Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(5) Articles

(27) Produits

(0) Fiches

Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous ici

Accédez à cet article gratuitement

Il suffit de vous inscrire à nos infolettres

Vous recevrez maintenant nos infolettres par courriel. Sachez que vous pouvez vous désabonner en tout temps en suivant le lien "Me désabonner" dans le bas d'une infolettre.

Les viniers en quatre questions

Par Clémence Lamarche Mise en ligne : 09 mai 2016  |  Magazine : juin 2016

Test - Viniers - Les viniers en quatre questions

Vous songez à acheter un vinier pour une fête familiale, mais s’il reste du vin à la fin de la journée, combien de temps se conservera-t-il ? Et est-ce aussi bon que du vin en bouteille ? Plus écologique ? Voici les réponses à vos questions.

1. Combien de temps peut-on conserver un vinier ?

À l’heure où l’on nous encourage à modérer notre consommation d’alcool, entamer un quatre litres de vin peut sembler exagéré. Mais grâce à leur emballage, ces produits sont bien protégés de l’air, qui altère le goût du vin. On peut donc, en théorie, les conserver longtemps après leur ouverture. 

Que révèle l’expérience ? Nous avons demandé à notre expert-conseil Marc Chapleau de goûter périodiquement, pendant un mois, deux des produits testés. Le Giacondi Nero d’Avola a commencé à perdre de sa fraîcheur assez rapidement. Après sept  jours, des notes de pruneau sont apparues au nez et la finale était plus asséchante. À l’inverse, l’autre vin que nous avons soumis à l’expérience, le Chardonnay Cliff 79, était toujours très stable 21 jours après son ouverture. Ce n’est qu’après 28 jours que sont apparus les premiers signes d’essoufflement, dont un changement de goût notable et une perte de vivacité et de fraîcheur.

2. Est-ce aussi bon que du vin en bouteille ?

Douze des 27 vins que nous avons dégustés lors de notre évaluation sont également offerts en bouteille. Le vin ensaché goûte-t-il la même chose que lorsqu’il est embouteillé ? Encore une fois, nous avons mandaté Marc Chapleau afin qu’il fasse la lumière sur le sujet. Après avoir goûté en bouteille et en vinier notre meilleur choix dans la catégorie des vins rouges, le Giacondi Nero d’Avola, notre expert a remarqué une très légère différence entre les deux. Le produit en bouteille s’est avéré légèrement plus fruité et dénotait un peu plus de fraîcheur. Mais comme la différence était mineure, nous pouvons conclure que les deux produits sont presque identiques. 

3. Pourquoi y a-t-il une date de péremption ?

Contrairement au vin en bouteille, les viniers affichent une date de péremption, car le plastique dont ils sont faits est plus poreux que le verre, et le vin finit par s’oxyder au bout de quelques mois. En magasin, prenez le temps de vérifier si le produit n’est pas expiré. Lors de notre test, nous avons dû retirer un vinier de notre sélection, le Murari Valpolicella. Sa date de péremption était dépassée depuis plus de sept mois et il nous a été impossible de nous procurer un produit d’un lot différent.

4. Écolos, les viniers ?

Difficile de trancher cette question, car aucune analyse du cycle de vie des viniers n’a été menée dans un contexte québécois. Par contre, une étude, réalisée en 2010 par la firme Bio Intelligence Service pour la Norvège et la Suède, a montré que l’impact environnemental des vins en boîte est beaucoup moins important que celui des bouteilles en verre. 

En tenant compte de l’extraction de la matière première jusqu’au recyclage du produit fini, en passant par sa fabrication, sa distribution et son utilisation, les chercheurs ont montré que le verre est plus énergivore à produire et contribuerait davantage aux changements climatiques que le plastique et le carton des viniers. D’ailleurs, des cinq types d’emballages analysés (bouteille de plastique, bouteille de verre, vinier, sachets en plastique rigide et boîte en carton), la bouteille de verre s’est avérée le moins bon choix environnemental.

*****

Vous trouvez que la boîte en carton ne fait pas très chic sur votre table ? Versez-en le contenu dans une jolie carafe : l’aération du vin aidera à en développer les arômes et les saveurs.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation

Commentaires 1 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par FRANCINE PICARD | 03 juin 2020

    Merci pour ces informations elle me serons très utiles..