels professionnels de la santé ont consulté votre dossier médical virtuel et ainsi intervenir si vous soupçonnez que vos données personnelles ont été lues sans raison valable.

Lire l'article
Votre épicerie vous coûtera 1 000 $ de plus en 2022

Les prix des aliments, qui ont augmenté de 3,9 % en 2021 au Canada, devraient monter de 5 à 7 % l’an prochain. Une famille de quatre personnes devra donc payer 966 $ de plus pour se nourrir, selon le Rapport annuel des prix alimentaires 2022, publié le 9 décembre.