Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vitamine D et grippe A

Par Rémi Maillard Mise en ligne : 01 Janvier 2010

Photo: Réjean Poudrette

Plusieurs sites Web et articles de presse laissent entendre que la vitamine D pourrait contribuer à la lutte contre le virus H1N1. Par ailleurs, l’Agence de la santé publique du Canada étudie la question.

Faut-il pour autant se précipiter sur les suppléments de vitamine D ? Non, répond le Dr Karl Weiss, du département de microbiologie et d’infectiologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal : «Même si elles jouent un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du système immunitaire, il n’a jamais été prouvé que le fait de prendre des mégadoses de vitamines permettait de le renforcer»

Quand on observe les gens qui reçoivent des suppléments de vitamine D tous les jours, précise le Dr Weiss, « rien n’indique qu’ils ont moins d’infections et qu’ils sont mieux protégés que les autres. Le système immunitaire est quelque chose de très complexe et ce n’est pas en prenant une vitamine ou un oligo-élément en particulier que vous changerez votre état».

Cela dit, une récente étude autrichienne suggère qu’une carence en vitamine D pourrait contribuer à réduire l’espérance de vie. Et plusieurs chercheurs estiment qu’elle joue un rôle important dans la régulation de la croissance cellulaire et l’équilibre des systèmes cardiovasculaire et immunitaire.

Ainsi, une autre étude menée aux États-Unis montre que les personnes dont la concentration sanguine de vitamine D est le plus élevée présenteraient deux fois moins de risque de développer un cancer du sein ou du côlon que celles qui ont les concentrations les plus faibles.

Le responsable de l’étude estime que les apports quotidiens recommandés de vitamine D devraient être révisés à la hausse – jusqu’à 2000 unités internationales (UI).

De son côté, Santé Canada recommande la prise de 200 à 600 UI de vitamine D par jour, selon l’âge.

Conclusion du Dr Weiss : la vitamine D est utile «au même titre que les autres vitamines, oligo-éléments, protéines et tout ce qui intervient dans la synthèse des différents éléments qui font partie du système immunitaire».

Autrement dit, rien ne sert de se bourrer de vitamines pour déjouer la grippe si on n’a pas de saines habitudes de vie !


Conseils pour conserver un système immunitaire efficace

Avoir une alimentation équilibrée, c’est-à-dire suivre les recommandations du Guide alimentaire canadien et consommer assez de protéines d’origine animale ou végétale, de fruits, de légumes, de «bons» gras et boire de l’eau.

  • Pratiquer une activité physique modérée au moins 30 minutes par jour.

  • Ne pas fumer ni boire d’alcool.

  • Dormir au moins sept heures par nuit.

  • Consommer des probiotiques peut être un complément intéressant.



Pour d’autres conseils, visitez www.passeportsante.net (tapez « immunitaire » dans le moteur de recherche).