Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Par Lise Bergeron (rédactrice) et Linda Gauthier (chargée de projets)
comment-choisir-vin-blanc

Vous avez envie de siroter un bon vin blanc produit au Québec? Ce n’est pas le choix qui manque sur les tablettes! Voici quelques éléments à connaître – cépages, taux de sucre et certification – pour choisir parmi les meilleurs vins blancs québécois.

De plus en plus de cuvées québécoises
Plusieurs cépages en bouteille
Sucre : de presque rien à... 30 g/L
Certifié « IGP Vin du Québec »

De plus en plus de cuvées québécoises

Si l’élaboration de vins québécois a commencé timidement au milieu des années 1980, l’activité se pratique maintenant des Cantons-de-l’Est à Lanaudière en passant par la Montérégie et les Basses-Laurentides. Forts de plusieurs années d’expérience et d’une bonne dose de persévérance, les viticulteurs québécois ont acquis un solide savoir-faire qui se compare sans réserve à celui de bien des producteurs d’outre-Atlantique. Boire local n’a jamais été aussi facile!

Par ailleurs, à l’heure actuelle, bien que peu de produits d’ici soient issus de l’agriculture biologique, nous en avons toutefois inclus un – en grande première! – dans notre évaluation de cette année. Celui-ci a récolté une note très honnête de 80 % de la part de nos dégustateurs. Avis, donc, à ceux qui privilégient les produits fabriqués sans recours aux pesticides de synthèse.

Au final, sans être exceptionnels, la majorité des vins évalués à l’aveugle par nos trois dégustateurs s’en sont tirés assez bien avec des notes variant de 75 à 84 %, ce qui fait d’eux de bons « petits boires ».

Plusieurs cépages en bouteille

La majorité des vins d’ici sont faits à partir de cépages hybrides, c’est-à-dire d’un croisement de deux types de vignes ou d’un assemblage de plusieurs variétés de raisins. Dans le cas présent, les vins dégustés étaient faits principalement de frontenac blanc et/ou gris, assemblés le plus souvent avec les variétés vidal ou seyval et, dans une moindre mesure, avec du st-pépin. Le classique chardonnay reste peu utilisé au Québec; seulement deux produits de notre test sont issus de ce seul cépage, tandis qu’un troisième l’inclut dans son assemblage.

Un excellent vin blanc – qui obtiendrait une note de 90 %, par exemple – pourrait fort bien ressembler à ceci, selon Marc Chapleau : un vin aux arômes à la fois attrayants et complexes, et aux saveurs fines, rafraîchissantes et profondes.  Cela veut dire que le goût du vin change de manière perceptible d’une gorgée à l’autre; que le produit n’est pas « simple »; qu'il évolue pour ainsi dire dans le verre, avec l’aération. Sa persistance (ou longueur en bouche) sera également notable. Parmi les 28 produits goûtés, une dizaine s’approchent de cet idéal.

Sucre : de presque rien à... 30 g/L

La quasi-totalité des vins testés ont un taux de sucre inférieur à 10 grammes par litre (g/L), sauf une exception notable : La Halte des Pèlerins Le Voyageur 2019 avec ses astronomiques 30 g/L. Au nez, l’un des juges a d’ailleurs eu « l’impression de sentir des pêches dans le sirop », tandis qu’un autre a trouvé que ce vin réussissait malgré tout à conserver un bon équilibre grâce à son acidité prononcée.

Si vous privilégiez les vins ayant un faible taux de sucre, sachez que l’un de nos meilleurs choix n’en contient que 1,1 g/L.

Certifié « IGP Vin du Québec »

vin-du-quebec

Les lettres IGP signifient « indication géographique protégée ». Cette désignation certifie que le produit que vous achetez correspond à des critères précis de qualité et qu’il provient bel et bien du Québec. La grande majorité des vins testés, soit 24 sur 28, affichent le logo « IGP Vin du Québec » ou la mention « IGP certifiée par Ecocert ».

>> Pour trouver le meilleur vin blanc québécois, consultez notre liste de vins recommandés ou utilisez notre comparateur de produits

>> À lire aussi : Notre évaluation des cidres québécois

>> À lire aussi: Vin bio, nature ou biodynamique : comment s’y retrouver ?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.